Restez connectés avec nous
Al-Khelaïfi 6e du top 30 des présidents du football français depuis 1945 de FF
©Iconsport

Autour du PSG

Al-Khelaïfi 6e du top 30 des présidents du football français depuis 1945 de FF

Dans son édition à paraître ce mardi, France Football a notamment établi un top 30 des meilleurs présidents de clubs de football français depuis 1945. Nasser Al-Khelaïfi, dirigeant du Paris Saint-Germain depuis 2011, est placé au 6e rang du classement de l’hebdomadaire qui est dominé par Jean-Michel Aulas, qui est à la tête de l’Olympique Lyonnais depuis 1987. Les critères sont : vision ; palmarès ; probité ; cote de sympathie ; esprit bâtisseur ; impact international ; longévité. 

Le top 30 des présidents du football français de France Football :

30e – François Yvinec (Brest)
29e – Roger Loeuillet (Nice)
28e – Daniel Hechter (Paris Saint-Germain)
27e – Paul Natali (Bastia)
26e – Jean Chiariny (Nîmes
25e – Jacques Rousselot (Nancy)
24e – Louis Brossard (Lens)
23e – Henri Bisson (Laval)
22e – Jacques Thouzery (Sochaux)
21e – Marcel Leclerc (Marseille)
20e – Jean Clerfeuille (Nantes)
18e – Bernard Tapie (Marseille)
18e – Claude Bez (Bordeaux)
17e – Noël Le Graët (Guingamp)
16e – Jean Charles (Nice)

15e – Louis Henno (Lille)
14e – Francis Borelli (Paris Saint-Germain, Cannes)
12e – Carlo Molinari (Metz)
12e – Gervais Martel (Lens)
11e – Jean-Claude Hamel (Auxerre)
10e – Jean-Louis Triaud (Bordeaux)
9e – Michel Denisot (Paris Saint-Germain)
8e – Louis Nicollin (Montpellier)
7e – Michel Seydoux (Lille)
6e – Nasser Al-Khelaïfi (Paris Saint-Germain)

5e – Jean-Louis Campora (Monaco)
4e – Louis Fonteneau (Nantes)
3e – Roger Rocher (Saint-Etienne)
2e – Henri Germain (Reims)
1er – Jean-Michel Aulas (Lyon)

On se doute qu’il peut y avoir de longs débats sur les places de chacun et on ne veut pas se lancer là-dedans. On apprécie simplement de voir que Nasser Al-Khelaïfi est apprécié. Même si sa présidence n’a pas toujours été parfaite, il a su apprendre au fil des années et mener le PSG vers une certaine progression. Sans oublier une certaine implication dans le développement du football français. Des points intéressants qui font qu’il mérite d’être bien placé. Reste à espérer que les années à venir permettront de marquer encore des points.

Enfin, quelques mots pour Aulas, qui a tendance à être très agaçant au moment d’évoquer le PSG et qui n’a pas montré un beau comportement lors de l’arrêt de la saison 2019-2020 à cause de l’épidémie du coronavirus. Mais on doit reconnaître qu’il a réussi un grand travail avec l’OL, qui était loin de la tête du championnat à son arrivée.

 

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG