Restez connectés avec nous
France/Ukraine - Micoud revient sur la prestation de Mbappé «qui joue sans être-là»
©Iconsport

Autour du PSG

France/Ukraine – Micoud revient sur la prestation de Mbappé «qui joue sans être-là»

Accroché face à l’Ukraine (1-1) dans le cadre des éliminatoires à la Coupe du Monde 2022, l’Equipe de France a reçu son lot de critiques suite à sa prestation très peu convaincante de ce mercredi. Johan Micoud, ancien joueur désormais consultant, est notamment revenu sur la prestation de Kylian Mbappé, attaquant du Paris Saint-Germain âgé de 22 ans, comme il l’évoquait sur La Chaîne L’Equipe.

Micoud «Mais à quel moment il a cherché une combinaison, chercher un appui pour prendre de la vitesse.»

Je trouve qu’il n’y a eu aucune combinaison avec les autres. Dans ce système-là (4-4-2), la seule chose qui change c’est que tu as deux pointes. Mais à quel moment il a cherché une combinaison, chercher un appui pour prendre de la vitesse. Je n’ai pas trouvé ça contre l’Ukraine. J’ai trouvé le Mbappé qui m’agace assez. C’est dire qui joue sans être-là, qui fait le strict minimum.

Micoud « c’est incroyable d’avoir ce haut et ce bas trois jours après. »

Par rapport à ce que l’on a vu à Lyon dimanche, c’est incroyable d’avoir ce haut et ce bas trois jours après. Dans l’attitude aussi. Est-ce que ça l’agaçait de jouer dans ce système-là ? Peut-être mais à un moment donné est ce qu’on lui donne un statut si important que le mec doit décider de tout ce qu’il se passe. Moi je n’arrive pas à comprendre. Est-ce qu’il y a une sélection qui fait ça ?”, propos relayés par Sport.

Globalement, face à l’Ukraine, c’est toute l’équipe qui a été mauvaise, mais il est clair aussi que Mbappé se doit de montrer beaucoup plus et surtout afficher un comportement à hauteur de son statut. L’attaquant parisien ne peut pas se permettre d’être aussi transparent durant un match et de faire aussi peu d’effort. Le système de jeu ne lui convenait peut-être pas forcément, mais c’est aussi à lui de s’adapter à ce que lui demande son sélectionneur ou son entraîneur.

L’ancien monégasque ne peut pas évoluer dans les mêmes conditions en club qu’en sélection. S’il est très écouté au PSG, peut-être que ce n’est pas la même chose en Bleus où il doit un peu plus s’adapter. Mais son statut reste le même, il doit donc faire disparaître ce genre de comportement s’il veut garder l’image et le statut qu’il a acquis lors de la Coupe du Monde 2018. A lui de se rappeler de l’état d’esprit collectif et de la recherche de l’efficacité (plutôt que le spectacle) nécessaires au haut niveau.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG