Restez connectés avec nous
Ligue 1 - Aulas espère encore un changement des décisions de la LFP sur l'arrêt de la saison
©IconSport

Adversaires

Ligue 1 – Aulas espère encore un changement des décisions de la LFP sur l’arrêt de la saison

Jean-Michel Aulas, président de l’Olympique Lyonnais, est parmi les premiers dirigeants du football français à avoir critiqué la décision de la Ligue de Football Professionnel d’arrêter définitivement la Ligue 1 2019-2020 (il reste un espoir pour les coupes nationales et la Ligue des Champions). Il n’a pas hésité à parler d’une protestation qui passe par les tribunaux pour obtenir une meilleure issue. D’après lui, c’est pour l’intérêt de tout le football français et pas seulement pour son propre club (qui est pour le moment non-qualifié pour les compétitions européennes la saison prochaine). Ce lundi dans L’Equipe, le dirigeant lyonnais a insisté avec des mots forts et appelle à un retour sur les décisions qui ont été prises.

Aulas « C’est quoi le mérite sportif, comme disait l’UEFA ? »

« Il y a d’abord eu une erreur politique. Pourquoi se précipiter pour dire qu’il est difficile de jouer avant août ? Alors qu’on ne sait pas si les autres pays vont avoir le même jugement… Il fallait faire un tour politique des quatre autres grandes Ligues. Il y a une erreur démocratique. Il aurait été utile de consulter tous les clubs par une assemblée générale. La Ligue a cru devoir arrêter le championnat alors qu’on pouvait attendre 15 jours, 3 semaines, jusqu’à début juin, pour savoir si les entraînements individuels et collectifs pouvaient reprendre.

J’appelle à ce qu’on reprenne ces décisions lors de l’assemblée générale (ce lundi) ou celle du 23 mai. C’est quoi le mérite sportif, comme disait l’UEFA ? L’OL a joué 44 matches depuis le début de saison, Nice qui pourrait être qualifié 32, dont 15 à domicile, nous 13. Il fallait consulter l’UEFA, la maison mère de la Fédération, écouter l’assemblée générale de la Ligue et ne pas pénaliser le PSG et l’OL car l’UEFA va finir ses compétitions.

Aulas «  On est en train de se pendre avec nos décisions. »

On s’est assis très rapidement sur 250 M€ en faisant croire que le prêt PGE allait compenser. Les 40 présidents de clubs (L1 et L2), probablement pas à l’unanimité, vont prendre conscience du déficit économique incroyable qui s’annonce. On est en train de casser le mérite sportif énoncé par l’UEFA et casser la filière économique du foot pro. Pourquoi les autres clubs européens se battent pour terminer leur saison et en ont eu l’autorisation ? On est en train de se pendre avec nos décisions. », propos relayés par Ouest-France.

Un choix différent, mais qui n’est pas forcément moins bon.

Clairement, Aulas n’a pas la moindre intention d’arrêter son combat contre cet arrêt de la saison. On peut lui accorder que la situation est loin d’être parfaite. Sportivement et économiquement, il serait mieux de pouvoir finir la saison. C’est logique et c’est ce que tout le monde voulait. Cependant, du point de vue de la santé, le gouvernement et la LFP ont décidé qu’il était mieux de s’arrêter. Cela probablement pour les sportifs, comme toutes les personnes autour. Cela ne veut pas dire que c’était le meilleur choix à faire, mais il n’était au moins pas dénué de sens. Même s’il demande ensuite de réussir à s’adapter sportivement et financièrement.

On serait très surpris de voir la LFP ou le gouvernement revenir sur cette décision. Même s’il était peut-être possible d’attendre. Il a été préféré de se tourner tout de suite vers la suite et de donner la priorité du confinement à d’autres secteurs. Encore une fois, c’est très pénible pour le football. Mais pas forcément idiot globalement. Beaucoup d’autres pays veulent encore reprendre et peut-être qu’ils y arriveront. Sauf que c’est loin d’être certain et rien ne dit que cela se passera bien. Aussi bien au niveau des blessures que de la maladie. C’est un choix différent qui a été fait en France, qui est sage au niveau sanitaire.

Quant au fameux mérite sportif demandé par l’UEFA, ce n’est bien sûr pas parfait avec ce choix. Mais la LFP prend en compte les résultats pour son classement, difficile de faire mieux dans cette situation. Sauf peut-être de prendre le classement à la 19e journée, pour que toutes les équipes aient joué autant de fois contre tous les clubs. Mais pour le nombre de matchs toutes compétitions confondues dans une saison, rien ne peut être fait. C’est ainsi, aller loin dans les coupes et en Europe ajoute des matchs, il faut faire avec. Enfin, il est intéressant de voir Aulas se placer dorénavant derrière le « mérite sportif » alors qu’il avait été le premier à demander une saison blanche.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires