Restez connectés avec nous
Al-Khelaïfi répond à la Mairie de Paris "On a été très gentils, c'est fini"
@Iconsport

Club

Al-Khelaïfi répond à la Mairie de Paris « On a été très gentils, c’est fini »

Nasser Al-Khelaïfi, le président du Paris Saint-Germain, s’est confié auprès de L’Equipe ce samedi depuis Doha et il a notamment évoqué clairement le fameux dossier du rachat du Parc des Princes ou du déménagement en construisant un nouveau stade si un accord avec la Mairie de Paris n’est pas possible pour l’enceinte à Porte de Saint-Cloud. Et d’après ses propos, on peut comprendre que ce dernier s’annonce très compliqué.

Al-Khelaïfi « Le PSG n’a pas le stade pour arriver au top niveau financier et même sportif. »

« S’ils sont raisonnables, on restera pour toujours au Parc. Mais nous sommes dans une situation qui n’est plus possible. Une fois, on a dû fermer 2 000 places à cause d’un souci. La technologie n’est pas au niveau non plus. Le PSG n’a pas le stade pour arriver au top niveau financier et même sportif. Je vous donne un exemple : si nos supporters étaient plus proches de la pelouse, juste derrière le gardien, on marquerait 6 ou 7 buts avec leur pression (rires).

Vous comprenez que les supporters ne souhaitent pas quitter le Parc ?

Mais moi non plus je ne veux pas. Je vous dis la vérité, on n’a pas le choix. (…) Si on peut franchir une étape, on restera. Mais on ne veut pas rester sans rien faire. La mairie devrait réfléchir à notre offre. On a déjà investi plus de 80 M€ dans le stade. La mairie a fait quoi dans le même temps ?

Al-Khelaïfi « Quelle est la valeur du stade sans le PSG ? Ce n’est rien. »

Elle a expliqué que vous aviez fait une offre de 40 M€ et qu’elle était jugée trop basse…

Quelle est la valeur du stade sans le PSG ? Ce n’est rien. La mairie doit aussi se demander ce que le club rapporte à la Ville de Paris. S’ils pensent que l’on va investir 500 M€, on va simplement aller construire un nouveau stade.

Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la mairie de Paris, a déclaré :  »Franchement, vous pensez que le Parc vaut moins que (Leandro) Paredes ? »

(Il coupe.) Lui, il parle trop. En face de nous, il nous dit quelque chose et dans le journal sa version est différente. Ça, je ne peux pas l’accepter. S’il y a un problème, on se parle en face. Pas dans le journal.

Depuis combien de temps essayez-vous d’acheter le Parc des Princes ?

Cinq ans ! À chaque fois, on nous a dit :  »Après l’élection à la mairie ». Puis :  »Après l’élection du Président. » On a perdu cinq ans. On aurait déjà pu construire un nouveau stade.

Al-Khelaïfi « Est-ce que vous dites que Chelsea est un club américain ? »

La mairie a aussi la crainte de vendre le stade au Qatar. Si vous achetez le stade, il appartiendra au club ?

Mais oui. On a investi dans le PSG et le club est français, non ? Ce n’est pas un club qatarien. Les joueurs jouent en France. Est-ce que vous dites que Chelsea est un club américain ? Nous avons fait augmenter la valeur du Championnat, de la ville, non ? J’aimerais bien qu’on fasse une étude sur ce que le club a rapporté à la ville. Combien de touristes ? Combien d’impôts avons-nous payés ? Sérieusement… Nous sommes de gentilles personnes, mais nous ne sommes pas stupides. On a été très gentils, maintenant, c’est fini.

Savez-vous déjà où vous voulez aller si vous deviez partir ?

Nous avons des options (sourire). Je ne peux pas vous dire où, mais on pourra construire un nouveau stade à Paris. »

On peut facilement aller dans le sens de Nasser Al-Khelaïfi : il a très souvent eu une communication très positive depuis son arrivée au PSG. Peut-être même trop parfois, avec sans doute la volonté d’éviter les conflits et les polémiques. L’idée est de rester sur le positif, d’avoir les meilleures relations possibles. Mais il y a forcément des limites. Sans répondre à chaque critique injuste, il faut savoir sortir les crocs. Dans un dossier aussi important, c’est une nécessité.

Assez logiquement, la Mairie de Paris espère obtenir le meilleur accord possible. Mais elle semble adopter une position qui n’est pas raisonnable. Les propriétaires du PSG ont de l’argent et sont prêts à faire des efforts, certes. Il y a tout de même des limites à respecter. Peut-être que la Mairie oublie un peu l’investissement de 80 millions d’euros fait par le club dans son calcul du prix. Et le fait, très justement souligné par Al-Khelaïfi, que le Parc des Princes perdra énormément en valeur s’il est quitté par le PSG.

Ce qui serait une triste issue compte tenu du lien très important entre le club et le lieu. Le déménagement ne peut pas être écarté pour le bien du développement du club, qui, compte tenu de son projet, a en effet besoin d’une meilleure infrastructure. Et il ne peut pas se ruiner simplement pour rester à la Porte de Saint-Cloud. C’est triste, mais ce ne serait pas le bon choix pour l’avancée du club. Lequel a comme priorité de rester au Parc des Princes en l’améliorant. Mais cela doit être un vrai plus pour lui. Espérons donc qu’une avancée dans la discussion serait possible.

Enfin, on espère que le blocage ne vient pas de l’idée que le Parc pourrait obtenir au Qatar, alors que c’est le PSG qui serait propriétaire. Le remarque de Nasser Al-Khelaïfi est juste, on n’entend jamais dire que Chelsea est un club américain ou que Manchester City est un club des Emirats Arabes Unis. Le PSG est un club français et sa présence est un énorme atout pour sa capitale, ses impôts et son football. Il y a un respect à avoir.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Club