Restez connectés avec nous
Bordeaux/PSG - Bedouet "Paris n'est pas arbitré de la même façon que nous"

Adversaires

Bordeaux/PSG – Bedouet « Paris n’est pas arbitré de la même façon que nous »

Eric Bedouet, entraîneur des Girondins de Bordeaux, était en conférence de presse hier soir après le match nul 2-2 face au Paris Saint-Germain en clôture de la 15e journée de Ligue 1. Satisfait de ses joueurs, il était par contre en colère contre l’arbitrage.

« C’était un très très beau match, je suis content de mon équipe, ce n’était pas facile, la moindre erreur se paye cash. Nous sommes revenus deux fois au score, face à une équipe comme le PSG, ce n’est pas rien. On a tout bien fait sauf sur le but de Kylian Mbappé où nous avons été trop attirés par le but adverse. On n’avait pas la sécurité… mais on a fait un match solide avec un stade plein. (…) Quand on se dévoue pour les copains, c’est bien. 

« Il n’y a pas faute. »

L’arbitrage ?

Paris n’est pas arbitré de la même façon que nous.. J’ai entendu que l’autre entraîneur s’était plaint mais je trouve que c’est exagéré. Il n’y a pas faute. Le VAR commence à me fatiguer ! On met trop de temps à prendre les décisions. Sur le premier but, il gêne (Mbappé) et il est hors-jeu ! Qu’ils se plaignent c’est bien, c’est de bonne guerre ! », a déclaré Bedouet.

Face à la détermination et la qualité mises par ses joueurs, Bedouet a de quoi être content. Même si les Bordelais doivent leur point en partie à la mauvaise performance parisienne, il est indéniable qu’ils ont fait de bonnes choses. Certaines pertes de balles auraient dû être punies par les Parisiens. Mais tant mieux pour Bordeaux, qui est finalement plutôt bien récompensé pour ses efforts. Cependant, avec un arbitrage juste, le PSG aurait pu être à l’abri.

On ne comprend pas comment Bedouet arrive à se plaindre des décisions de l’arbitre. L’assistance vidéo a été utilisée sur le but, il a donc pu bien juger comme à peu près tout le monde que Mbappé ne gêne absolument pas le gardien. Par contre, il n’y a pas eu de vérification faite par l’arbitre principal sur deux actions litigieuses dans la surface. Pourtant, avec les ralentis, les fautes apparaissent plutôt clairement. On s’attendrait à ce que Bedouet ne dise rien sur l’arbitrage, ou le remercie.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires