Restez connectés avec nous
PSG- BRP essaye de calmer la polémique sur Dugarry

Autour du PSG

PSG- BRP essaye de calmer la polémique sur Dugarry

      Sur son blog, Bruno Roger-Petit est revenu sur les analyses de Christophe Dugarry lors du match entre le Monaco et le PSG. Hier soir, l’ancien champion du monde français a chargé les joueurs du PSG un peu plus qu’à l’accoutumée. Un buzz a éclaté sur les réseaux sociaux, où les internautes étaient pour la plupart choqués du comportement de Dugarry. BRP voit différemment les choses.

« C’est entendu, Christophe Dugarry a une dent contre le PSG. Une grosse dent. Une molaire même. Durant tout le temps de la rencontre entre le club parisien et Monaco, le consultant de Canal Plus a dit tout le mal qu’il pensait du PSG et de son système, de ses joueurs et de leur entrain. le « PSG statique », ce fut, comme toujours, le refrain dugarrien de la soirée. »

« Pour autant, la relative objectivité de Dugarry ne mérite pas que l’on jette l’analyse avec l’eau du bain. Car tout ce qu’a pu dire le consultant de Canal tout au long du Monaco-PSG de ce dimanche n’était pas dénué de fondement. Il est vrai que Lavezzi court beaucoup mais pour pour pas grand-chose. Il est vrai que le PSG se crée beaucoup d’occasions pour peu de buts. Il est vrai que le PSG aurait pu gagner à Monaco comme à Lyon, mais qu’il ne l’a pas fait. Il est vrai que Van der Wiel est de plus en plus inquiétant. Il est vrai que sans Ibrahimovic, le PSG pèse moins. Il est vrai que Pastore est inconstant. Il est vrai que cette équipe semble parfois anesthésiée…
Bref, quand bien même Dugarry est agaçant à force de ne voir que ce qui ne va pas au PSG, il a malgré tout souvent raison… »

« Le constat dugarrien mérite cependant d’être entendu, car à dix jours du match retour de Ligue des Champions contre le Chelsea de Mourinho, on s’inquiète. Ce dimanche, sans forcer son talent, Chelsea a remporté la Coupe de la Ligue anglaise face à Tottenham. Et surtout, on a vu un entraineur de haut niveau contribuer, choix tactiques et partage des émotions à l’appui, au triomphe de son équipe. Le PSG est statique parce que Laurent Blanc parait immobile tandis qu’à Chelsea, Mourinho parait toujours dans le mouvement, l’imagination, la joie… »

    Il est vrai que si le PSG souhaite l’emporter face à Chelsea il faudra en faire plus qu’hier soir, notamment dans l’efficacité devant le but. Duggary a le droit d’attendre plus de l’équipe parisienne mais ses commentaires remplis d’aigreur ne font pas avancer le débat. BRP, de son côté, cherche une interprétation intelligente des propos de Dugarry. Pas sur que Dugarry ait cette intelligence-là. 

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG