Restez connectés avec nous
Caïazzo ne voit pas la Ligue 1 reprendre avant le 15 juin et s'inquiète pour les clubs
©IconSport

Autour du PSG

Caïazzo ne voit pas la Ligue 1 reprendre avant le 15 juin et s’inquiète pour les clubs

Bernard Caïazzo, président du conseil de surveillance de l’AS Saint-Etienne et président de Première Ligue (syndicat qui regroupe les principaux clubs de Ligue 1), a déjà fait part de grandes inquiétudes pour la Ligue 1 à cause de la suspension de la saison 2019-2020 face à l’épidémie du coronavirus. Au micro de France Bleu, le dirigeant a répété son message avec un championnat qui risque encore d’attendre mais qui doit absolument être terminé.

« Il faut à tout prix finir le championnat. Quitte à terminer l’exercice en juillet-août, et reprendre dans la foulée. Actuellement, l’ensemble des clubs perd environ 250 millions d’euros par mois. Et on ne pourra pas jouer tant que la courbe ne sera pas inversée. C’est à dire en juillet-août, au mieux le 15 juin. Je suis très, très, très inquiet pour tous les clubs. Sans aides de l’État, d’ici six mois, c’est la moitié des clubs pro qui dépose le bilan. Les cinq grands championnats européens ont déjà perdu quatre milliards d’euros, le championnat français entre 500 à 600 millions.

Caïazzo « si on veut s’en sortir, on doit trouver des réponses collectives. »

La différence entre l’économie générale et le football, ce sont les gros salaires. Et le chômage partiel c’est 6.000 euros maximum. Y a pas beaucoup de footballeurs qui gagnent 6.000 euros. Derrière, ce sont les clubs qui vont devoir payer. Et actuellement, ils n’ont plus de recettes. Il y a aussi la possibilité de donner des congés payés. (…) Cette problématique est vraie pour tous les clubs. Et si on veut s’en sortir, on doit trouver des réponses collectives. »

Après, il y aura l’absence de mercato. Nos voisins n’auront pas les ressources pour acheter des joueurs cet été. Or les clubs de Ligue 1 comptent sur des ventes d’ici la fin juin. Sans parler des 170 millions d’euros en moins de droits télé, et du manque à gagner en billetterie pour les clubs. »

Les explications de Caïazzo sont assez claires pour comprendre qu’il est nécessaire d’aller au bout des compétitions. Même si cela amènera un calendrier très perturbé pour la saison prochaine, vu le retard que celle en cours est en train de prendre. Mais les conséquences financières seront trop grandes pour certains clubs si jamais la saison 2019-2020 ne va pas à son terme. Et même d’ici là, il va falloir des solutions cette longue période de pause fait mal aux trésoreries. On ne peut qu’espérer que les compétitions pourront reprendre plus tôt que la date évoquée par Caïazzo et surtout que tous les clubs sauront trouver des possibilités pour s’en sortir. Et il faudra s’adapter ensuite pour le calendrier des matchs, le mercato et la saison suivante.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG