Restez connectés avec nous
Adjovi-Boco explique "Gueye est dans l’analyse de ce qu’il fait et de ce qu’il a à faire."
©Iconsport

Autour du PSG

Adjovi-Boco explique « Gueye est dans l’analyse de ce qu’il fait et de ce qu’il a à faire. »

Jimmy Adjovi-Boco, ancien défenseur du RC Lens, qui fait partie des fondateurs de l’institut Diambars au Sénégal où Idrissa Gueye a fait ses débuts, a été invité par Le Parisien à parler de l’évolution du milieu de 32 ans du Paris Saint-Germain au fil de sa carrière, de son sa mentalité et de sa confiance à l’idée de le voir enchaîner les belles performances, alors qu’il avait connu une période compliquée en 2019 après son grand match contre le Real Madrid (3-0, 1ere phase de groupes de la Ligue des Champions).

« On est dans l’amélioration permanente. »

« Il n’était pas très épais (à son arrivée à Diambars), mais, déjà, quand il allait au contact, il sortait rarement perdant. Peu de joueurs sont capables d’avoir un regard aussi objectif que lui sur leurs prestations. Depuis tout gamin, Idrissa est dans l’analyse de ce qu’il fait et de ce qu’il a à faire. Parfois, il ne perd que trois ballons dans un match. Mais il va chercher à comprendre pourquoi. Quand on est capable de faire son autocritique, comme lui, avec justesse, on est dans l’amélioration permanente.

Quand il est arrivé à Lille, on lui a expliqué les fautes à ne pas commettre au niveau de l’argent, des fréquentations, de l’hygiène de vie. Pour moi, c’est le gendre idéal. Ce n’est pas un moine, il aime s’amuser. Mais il ne boit pas, sait l’importance de la récupération et de garder son corps en forme.

Gueye « il tend à se rapprocher de la référence qu’est N’Golo Kanté ! »

Les difficultés de Gueye en 2019 ?

Le jeu d’Idrissa nécessite beaucoup d’énergie et Thomas Tuchel l’avait fait revenir sans qu’il soit totalement prêt. Cette fois, ce ne sera pas la même chose. Idrissa est un perfectionniste, il ne va pas se contenter de ce qu’il a fait là. Il n’a pas perdu son âme de guerrier mais est entré dans une autre dimension en élargissant sa palette technique. Dans son secteur, je pense qu’il tend à se rapprocher de la référence qu’est N’Golo Kanté ! »

Gueye a donc toujours été un joueur combatif et sérieux, avec visiblement une certaine intelligence. Peu importe le domaine, il est toujours difficile de faire son autocritique. Pourtant, il apparaît que Gueye y tient et qu’il sait le faire. Ce que sa compagne avait d’ailleurs évoqué il y a quelques mois. C’est un point qui aide forcément à progresser. Le milieu sénégalais veut comprendre pourquoi il a fait des erreurs et donc essayer de les gommer. Alors qu’il n’est pas particulièrement doué techniquement (comme un Marco Verratti par exemple), il a ainsi pu gravir les échelons.

A Paris, il a fallu encore franchir un palier. Vite utile à la récupération, le numéro 27 a pu décevoir dans le manque d’apport offensif. Ce qui est corrigé depuis quelques mois, avec plus de projection et de tirs très intéressants (dont des buts). Ce qui vient en partie de son travail, ainsi que, sans doute, des consignes du coach Mauricio Pochettino (qui s’est exprimé à ce sujet en conférence de presse ce samedi). On ne peut qu’espérer le voir continue sur cette voie, avec en plus une certaine confiance que l’on peut ressentir dans son jeu.

L’international sénégalais semble avoir tous les éléments pour réaliser une grande saison au PSG. Il y a même, car cela est important, d’autres joueurs pour lui permettre de souffler. Ce qui a pu manquer en 2019, avec un retour de blessure qui avait peut-être été précipité. Espérons que Gueye ne sera pas coupé dans son élan par un coup de malchance. Il mérite sa place au plus haut niveau et peut sans aucun doute aider le PSG à remplir ses objectifs.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG