Restez connectés avec nous
PSG/Lyon - Vu du Parc : musique, Mbappé pas sifflé, tension et célébrations

Autour du PSG

PSG/Lyon – Vu du Parc : musique, Mbappé pas sifflé, tension et célébrations

Dimanche soir, le Paris Saint-Germain recevait l’Olympique Lyonnais au Parc des Princes pour le compte de la 6e journée de Ligue 1 2021-2022. Une rencontre qui s’est terminée avec une victoire 2-1 (retrouvez le résumé ici) et à laquelle nous avons assisté depuis les tribunes. Nous vous invitons à revivre avec des détails qui ont pu échapper à la télévision.

Bel accueil, puis du calme.

Arrivés, comme toujours, peu avant l’entrée des joueurs pour l’échauffement (ce qui est environ 40 minutes avant le coup d’envoi), nous avons pu constater que malgré une partie des supporters qui évitaient d’aller à leurs sièges à cause de la pluie, le Parc des Princes étaient encore bien rempli. Bien assez pour réserver un bel accueil à Gianluigi Donnarumma pour son échauffement. Et il en a été de même pour Keylor Navas, qui l’a suivi de peu. Cela a été l’occasion de lancer les premiers chants. Même si, comme pour les derniers matchs, ce sont les supporters adverses qui ont commencé. Cependant, cette fois il n’y a qu’une réponse. Elle a été forte, certes, mais sans continuité. Le Parc a retrouvé un relatif calme ensuite pour une bonne partie de l’échauffement.

PSG/Lyon - Vu du Parc : musique, Mbappé pas sifflé, tension et célébrations

Le tifo du CUP. @Parisfans.

Lequel a tout de même été ponctué d’une ovation pour Rai, milieu offensif du PSG de 1993 à 1998 qui était là pour donner le coup d’envoi fictif de la rencontre qui a avant cela fait le tour du Parc pour saluer les supporters avant de dire quelques mots au micro du speaker Michel Montana.

L’échauffement parisien a suivi le schéma habituel, avec une mise en route physique tout de suite, des passes 1 par 1, un jeu de possession de balle, des exercices physiques et des spécifiques ensuite (passes et têtes pour le défenseurs, enchaînements et frappes pour milieux et attaquants).

Mbappé n’est plus sifflé, le retour de la musique est apprécié.

C’était ensuite l’heure de l’annonce de la composition d’équipe, avec le scandomètre (mesure de la force avec laquelle le Parc scande chaque non). On a surtout noté que Kylian Mbappé (attaquant de 22 ans) n’a pas été sifflé pour la première fois de la saison et que Lionel Messi (attaquant de 34 ans), placé en dernier, s’est largement imposé pour sa première titularisation. Les remplaçants n’ont eu qu’un très faible « succès ».

Puis il était temps d’avoir l’arrivée des joueurs, même s’il a fallu attendre un peu. Ce qui n’a pas été difficile avec une belle ambiance, notamment grâce aux chants du Collectif Ultras Paris en Tribune Auteuil, alors que les Lyonnais étaient nombreux et se faisaient entendre par moments dans leur parcage. Le retour de la musique de Phil Collins à l’entrée des joueurs pour le match a été applaudi chaleureusement. Il y a aussi eu un tifo avec fumigènes de la Tribune Auteuil.

Herrera parle à Kehrer, la tension est partout.

Une fois le match lancé, le CUP ne s’est, comme toujours, pas arrêté, alors que la Tribune Boulogne reste un peu irrégulière. La Tribune Paris suit par moments, mais on aimerait toujours qu’il y ait un peu plus de participation. On a cette fois surtout pu entendre des commentaires négatifs sur Thilo Kehrer, défenseur de 24 ans placé en arrière droit, qui était juste devant nous pour la première période. D’ailleurs, on a aussi vu Ander Herrera (milieu de 32 ans), aller lui parler après les 2 occasions sur lesquelles il a été éliminé trop facilement par un crochet de Karl Toko-Ekambi. Le milieu parisien semblait lui demandait de bloquer un peu plus le couloir, alors que lui pouvait empêcher que le Lyonnais repique dans l’axe.

On a aussi pu voir la tension sur le terrain être aussi très visible dans les tribunes, puisqu’il y a eu un début de bagarre entre le parcage lyonnais et la Tribune Boulogne. Heureusement, cela a pu être relativement vite contenu. On préfère clairement pouvoir vivre le match dans une belle atmosphère. Comme quand tout le monde a cru au but de Messi sur une talonnade de Neymar (attaquant de 29 ans). Presque tout le stade était debout au moment du tir.

PSG/Lyon - Vu du Parc : musique, Mbappé pas sifflé, tension et célébrations

NEYMAR JR of Paris Saint Germain (PSG) celebrate during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint Germain and Lyon at Parc des Princes on September 19, 2021 in Paris, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport) – Parc des Princes – Paris (France)

D’ailleurs, Mauricio Pochettino s’est aussi levé et activé plusieurs fois durant la première période. Notamment à la 40e minute, quand une relance parisienne a été très lente pour finalement aboutir sur une perte de balle relativement simple. Le match est ensuite arrivé à la mi-temps, relativement applaudie mais sans un immense enthousiasme. Durant cette dernière, tous les remplaçants ont effectué, comme d’habitude dorénavant, un petit échauffement.

La belle réaction après le premier but.

La seconde période a commencé relativement tranquillement, avec toujours un petit moment de flottement pour les premières minutes. L’ambiance est ensuite bien remontée, même s’il y a eu un léger coup de froid sur le Parc au moment de l’ouverture du score lyonnaise. Lequel a été vite balayé par un chant puissant du CUP et plutôt bien suivi par le reste du stade. Les remplaçants ont commencé à s’échauffer à la 60e minute, alors que Mbappé avait agacé certains supporters.

Au moins, les idées négatives n’ont pas pu s’installer avec le penalty obtenu par Neymar. Lequel a semblé évident en direct. Mais cela a ensuite été très long à cause des plusieurs changements du côté lyonnais. Lesquels auraient pu être faits d’un coup, mais venaient plutôt au compte-gouttes. Mais le Brésilien a finalement pu s’élancer, poussé par le Parc, et il y a eu évidemment une belle joie. Même si l’attaquant s’est vite tourné vers la suite, les supporters n’ont pas oublié de scander son nom puissamment. Neymar a aussi harangué les tribunes, qui l’encourageaient déjà, quand il a eu des corners à tirer.

Une belle fête.

Ensuite, face aux minutes qui passaient, la tension est montée. Le Collectif Ultras Paris a demandé au Parc de se lever pour pousser l’équipe, ce qui a été suivi à moitié. Certains ont perdu espoir, voire avaient visiblement mieux à faire puisqu’ils sont partis un peu avant la fin. Ils ont donc loupé le centre de Mbappé sur la tête de Mauro Icardi (buteur de 28 ans) et la belle explosion du stade qui va  avec un but à la dernière minute. Tout le monde est ensuite resté debout jusqu’au coup de sifflet final et beaucoup de supporters ont pris le temps de fêter cette victoire avant de partir. Les joueurs aussi, notamment Marquinhos, Presnel Kimpembe (défenseur central de 26 ans) et Neymar avec le CUP.

PSG/Lyon - Vu du Parc : musique, Mbappé pas sifflé, tension et célébrations

 

Notre vidéo au stade :

La victoire auprès des joueurs parisiens :

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG