Restez connectés avec nous
Al-Khelaïfi tacle la Super League "qui n’avait pas à cœur de défendre les intérêts du football"
©Iconsport

Club

Al-Khelaïfi tacle la Super League « qui n’avait pas à cœur de défendre les intérêts du football »

Il y a plusieurs semaines, il y a eu la tentative concrète de lancer le d’une Super League Européenne malgré les communiqués de la FIFA et de l’UEFA afin de s’y opposer et lancer une menace : les joueurs participant à cette Super Ligue ne pourraient plus participer à leurs compétitions (en club comme équipe nationale). Sauf qu’il s’est vite « écrasé » et stagne maintenant avec seulement 3 clubs qui soutiennent encore officiellement l’idée : la Juventus Turin (qui a parlé de l’arrêt du projet, mais sans y renoncer), le Real Madrid et le FC Barcelone. Le suspense concerne désormais les sanctions. L’UEFA pourrait décider d’une suspension de 2 ans de la Ligue des Champions et de l’Europa League pour les dissidents restants. Pour le moment, l‘UEFA n’a annoncé que les décisions pour les clubs sortis : Arsenal, Chelsea, Liverpool, Manchester City, Manchester United, Tottenham, AC Milan, Inter Milan et Atlético de Madrid. Et auprès de l’AFP, Nasser Al-Khelaïfi, président du Paris Saint-Germain qui s’était tout de suite opposé à l’idée, a de nouveau fait part de son opposition ce dimanche.

Al-Khelaïfi « Toutes les équipes doivent avoir la possibilité de participer. »

« Le football existe depuis des années et des années. La Super League n’avait pas à cœur de défendre les intérêts du football. Vous pouvez envisager des changements mais pas briser la tradition qui fait que chaque club peut espérer atteindre ses rêves. Toutes les équipes doivent avoir la possibilité de participer un jour aux plus grandes compétitions, et tout en restant sous l’aile de l’UEFA. La Ligue des champions est une marque très solide qui doit être préservée, mais nous devons toujours pouvoir nous adapter au marché, et c’est vrai pour toutes les compétitions, domestiques ou internationales.”

Des propos que l’on ne peut que soutenir, puisqu’il défend l’idée d’un football pour tous. Ce qui semble être la base du sport. Il y a une élite qui se dessine, avec le talent, les résultats et les moyens. C’est difficile à éviter. Mais il ne faut pas pour autant mettre des clubs de côté. Cette idée d’une compétition créée par certains clubs et qui décident de la petite partie qui peut y participer est terrible. Comme le dit Al-Khelaïfi, chacun doit avoir sa chance, ou au moins le rêve.

Cela ne veut pas dire que le système actuel est parfait, mais il semble bien plus juste que cette Super League. La grande vague de protestations des supporters n’est pas arrivée au hasard. Même s’il peut maintenant y avoir des réflexions autour d’une réforme de la Ligue des Champions qui a tout de même des défauts.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Club