Restez connectés avec nous
MacHardy critique la gestion du PSG avec les jeunes "la politique des stars a ses limites"

Autour du PSG

MacHardy critique la gestion du PSG avec les jeunes « la politique des stars a ses limites »

Jonathan MacHardy, journaliste, est revenu, sur RMC, sur la formation au Paris Saint-Germain. Il témoigne que les dirigeants qataris sont arrivés avec l’envie de développer la formation au PSG. Mais ils ont eu du mal à faire leur choix entre les jeunes qui désiraient grandir et l’envie estivale de faire venir des grands noms. Au PSG, il est difficile de concilier les deux tant il y a de pression. MacHardy, évoque alors la politique de stars à outrance qui a ses limites, notamment en matière de formation.

MacHardy « Paris a misé sur sa formation »

« Paris a misé sur sa formation. L’Ile-de-France est la première réserve de talent de France. Les Qataris voulaient former le nouveau Messi mais ne pas acheter Messi. Le board du PSG avait prévu ça mais il y a eu le fair-play financier. Pour répondre aux exigences du fair-play financier, il y a eu des ventes sèches pour rééquilibrer les comptes.

MacHardy « Paris a foiré une génération de joueurs »

Paris a foiré une génération de joueurs. Par exemple, Manchester City ne veut pas les joueurs qu’ils forment mais les prêtent. La génération des Coman, Nkunku, Maignan, Diaby… elle a largement sa place au PSG aujourd’hui. Attention à ne pas commettre les mêmes erreurs avec les petits Simons ou Bitshiabu. La politique des stars à outrance a ses limites. Il ne faut pas avoir trop de regrets. », propos relayés par Foot Radio.

Il y a deux fautifs. Le premier, c’est le PSG lui-même. Il n’a jamais vraiment su faire de la place aux jeunes joueurs du club. Très peu ont pu percer, et même ceux qui ont pu jouer ne se sont pas vraiment installés avant d’être vendus. Mais aujourd’hui, on s’aperçoit que certains titis, sont des pointures dans leur équipe. Il y a un décalage entre la confiance accordée au PSG et leur éclosion à l’étranger. Il faut réfléchir à tout cela. Le PSG a tout à y gagner de plus faire confiance aux jeunes.

Comment connaître leur vrai niveau s’ils ne jouent jamais ou très peu avec les professionnels ? Il est temps que cela change. Mais dans un deuxième temps, la limite du contrat de 3 ans pour un jeune est un handicap pour Paris. Il se retrouve souvent acculé par les demandes des clubs étrangers qui promettent plus facilement du temps de jeu. Mais cette limite fait mal à Paris qui pourrait aisément imaginer faire monter petit à petit certains joueurs. Mais les contrats sont courts et le club n’envoie pas les bons signaux. Il est peut-être temps de repenser le projet sportif et d’y intégrer les jeunes. D’autant qu’il y en a qui sont extrêmement prometteurs.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG