Archives

PSG 2-1 Sochaux : Paris tient sa revanche

Publie le 15/01/2011 a 23:15



  • Grâce à Sakho (16e) et Giuly (22e), Paris reste dans la roue des Lillois, vainqueurs à Nice (2-0). Maïga avait pourtant ouvert le score (14e) mais les Parisiens ont fait preuve d’une rage de vaincre sans faille.

     Retour au championnat ! Après bientôt un mois de repos, de stage et de Coupe de France, le Paris Saint-Germain, dauphin de Lille, retrouvait ce soir la Ligue 1 face à Sochaux, onzième. Une rencontre qui faisait office de revanche pour des Parisiens qui avaient connus une « défaite cuisante » (Kombouaré) au match aller dans le Doubs (3-1) avant d’enchaîner les bonnes performances.

    Pour honorer des statistiques qui penchaient clairement du côté parisien (seulement trois défaites en 31 confrontations), Paris a d’entrée donné du rythme à ce match entre deux des meilleures attaques de Ligue 1. Et même si Maïga, de la tête sur le premier corner de la rencontre (0-1, 14e), a légèrement refroidi le Parc des Princes, les hommes d’Antoine Kombouaré ont encore fait preuve d’une énorme capacité de réaction. Et comme un symbole, c’est Mamadou Sakho, coupable sur le but sochalien, qui a repris victorieusement le ballon dans les six mètres adverses après une remise de la tête de Camara (1-1, 16e).

    Sûr de sa force, Paris a ensuite appuyé là où ça fait mal, c’est-à-dire dans le dos de Sauget, et Ludovic Giuly, parfaitement lancé en profondeur par Nenê, n’a plus eu qu’à croiser sa frappe pour battre Cros (2-1, 22e). Variation du jeu, participation des latéraux, combativité, les Parisiens se sont régalé en cette première période et auraient même pu prendre le large si Cros n’avait pas détourné la frappe enroulée de Nenê (41e).

    Calme plat pendant les 45 dernières minutes

    Sa victoire, Paris l’a finalement obtenue en première période puisque la seconde, pourtant prometteuse, a accouché d’une souris. Seul Ideye, en tentant de lober Edel (51e) et après s’être débarrassé de deux défenseurs (81e), a réussi à inquiéter le gardien parisien. Les Sochaliens ont pourtant eu le mérite de ne jamais abdiquer mais la volonté parisienne était trop forte.

    Dans le sillage de Clément Chantôme, royal dans l’entrejeu, Paris tient sa revanche malgré une pelouse dans un état déplorable. La première mi-temps, menée tambour battant, a certainement éreinté des Parisiens qui ont cependant su gérer la deuxième avec expérience. Rendez-vous mardi à Montpellier en demi-finale de Coupe de France !

    Publie le 15/01/2011 a 23:15

    PSG 2-1 Sochaux : Paris tient sa revanche

    Grâce à Sakho (16e) et Giuly (22e), Paris reste dans la roue des Lillois, vainqueurs à Nice (2-0). Maïga avait pourtant ouvert le score (14e) mais les Parisiens ont fait preuve d’une rage de vaincre sans faille.

     Retour au championnat ! Après bientôt un mois de repos, de stage et de Coupe de France, le Paris Saint-Germain, dauphin de Lille, retrouvait ce soir la Ligue 1 face à Sochaux, onzième. Une rencontre qui faisait office de revanche pour des Parisiens qui avaient connus une « défaite cuisante » (Kombouaré) au match aller dans le Doubs (3-1) avant d’enchaîner les bonnes performances.

    Pour honorer des statistiques qui penchaient clairement du côté parisien (seulement trois défaites en 31 confrontations), Paris a d’entrée donné du rythme à ce match entre deux des meilleures attaques de Ligue 1. Et même si Maïga, de la tête sur le premier corner de la rencontre (0-1, 14e), a légèrement refroidi le Parc des Princes, les hommes d’Antoine Kombouaré ont encore fait preuve d’une énorme capacité de réaction. Et comme un symbole, c’est Mamadou Sakho, coupable sur le but sochalien, qui a repris victorieusement le ballon dans les six mètres adverses après une remise de la tête de Camara (1-1, 16e).

    Sûr de sa force, Paris a ensuite appuyé là où ça fait mal, c’est-à-dire dans le dos de Sauget, et Ludovic Giuly, parfaitement lancé en profondeur par Nenê, n’a plus eu qu’à croiser sa frappe pour battre Cros (2-1, 22e). Variation du jeu, participation des latéraux, combativité, les Parisiens se sont régalé en cette première période et auraient même pu prendre le large si Cros n’avait pas détourné la frappe enroulée de Nenê (41e).

    Calme plat pendant les 45 dernières minutes

    Sa victoire, Paris l’a finalement obtenue en première période puisque la seconde, pourtant prometteuse, a accouché d’une souris. Seul Ideye, en tentant de lober Edel (51e) et après s’être débarrassé de deux défenseurs (81e), a réussi à inquiéter le gardien parisien. Les Sochaliens ont pourtant eu le mérite de ne jamais abdiquer mais la volonté parisienne était trop forte.

    Dans le sillage de Clément Chantôme, royal dans l’entrejeu, Paris tient sa revanche malgré une pelouse dans un état déplorable. La première mi-temps, menée tambour battant, a certainement éreinté des Parisiens qui ont cependant su gérer la deuxième avec expérience. Rendez-vous mardi à Montpellier en demi-finale de Coupe de France !




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , , , , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    LDC – Lukoki « ils ne communiquaient pas entre eux…ils ne jouaient pas en équipe »

    Adversaires

    Jody Lukoki, ailier droit de 24 ans de Ludogorets, a été interrogé par L’Equipe à propos du match ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Mercato - Lucas Alario, cible du PSG selon RMC"
    1 day ago
    Flavien Casinia publié un new post."Dugarry: Ben Arfa "Comment on peut avoir aussi peu d’intelligence footballistique ?""
    1 day ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Delannoy "On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre"

    Féminines – Delannoy « On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre »

    Actu Féminin

    Demain après-midi, le Paris Saint Germain et Juvisy se retrouvent à nouveau en Division 1 féminine, ...

    Vidéos PSG

    PSG 2-1 Sochaux : Paris tient sa revanche

    <Archives

    Grâce à Sakho (16e) et Giuly (22e), Paris reste dans la roue des Lillois, vainqueurs à Nice (2-0). Maïga avait pourtant ouvert le score (14e) mais les Parisiens ont fait preuve d’une rage de vaincre sans faille.

     Retour au championnat ! Après bientôt un mois de repos, de stage et de Coupe de France, le Paris Saint-Germain, dauphin de Lille, retrouvait ce soir la Ligue 1 face à Sochaux, onzième. Une rencontre qui faisait office de revanche pour des Parisiens qui avaient connus une « défaite cuisante » (Kombouaré) au match aller dans le Doubs (3-1) avant d’enchaîner les bonnes performances.

    Pour honorer des statistiques qui penchaient clairement du côté parisien (seulement trois défaites en 31 confrontations), Paris a d’entrée donné du rythme à ce match entre deux des meilleures attaques de Ligue 1. Et même si Maïga, de la tête sur le premier corner de la rencontre (0-1, 14e), a légèrement refroidi le Parc des Princes, les hommes d’Antoine Kombouaré ont encore fait preuve d’une énorme capacité de réaction. Et comme un symbole, c’est Mamadou Sakho, coupable sur le but sochalien, qui a repris victorieusement le ballon dans les six mètres adverses après une remise de la tête de Camara (1-1, 16e).

    Sûr de sa force, Paris a ensuite appuyé là où ça fait mal, c’est-à-dire dans le dos de Sauget, et Ludovic Giuly, parfaitement lancé en profondeur par Nenê, n’a plus eu qu’à croiser sa frappe pour battre Cros (2-1, 22e). Variation du jeu, participation des latéraux, combativité, les Parisiens se sont régalé en cette première période et auraient même pu prendre le large si Cros n’avait pas détourné la frappe enroulée de Nenê (41e).

    Calme plat pendant les 45 dernières minutes

    Sa victoire, Paris l’a finalement obtenue en première période puisque la seconde, pourtant prometteuse, a accouché d’une souris. Seul Ideye, en tentant de lober Edel (51e) et après s’être débarrassé de deux défenseurs (81e), a réussi à inquiéter le gardien parisien. Les Sochaliens ont pourtant eu le mérite de ne jamais abdiquer mais la volonté parisienne était trop forte.

    Dans le sillage de Clément Chantôme, royal dans l’entrejeu, Paris tient sa revanche malgré une pelouse dans un état déplorable. La première mi-temps, menée tambour battant, a certainement éreinté des Parisiens qui ont cependant su gérer la deuxième avec expérience. Rendez-vous mardi à Montpellier en demi-finale de Coupe de France !

    By
    @
    OTER ?>