Restez connectés avec nous
Al-Khelaïfi évoque "l'effort" qu'il attend des joueurs du PSG et donne une leçon au football français
©IconSport

Club

Al-Khelaïfi évoque « l’effort » qu’il attend des joueurs du PSG et donne une leçon au football français

Nasser Al-Kheläifi, président du Paris Saint-Germain et de beIN Media Group notamment, s’est très longuement confié au micro de RMC SportL’occasion d’évoquer sa position sur plusieurs dossiers importants durant cette période de suspensions de la saison 2019-2020. Il s’agit notamment de la discussion avec les diffuseurs (Canal+ et beIN SPORTS), qui ont arrêté de payer les droits TV de la Ligue 1, mais aussi des négociations en général autour de la Ligue 1, des trop nombreuses prises de paroles dans la presse et de négociation pour la baisse de salaires des joueurs. Le dirigeant parisien insiste notamment sur l’importance de faire des efforts de finir la saison en cours.

Al-Khelaïfi « En fin de saison, nous risquons de subir des pertes colossales. »

« Pourquoi mener la négociation avec les diffuseurs ?

Si je n’avais pensé qu’à mon intérêt personnel, j’aurais refusé mais j’ai toujours pensé que l’intérêt collectif, celui du football français, devait prévaloir sur les intérêts personnels et les batailles d’ego. Nous en connaissons tous parfaitement les enjeux. Au regard des incertitudes que fait planer la crise actuelle, il en va de la survie de certains clubs de L1 et L2. Nous ne pouvons pas l’accepter. Aucun club ne mérite de disparaître. S’il y a un moment où il faut travailler tous ensemble, c’est bien maintenant.

Je sais parfaitement que nous ne sommes pas les plus à plaindre en ce moment. Mais croyez-moi, si l’on se place d’un strict point de vue financier, l’impact des événements actuels – et de toutes les incertitudes qui en découlent – est considérable pour un club comme le nôtre. En fin de saison, nous risquons de subir des pertes colossales. Nous ferons face mais rien ne sera simple et il faudra du temps pour retrouver un équilibre. 

Al-Khelaïfi « J’attends d’eux un effort pour leur club. »

Où en sont les négociations ?

Al-Khelaïfi évoque "l'effort" qu'il attend des joueurs du PSG et donne une leçon au football français

Nasser AL KHELAIFI president of PSG and Jean Claude BLANC of PSG during the Ligue 1 match between Paris and Marseille at Parc des Princes on October 27, 2019 in Paris, France. (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport) – Nasser AL-KHELAIFI – Jean Claude BLANC – Parc des Princes – Paris (France)

Le principe des négociations, c’est qu’elles doivent rester confidentielles si on veut avoir une chance de réussir. De manière générale, on parle beaucoup trop. Tout le monde a un avis et c’est bien normal, mais à la fin c’est comme si on marquait des buts contre notre camp. Par exemple sur le calendrier, tout sort dans la presse avant même que la Ligue ait officiellement communiqué. J’ai même lu que certains voulaient des championnats à 22 clubs, ce n’est pas une option voire même un sujet de discussion. J’ai toujours dit qu’il fallait s’en tenir à un principe: on termine les compétitions et on voit avec quel calendrier en fonction de la situation sanitaire, des décisions du gouvernement et de l’UEFA.

Si j’attends un geste de mes joueurs sur les salaires ?

J’attends d’eux un effort pour leur club. Ils connaissent leurs responsabilités.

Al-Khelaïfi « Ce n’est qu’ensemble que l’on pourra gagner. »

Des nouvelles des joueurs ?

Ma seule demande aux joueurs a été celle-ci: que chacun fasse preuve de responsabilité en s’entretenant physiquement, afin de se tenir prêt à reprendre la compétition quand une fenêtre se rouvrira. Vous pouvez me croire, pouvoir finir la saison nous tient vraiment à cœur, si les conditions sanitaires sont réunies bien sûr. Comme nos fans, nous sommes sevrés de football depuis cette soirée si spéciale contre Dortmund. Un match qui nous donne forcément envie de regoûter au parfum de la compétition dès que ce sera possible…

Comment améliorer la situation du football français ?

On doit apprendre de cette crise tous ensemble pour en ressortir plus fort pour le futur du football en France. Il faut que l’on soit tous unis et arrêter avec les comportements égoïstes. Là, il n’y a pas de grands, moyens ou petits clubs comme je peux l’entendre parfois où on veut nous opposer au lieu de nous réunir. Ce n’est qu’ensemble que l’on pourra gagner. »

Il est temps d’avoir des avancées concrètes et collectives.

Ceux qui ont voulu se plaindre de la présence de Nasser Al-Khelaïfi dans cette discussion avec les diffuseurs ont donc une réponse. Le président du PSG et beIN s’est impliqué parce que cela a été demandé et qu’il a pensé à aider le football français. Ce n’est pas pour aider particulièrement le club parisien ou améliorer sa propre situation. C’était plutôt une évidence, mais certains ont du mal à réfléchir pleinement et préfère se contenter des plaintes habituelles à l’encontre du club parisien. Ce qui est particulièrement triste, surtout que le dirigeant parisien a affiché un très beau comportement depuis 2011 et semble mériter un certain respect.

Mais le football français a bien montré ces dernières semaines qu’il est loin d’avoir la plus belle des mentalités. Au lieu d’un élan de solidarité et de réflexions faites pour le bien de tous, on a vu des petites batailles de déclarations dans les médias, des plans plutôt égoïstes et beaucoup de déclarations sans avoir des certitudes simplement pour donner un avis un peu vague et exister. Al-Khelaïfi vient ici faire une intervention importante. Il est temps d’arrêter les querelles et les idées individualistes. Personne ne pourra s’en sortir ainsi. Il faut se décider à avancer tous ensemble et à prendre le temps de discuter entre clubs et instances avant d’aller parler à la presse.

Quant aux joueurs du PSG, on compte sur eux pour avoir un certain sérieux durant cette période. Ce n’est pas forcément facile de rester motivé tous les jours sans même avoir une date pour la reprise. Mais il le faut car au moment où Paris retrouvera la compétition, il faudra toujours gagner. Même si on comprendrait que les joueurs ne soient pas au mieux tout de suite. Et sur les salaires, ce serait bien de voir un geste prochainement. Il est temps d’arriver à un accord et d’avancer. Cela fait un moment que plusieurs joueurs ont dit qu’ils sont d’accord pour une baisse des salaires. Maintenant, il faut que le groupe passe à l’action et montre sa solidarité avec le reste du club. Surtout que l’on doute que des joueurs puissent être en difficulté financièrement à cause d’une perte d’une partie du salaire.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Club