Restez connectés avec nous

Archives

Colony et Bazin sous pression

L’attribution du bail emphytéotique administratif du Parc des Princes qui devait être attribuée en début d’année, et qui fut repoussée au printemps, est une nouvelle fois repoussée à cet été.

Colony Capital Europe associé à Vinci est le seul candidat à prétendre obtenir le bail du Parc des Princes qui devrait durer entre 40 et 60 ans. Seulement les conditions financières de Colony Capital jugés défavorables par le propriétaire du stade, la Mairie de Paris, bloqueraient les négociations.

Les deux parties ne s’entendraient pas également sur quelques éléments non conformes au cahier des charges d’aménagement des stades pour l’Euro 2016.

Les difficultés qu’éprouvent les deux parties à s’entendre inquiéteraient la Marie de Paris, propriétaire du Parc des Princes, au point que l’hypothèse que les négociations mènent à une échec se réveille.

« On va vite savoir si on a une capacité à conclure ce bail ou pas, dans les deux ou trois semaines qui viennent. Si les conditions ne sont pas remplies, ça ne se conclura pas. », information d’un proche du dossier à la Mairie de Paris.

Ces déclarations sont clairement faites pour mettre la pression sur le PDG de Colony Capital Europe, Sébastien Bazin, qui compte investir environ 100 millions d’euros.

Même si cela reste peu probable, la Mairie de Paris pourrait donc mettre fin aux négociations et relancer un appel d’offre.

« C’est en théorie possible, d’autres villes l’ont fait en France », indique la mairie de Paris.

De son coté, Colony Capital n’a pas souhaité faire de commentaires.
 

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Archives