Archives

Prestations PSG-Lorient : Le calvaire d’Erding

Publie le 02/04/2011 a 22:03



  • Si Nenê avait égalisé dans les dernières minutes lors du match aller (1-1), Paris a enregistré, lors de ce match retour face aux Merlus, son quatrième match d’affilée sans victoire en Ligue 1 (2 nuls, 2 défaites). Sakho l’a dit, il va falloir «se remobiliser très vite» si les Parisiens veulent «finir en boulet de canon» (Kombouaré). Récapitulatif des performances individuelles de ce PSG-FCL.

     Coupet : Propre dans ses relances au pied et à la main, il a capté deux ballons chauds (64e, 66e) et fait la parade qui s’imposait dans les dernières minutes du match (92e).

    Jallet : Face à ces anciens coéquipiers, il est peu monté pour contrer Diarra (puis Monnet-Paquet). Plus haut après la 84e, il n’a pas été plus dangereux. Menacé, il ne s’est pas fait avertir.

    Armand : Présent en défense, il a tout de même laissé Monnet-Paquet dans son dos… rater complètement sa tête (74e) et a mal négocié quelques relances en fin de match.

    Sakho : Après avoir joué 2 minutes en Bleu, il a été robuste et impérial face à un autre néo-international, Gameiro, comme à la 56e après une perte de balle de Tiéné. S’il a fait d’autres bonnes interventions (40e, 49e, 71e), attention à cette remise pour Coupet à la 21e.

    Tiéné : Un match irrégulier : de bonnes interventions (12e, 24e) mais également une faute d’inattention et quelques mauvais centres. Il a pris sa biscotte habituelle à la 61e.

    Makélélé : Assez souvent bien placé, il a perdu quelques ballons de relance (10e, 49e, 81e, 90e) mais en a aussi récupéré pas mal (22e, 55e, 94e).

    Clément : Chantôme suspendu, AK l’a aligné aux côtés de Makélélé mais il n’a pas vraiment réussi à élever son niveau de jeu malgré 17 ballons gagnés et 84 % de passes réussies. Sans solutions, il a parfois trop porté le ballon. Remplacé par Cearà à la 84e.

    Bodmer : Sorti sous les sifflets d’un Parc des Princes qui, bien que familial, est devenu plus exigeant, il avait, c’est vrai, manqué quelques passes à l’approche de la surface. Bahebeck, son remplaçant (70e), a bien cru débloquer le tableau d’affichage (89e).

    Giuly : D’abord maître de son couloir droit face à Morel, il a progressivement décliné avant d’être remplacé par Kebano (69e). Une belle frappe bien déviée par Audard à l’actif de l’ancien Barcelonais (9e).

    Nenê : S’il est celui qui a touché le plus de ballons (78), il a souvent essayé de faire la différence tout seul. Kombouaré le lui a dit, il doit simplifier son jeu pour redevenir décisif, même si ses talonnades (28e, 89e) mériteraient de faire mouche. Quelques sifflets pour lui aussi.

    Erding : Seul en pointe en l’absence d’Hoarau, il a vécu un match (très) difficile face à Ecuele-Manga. Sûr que le Turc le recommanderait à Alain Roche pour la saison prochaine, tant il n’a jamais réussi à faire la différence, à défaut de conserver laborieusement le ballon.

    Désormais à 12 points de Lille, ce n’est pas cette saison que Paris sera champion. Pour la C1, et même si Rennes a aussi fait match nul (0-0), c’est aussi mal parti puisque Marseille et Lyon peuvent respectivement prendre 8 et 6 points d’avance. Allez, on y croit, il reste 27 points à prendre…

    Publie le 02/04/2011 a 22:03

    Prestations PSG-Lorient : Le calvaire d’Erding

    Si Nenê avait égalisé dans les dernières minutes lors du match aller (1-1), Paris a enregistré, lors de ce match retour face aux Merlus, son quatrième match d’affilée sans victoire en Ligue 1 (2 nuls, 2 défaites). Sakho l’a dit, il va falloir «se remobiliser très vite» si les Parisiens veulent «finir en boulet de canon» (Kombouaré). Récapitulatif des performances individuelles de ce PSG-FCL.

     Coupet : Propre dans ses relances au pied et à la main, il a capté deux ballons chauds (64e, 66e) et fait la parade qui s’imposait dans les dernières minutes du match (92e).

    Jallet : Face à ces anciens coéquipiers, il est peu monté pour contrer Diarra (puis Monnet-Paquet). Plus haut après la 84e, il n’a pas été plus dangereux. Menacé, il ne s’est pas fait avertir.

    Armand : Présent en défense, il a tout de même laissé Monnet-Paquet dans son dos… rater complètement sa tête (74e) et a mal négocié quelques relances en fin de match.

    Sakho : Après avoir joué 2 minutes en Bleu, il a été robuste et impérial face à un autre néo-international, Gameiro, comme à la 56e après une perte de balle de Tiéné. S’il a fait d’autres bonnes interventions (40e, 49e, 71e), attention à cette remise pour Coupet à la 21e.

    Tiéné : Un match irrégulier : de bonnes interventions (12e, 24e) mais également une faute d’inattention et quelques mauvais centres. Il a pris sa biscotte habituelle à la 61e.

    Makélélé : Assez souvent bien placé, il a perdu quelques ballons de relance (10e, 49e, 81e, 90e) mais en a aussi récupéré pas mal (22e, 55e, 94e).

    Clément : Chantôme suspendu, AK l’a aligné aux côtés de Makélélé mais il n’a pas vraiment réussi à élever son niveau de jeu malgré 17 ballons gagnés et 84 % de passes réussies. Sans solutions, il a parfois trop porté le ballon. Remplacé par Cearà à la 84e.

    Bodmer : Sorti sous les sifflets d’un Parc des Princes qui, bien que familial, est devenu plus exigeant, il avait, c’est vrai, manqué quelques passes à l’approche de la surface. Bahebeck, son remplaçant (70e), a bien cru débloquer le tableau d’affichage (89e).

    Giuly : D’abord maître de son couloir droit face à Morel, il a progressivement décliné avant d’être remplacé par Kebano (69e). Une belle frappe bien déviée par Audard à l’actif de l’ancien Barcelonais (9e).

    Nenê : S’il est celui qui a touché le plus de ballons (78), il a souvent essayé de faire la différence tout seul. Kombouaré le lui a dit, il doit simplifier son jeu pour redevenir décisif, même si ses talonnades (28e, 89e) mériteraient de faire mouche. Quelques sifflets pour lui aussi.

    Erding : Seul en pointe en l’absence d’Hoarau, il a vécu un match (très) difficile face à Ecuele-Manga. Sûr que le Turc le recommanderait à Alain Roche pour la saison prochaine, tant il n’a jamais réussi à faire la différence, à défaut de conserver laborieusement le ballon.

    Désormais à 12 points de Lille, ce n’est pas cette saison que Paris sera champion. Pour la C1, et même si Rennes a aussi fait match nul (0-0), c’est aussi mal parti puisque Marseille et Lyon peuvent respectivement prendre 8 et 6 points d’avance. Allez, on y croit, il reste 27 points à prendre…




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , , , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    LDC - Koscielny "Le PSG n'a pas fait le travail. C'est important d'être premier"

    LDC – Koscielny « Le PSG n’a pas fait le travail. C’est important d’être premier »

    Adversaires

    Hier soir, le Paris Saint-Germain a concédé le match nul au Parc des Princes face à ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Areola «on va préparer les matches à venir pour être au top»"
    6 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Emery «Je suis inquiet, aussi bien moi que l'équipe»"
    6 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines – Boquete "Je veux aider au projet qui consiste à devenir la plus grande équipe d’Europe"

    Féminines – Boquete « Je veux aider au projet qui consiste à devenir la plus grande équipe d’Europe »

    Actu Féminin

    Dans une interview accordée à EFE, Veronica Boquete, milieu de terrain offensif de 29 ans du ...

    Vidéos PSG

    Prestations PSG-Lorient : Le calvaire d’Erding

    <Archives

    Si Nenê avait égalisé dans les dernières minutes lors du match aller (1-1), Paris a enregistré, lors de ce match retour face aux Merlus, son quatrième match d’affilée sans victoire en Ligue 1 (2 nuls, 2 défaites). Sakho l’a dit, il va falloir «se remobiliser très vite» si les Parisiens veulent «finir en boulet de canon» (Kombouaré). Récapitulatif des performances individuelles de ce PSG-FCL.

     Coupet : Propre dans ses relances au pied et à la main, il a capté deux ballons chauds (64e, 66e) et fait la parade qui s’imposait dans les dernières minutes du match (92e).

    Jallet : Face à ces anciens coéquipiers, il est peu monté pour contrer Diarra (puis Monnet-Paquet). Plus haut après la 84e, il n’a pas été plus dangereux. Menacé, il ne s’est pas fait avertir.

    Armand : Présent en défense, il a tout de même laissé Monnet-Paquet dans son dos… rater complètement sa tête (74e) et a mal négocié quelques relances en fin de match.

    Sakho : Après avoir joué 2 minutes en Bleu, il a été robuste et impérial face à un autre néo-international, Gameiro, comme à la 56e après une perte de balle de Tiéné. S’il a fait d’autres bonnes interventions (40e, 49e, 71e), attention à cette remise pour Coupet à la 21e.

    Tiéné : Un match irrégulier : de bonnes interventions (12e, 24e) mais également une faute d’inattention et quelques mauvais centres. Il a pris sa biscotte habituelle à la 61e.

    Makélélé : Assez souvent bien placé, il a perdu quelques ballons de relance (10e, 49e, 81e, 90e) mais en a aussi récupéré pas mal (22e, 55e, 94e).

    Clément : Chantôme suspendu, AK l’a aligné aux côtés de Makélélé mais il n’a pas vraiment réussi à élever son niveau de jeu malgré 17 ballons gagnés et 84 % de passes réussies. Sans solutions, il a parfois trop porté le ballon. Remplacé par Cearà à la 84e.

    Bodmer : Sorti sous les sifflets d’un Parc des Princes qui, bien que familial, est devenu plus exigeant, il avait, c’est vrai, manqué quelques passes à l’approche de la surface. Bahebeck, son remplaçant (70e), a bien cru débloquer le tableau d’affichage (89e).

    Giuly : D’abord maître de son couloir droit face à Morel, il a progressivement décliné avant d’être remplacé par Kebano (69e). Une belle frappe bien déviée par Audard à l’actif de l’ancien Barcelonais (9e).

    Nenê : S’il est celui qui a touché le plus de ballons (78), il a souvent essayé de faire la différence tout seul. Kombouaré le lui a dit, il doit simplifier son jeu pour redevenir décisif, même si ses talonnades (28e, 89e) mériteraient de faire mouche. Quelques sifflets pour lui aussi.

    Erding : Seul en pointe en l’absence d’Hoarau, il a vécu un match (très) difficile face à Ecuele-Manga. Sûr que le Turc le recommanderait à Alain Roche pour la saison prochaine, tant il n’a jamais réussi à faire la différence, à défaut de conserver laborieusement le ballon.

    Désormais à 12 points de Lille, ce n’est pas cette saison que Paris sera champion. Pour la C1, et même si Rennes a aussi fait match nul (0-0), c’est aussi mal parti puisque Marseille et Lyon peuvent respectivement prendre 8 et 6 points d’avance. Allez, on y croit, il reste 27 points à prendre…

    By
    @
    OTER ?>