Restez connectés avec nous
©IconSport

Autour du PSG

Strasbourg/PSG (1-2) – Paris gagne laborieusement… les tops et flops

Ce vendredi soir, le Paris Saint-Germain s’est imposé 1-2 (résumé vidéo Strasbourg/PSG) contre Strasbourg lors de la 20e journée de Ligue 1 2023-2024 au Stade de la Meinau. On vous présente les tops et les flops de ce match nul.

Tops –

❤️ Asensio 

Il était attendu au mieux comme une doublure, il pourrait devenir un joueur sérieux de cette équipe. Il est propre dans ce qu’il fait et surtout, il a une qualité que les autres n’ont pas, c’est qu’il est clinique. À la passe, au pressing, devant le but, il fait le boulot. Il a sa place pour les grands matchs.

❤️ Donnarumma

Il ne cache pas sa colère en interview sur le niveau de l’équipe, mais lui, il est là. Après avoir bravé les raz de marée de haine et de moqueries après 3 matchs « ratés », il montre, comme au début de saison, qu’il est l’un des meilleurs parisiens à chaque sortie. Même au pied, il n’a pas tremblé. Sur le but, il ne peut rien.

« L’important c’est les trois points » (After Foot)

Avec ce PSG, cette phrase prend du sens depuis quelque temps. Il faut prendre des points, faire le dos rond, continuer de travailler et de garder confiance. Avec 3 points en ouverture de la 20e journée, le PSG met la pression sur tout le monde. Toutes les équipes qui suivent ne gagneront peut-être pas et forcément, il y a une vraie chance que cette petite victoire accouche d’un plus large écart en Ligue 1. À la fin de la saison, on comptera les points, on analysera le jeu parisien. Pour l’heure, il faut avancer, douter pour se réinventer. On espère que le PSG a toutes ces données en tête.

Flops –

😡 Lucas Hernandez

Premier flop inquiétant. Il n’a pas montré de belles choses, il est souvent en retard et sa présence sur le terrain ne résonne pas comme un vrai plus pour le PSG. Il doit faire mieux, retrouver du charisme défensivement, car aujourd’hui, il ressemble à un joueur qui passe à côté de ses matchs.

😡Kolo Muani

Non, ici, on n’attaquera pas son envie de bien faire. Non, on n’attaquera pas son abnégation. Ici, on va parler football et tout ce qui entoure ce sport. Psychologiquement, il est atteint. Le staff doit trouver des solutions. Techniquement, il rate quasi tout, même s’il fait de bonnes choses en amont, cela accouche toujours d’un cafouillage. Kolo Muani souffre, mais cela fait partie de la vie d’un footballeur, c’est donc un domaine à travailler. On doit être patient, mais on doit aussi être réaliste. À Paris, il faut de grands joueurs, sinon, ce sera difficile d’avancer avec autant de carences.

Le déclin physique

On espère que cela vient d’un gros travail physique cet hiver. Sinon, c’est inquiétant. Le PSG ne tient plus du tout 90 minutes, les équipes leur marchent dessus et forcément, à ce niveau-là, la marge disparait. Le milieu de terrain se fait vite tourner par l’adversaire, les attaquants semblent au bout et les défenseurs aiment toujours autant être en retard dans leurs interventions. Il reste peu de temps avant le 8e de finale aller. Paris a deux matchs pour retrouver un semblant de condition physique.

Carlos Soler/Latéral droit/Luis Enrique/Fabian Ruiz

Dans l’ordre, Soler ne joue pas à son poste, Luis Enrique est responsable et doit continuer à chercher de meilleures solutions. Il y a la jurisprudence espagnole, avec Soler et Ruiz qui ont du temps de jeu sans être incroyable sur un terrain. Il manque de folie chez ses joueurs, il manque du talent dans les moments chauds. Il serait temps que Luis Enrique revoit sa copie. Il y a des joueurs qui n’ont pas le niveau de cette équipe. D’autres, comme Ruiz, Lucho doit le pousser dans ses retranchements. Il est trop passif, trop peu incisif et l’équipe doit pouvoir compter sur un milieu de terrain de qualité et complet.

Retrouvez nos articles sur Google News et MSN/Bing News :

Google News   MSN News

Autres articles présents dans Autour du PSG