Archives

Prestations PSG-Karpaty Lviv : Sessègnon et Erding sur la bonne voie

Publie le 01/10/2010 a 16:03



  • Sous les yeux de Laurent Robert, Jérôme Rothen ou encore Nicolas Anelka présents en tribunes parmi les quelques 10 000 spectateurs du Parc des Princes, les hommes d’Antoine Kombouaré ne sont pas tombés dans le piège ukrainien. Mieux, ils ont enregistrés leur onzième match européen consécutif sans défaite à domicile. Récapitulatif des performances individuelles de ce PSG-Karpaty Lviv.

     Edel : Rassurant sur chacune de ses interventions (16e, 63e, 80e, 94e), il a su communiquer avec sa défense et prolonge logiquement match après match la présence de Coupet sur le banc.

    Jallet : Buteur dès la 4e minute, il a paradoxalement été plutôt timide offensivement pendant le reste du match. Appliqué défensivement, il ne s’est fait prendre à défaut qu’à la fin du match sur quelques percées ukrainiennes.

    Camara : De retour en charnière centrale, il a livré une prestation mitigée entre bonnes interventions (10e, 55e, 77e) et difficultés dans la relance et les duels aériens face à Kuznetsov.

    Sakho : Rugueux dans les duels, le jeune défenseur parisien a été d’un niveau international ce jeudi soir en intervenant parfaitement à de nombreuses reprises (7e, 11e, 19e, 54e), brassard de capitaine au bras. Seule fausse note : une passe en retrait trop molle heureusement sans conséquences à la 53e.

    Tiéné : Depuis son arrivée, il nous avait habitués à mieux. Malgré quelques bonnes interventions défensives (50e, 87e), il a été l’auteur de pertes de balle et d’erreurs de placement dommageables.

    Clément : Bon dans la relance, ses transmissions ont été fluides et propres et ses retours défensifs déterminants. En y ajoutant une dose de technique comme sur ce double coup du sombrero à la 71e, il s’est mis au diapason de l’entrejeu parisien.

    Chantôme : Encore un bon match pour Chantôme malgré un manque d’altruisme sur quelques situations offensives. Il a été un bon relayeur en étant notamment à l’origine de l’action qui amène le deuxième but parisien.

    Sessègnon : Absent des terrains depuis le 8 septembre, il a livré une prestation à la hauteur de ce qu’on attendait de lui, c’est-à-dire de la percussion (60e, 90e), des occasions (33e) et une belle conservation de balle. Averti à la 34e et remplacé par Makonda à la 91e.

    Nenê : Sans forcer son talent, le Brésilien a (encore) été le détonateur de l’attaque parisienne. Après un but (20e) et quelques belles séquences de jeu, il a cédé sa place à Hoarau à la 76e, averti dans la foulée (77e).

    Luyindula : Auteur d’une tête en position de hors-jeu (28e) et d’une frappe contrée (68e), on ne peut pas dire qu’il ait fait un grand match mais son jeu en pivot dans le rond central a souvent permis à tout le bloc parisien de remonter.

    Erding : Muet depuis près de deux mois, ce match semblait être le match idéal pour débloquer son compteur. Malheureusement, avant d’être remplacé à la 68e par un Kezman qui n’aura réussi qu’à se faire avertir (79e), il n’a pu que voir un centre de Nenê lui passer devant (40e), sa frappe trop croisée passer à côté (57e) et sa reprise en bout de course finir dans les bras du gardien (60e). Les ovations du Parc à sa sortie devraient lui permettre de ne pas baisser la tête.

    «Tout nous réussit», se réjouissait Guillaume Hoarau après le match hier soir. Ces deux coups de canons signés Jallet et Nenê ont en effet permis aux Parisiens de bien négocier ce match face à des Ukrainiens qui n’ont jamais abdiqué. Paris ne prend plus de buts depuis cinq matchs et se rassure petit à petit avant un hiver jugé «compliqué» par Antoine Kombouaré. À confirmer…

    Publie le 01/10/2010 a 16:03

    Prestations PSG-Karpaty Lviv : Sessègnon et Erding sur la bonne voie

    Sous les yeux de Laurent Robert, Jérôme Rothen ou encore Nicolas Anelka présents en tribunes parmi les quelques 10 000 spectateurs du Parc des Princes, les hommes d’Antoine Kombouaré ne sont pas tombés dans le piège ukrainien. Mieux, ils ont enregistrés leur onzième match européen consécutif sans défaite à domicile. Récapitulatif des performances individuelles de ce PSG-Karpaty Lviv.

     Edel : Rassurant sur chacune de ses interventions (16e, 63e, 80e, 94e), il a su communiquer avec sa défense et prolonge logiquement match après match la présence de Coupet sur le banc.

    Jallet : Buteur dès la 4e minute, il a paradoxalement été plutôt timide offensivement pendant le reste du match. Appliqué défensivement, il ne s’est fait prendre à défaut qu’à la fin du match sur quelques percées ukrainiennes.

    Camara : De retour en charnière centrale, il a livré une prestation mitigée entre bonnes interventions (10e, 55e, 77e) et difficultés dans la relance et les duels aériens face à Kuznetsov.

    Sakho : Rugueux dans les duels, le jeune défenseur parisien a été d’un niveau international ce jeudi soir en intervenant parfaitement à de nombreuses reprises (7e, 11e, 19e, 54e), brassard de capitaine au bras. Seule fausse note : une passe en retrait trop molle heureusement sans conséquences à la 53e.

    Tiéné : Depuis son arrivée, il nous avait habitués à mieux. Malgré quelques bonnes interventions défensives (50e, 87e), il a été l’auteur de pertes de balle et d’erreurs de placement dommageables.

    Clément : Bon dans la relance, ses transmissions ont été fluides et propres et ses retours défensifs déterminants. En y ajoutant une dose de technique comme sur ce double coup du sombrero à la 71e, il s’est mis au diapason de l’entrejeu parisien.

    Chantôme : Encore un bon match pour Chantôme malgré un manque d’altruisme sur quelques situations offensives. Il a été un bon relayeur en étant notamment à l’origine de l’action qui amène le deuxième but parisien.

    Sessègnon : Absent des terrains depuis le 8 septembre, il a livré une prestation à la hauteur de ce qu’on attendait de lui, c’est-à-dire de la percussion (60e, 90e), des occasions (33e) et une belle conservation de balle. Averti à la 34e et remplacé par Makonda à la 91e.

    Nenê : Sans forcer son talent, le Brésilien a (encore) été le détonateur de l’attaque parisienne. Après un but (20e) et quelques belles séquences de jeu, il a cédé sa place à Hoarau à la 76e, averti dans la foulée (77e).

    Luyindula : Auteur d’une tête en position de hors-jeu (28e) et d’une frappe contrée (68e), on ne peut pas dire qu’il ait fait un grand match mais son jeu en pivot dans le rond central a souvent permis à tout le bloc parisien de remonter.

    Erding : Muet depuis près de deux mois, ce match semblait être le match idéal pour débloquer son compteur. Malheureusement, avant d’être remplacé à la 68e par un Kezman qui n’aura réussi qu’à se faire avertir (79e), il n’a pu que voir un centre de Nenê lui passer devant (40e), sa frappe trop croisée passer à côté (57e) et sa reprise en bout de course finir dans les bras du gardien (60e). Les ovations du Parc à sa sortie devraient lui permettre de ne pas baisser la tête.

    «Tout nous réussit», se réjouissait Guillaume Hoarau après le match hier soir. Ces deux coups de canons signés Jallet et Nenê ont en effet permis aux Parisiens de bien négocier ce match face à des Ukrainiens qui n’ont jamais abdiqué. Paris ne prend plus de buts depuis cinq matchs et se rassure petit à petit avant un hiver jugé «compliqué» par Antoine Kombouaré. À confirmer…




  • Tags de l'article : , , , , , , , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Ancelotti La Ligue des Champions sera plus difficile, notamment avec Neymar au PSG

    Ancelotti : « La LDC sera plus difficile », notamment avec Neymar au PSG

    Adversaires

    Carlo Ancelotti, ancien entraîneur du Paris Saint-Germain aujourd’hui au Bayern Munich, a été interrogé en conférence ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Amian "On va essayer de tenir et mettre un but, tout est possible""
    4 hours ago
    NicolasBa mis à jour un post"Guingamp/PSG - Sorbon "Paris est très fort. Mais cela sert à apprendre""
    4 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Lair "Paris c’est le seul club en France qui peut gagner la Coupe d’Europe chez les filles et les garçons"

    Féminines – Lair « Paris c’est le seul club en France qui peut gagner la Coupe d’Europe chez les filles et les garçons »

    Actu Féminin

    Patrice Lair, entraîneur de 56 ans de l’équipe féminine du Paris Saint-Germain, s’est confié auprès de Ouest ...

    Vidéos PSG

    Prestations PSG-Karpaty Lviv : Sessègnon et Erding sur la bonne voie

    <Archives

    Sous les yeux de Laurent Robert, Jérôme Rothen ou encore Nicolas Anelka présents en tribunes parmi les quelques 10 000 spectateurs du Parc des Princes, les hommes d’Antoine Kombouaré ne sont pas tombés dans le piège ukrainien. Mieux, ils ont enregistrés leur onzième match européen consécutif sans défaite à domicile. Récapitulatif des performances individuelles de ce PSG-Karpaty Lviv.

     Edel : Rassurant sur chacune de ses interventions (16e, 63e, 80e, 94e), il a su communiquer avec sa défense et prolonge logiquement match après match la présence de Coupet sur le banc.

    Jallet : Buteur dès la 4e minute, il a paradoxalement été plutôt timide offensivement pendant le reste du match. Appliqué défensivement, il ne s’est fait prendre à défaut qu’à la fin du match sur quelques percées ukrainiennes.

    Camara : De retour en charnière centrale, il a livré une prestation mitigée entre bonnes interventions (10e, 55e, 77e) et difficultés dans la relance et les duels aériens face à Kuznetsov.

    Sakho : Rugueux dans les duels, le jeune défenseur parisien a été d’un niveau international ce jeudi soir en intervenant parfaitement à de nombreuses reprises (7e, 11e, 19e, 54e), brassard de capitaine au bras. Seule fausse note : une passe en retrait trop molle heureusement sans conséquences à la 53e.

    Tiéné : Depuis son arrivée, il nous avait habitués à mieux. Malgré quelques bonnes interventions défensives (50e, 87e), il a été l’auteur de pertes de balle et d’erreurs de placement dommageables.

    Clément : Bon dans la relance, ses transmissions ont été fluides et propres et ses retours défensifs déterminants. En y ajoutant une dose de technique comme sur ce double coup du sombrero à la 71e, il s’est mis au diapason de l’entrejeu parisien.

    Chantôme : Encore un bon match pour Chantôme malgré un manque d’altruisme sur quelques situations offensives. Il a été un bon relayeur en étant notamment à l’origine de l’action qui amène le deuxième but parisien.

    Sessègnon : Absent des terrains depuis le 8 septembre, il a livré une prestation à la hauteur de ce qu’on attendait de lui, c’est-à-dire de la percussion (60e, 90e), des occasions (33e) et une belle conservation de balle. Averti à la 34e et remplacé par Makonda à la 91e.

    Nenê : Sans forcer son talent, le Brésilien a (encore) été le détonateur de l’attaque parisienne. Après un but (20e) et quelques belles séquences de jeu, il a cédé sa place à Hoarau à la 76e, averti dans la foulée (77e).

    Luyindula : Auteur d’une tête en position de hors-jeu (28e) et d’une frappe contrée (68e), on ne peut pas dire qu’il ait fait un grand match mais son jeu en pivot dans le rond central a souvent permis à tout le bloc parisien de remonter.

    Erding : Muet depuis près de deux mois, ce match semblait être le match idéal pour débloquer son compteur. Malheureusement, avant d’être remplacé à la 68e par un Kezman qui n’aura réussi qu’à se faire avertir (79e), il n’a pu que voir un centre de Nenê lui passer devant (40e), sa frappe trop croisée passer à côté (57e) et sa reprise en bout de course finir dans les bras du gardien (60e). Les ovations du Parc à sa sortie devraient lui permettre de ne pas baisser la tête.

    «Tout nous réussit», se réjouissait Guillaume Hoarau après le match hier soir. Ces deux coups de canons signés Jallet et Nenê ont en effet permis aux Parisiens de bien négocier ce match face à des Ukrainiens qui n’ont jamais abdiqué. Paris ne prend plus de buts depuis cinq matchs et se rassure petit à petit avant un hiver jugé «compliqué» par Antoine Kombouaré. À confirmer…

    By
    @
    OTER ?>