Restez connectés avec nous
Al-Khelaïfi évoque un mercato "actif" du côté du PSG, Messi et le Fair-Play Financier
©Iconsport

Club

Al-Khelaïfi évoque un mercato « actif » du côté du PSG, Messi et le Fair-Play Financier

Nasser Al-Khelaïfi, président du Paris Saint-Germain, s’est longuement confié auprès de L’Equipe dans une interview publiée ce lundi. Celui qui est à la tête du club depuis environ 10 ans a notamment été invité à parler du mercato estival 2021 du PSG. Il n’a pas caché que le club compte frapper fort. Il a aussi été question de la tentative de recruter Lionel Messi, attaquant de 33 ans en fin de contrat au FC Barcelone qui devrait finalement prolonger. Enfin, le président parisien a évoqué l’évolution du Fair-Play Financier.

Al-Khelaïfi « on sait ce qu’on veut faire. »

« Ces deux dernières années, on n’a pas beaucoup investi, entre autres du fait de la crise sanitaire. Mais on a fait une finale et une demie. Ça montre qu’on est là. Maintenant, on doit encore s’améliorer sur certains postes. On les a ciblés, on sait ce qu’on veut faire.

Si on a la possibilité de faire de grands recrutements ?

On va en faire, on va en faire (sourire). La crise sanitaire a impacté tout le monde, nous compris. Mais ce mercato sera plus actif que les précédents. On sera présents, on a des ambitions pour cet été.

On peut parler avec Messi ?

En effet, d’ailleurs je l’ai dit au président du Barça : Messi est en fin de contrat, tous les clubs ont le droit de discuter avec lui et de le recruter pour la saison prochaine. Ce que je peux vous dire, et vous pouvez me croire, c’est que tous les grands joueurs veulent venir au PSG. Tous – pour que les choses soient claires, je ne dis pas ça pour vous répondre sur Messi. Ce n’est pas possible de tous les faire venir, d’autant qu’on a déjà de grands joueurs nous aussi.

« On a besoin de modifier les règles du fair-play financier. »

L’aménagement du Fair-Play Financier nous donne de la marge ?

Honnêtement, avec la crise sanitaire, les règles du fair-play financier sont intenables. Le football à travers le monde a perdu environ 8 milliards de dollars. Le fair-play financier ne doit pas empêcher d’investir. C’est ce que le président de l’UEFA, Aleksander Ceferin, a dit et ce sont des propos pleins de bon sens. On a besoin de modifier les règles du fair-play financier et l’UEFA doit y travailler. Sachant que nous respectons ses décisions et que nous le ferons toujours. »

Sans annoncer des recrues précises, Al-Khelaïfi envoie donc un message fort. Le PSG sait ce qu’il veut et il compte frapper fort. Ce qui va avec les premières pistes qui se confirment. L’effectif parisien est déjà intéressant, mais il y a des postes à renforcer. Paris a clairement l’intention d’avoir un groupe complet pour continuer à avancer la saison prochaine. L’objectif sera évident : remporter la Ligue des Champions et les compétitions nationales.

Bien sûr, Paris a pu se renseigner à propos de la situation de Messi, qui arrive à la fin de son contrat au Barça et reste un joueur exceptionnel même s’il n’est pas au sommet de sa carrière. Il garde évidemment sa place au plus haut niveau. Mais le PSG n’a pas forcément voulu faire le forcing alors qu’il y a d’autres dossiers sur lesquels travailler pour avoir un effectif complet. Et Messi peut aussi rester attaché au Barça. En tout cas, la prolongation est bien l’issue la plus probable depuis le début.

Même si le Fair-Play Financier est assoupli face à la crise due à l’épidémie du coronavirus et qu’une évolution est en cours, les clubs ne peuvent pas faire ce qu’ils veulent non plus. Il y a des limites à respecter. Sauf que le PSG a tout de même des moyens et un projet pour être « actif » lors du mercato.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Club