Restez connectés avec nous
Gueye raconte son évolution dans le jeu, alors qu'il "détestait" défendre
©Iconsport

Club

Gueye raconte son évolution dans le jeu, alors qu’il « détestait » défendre

Idrissa Gueye, milieu de 32 ans du Paris Saint-Germain, a évoqué auprès de l’AFP, avant le 8e de finale de la CAN 2022 du Sénégal contre le Cap-Vert (victoire 2-0), l’évolution de son jeu. Aujourd’hui notamment connu pour sa capacité à harceler l’adversaire et à récupérer des ballons, il a expliqué qu’il « détestait » cette partie du jeu quand il était jeune.

« Chasser l’adversaire, à la base c’est quelque chose que je détestais quand j’étais petit. J’aimais plus toucher le ballon, j’étais plus en numéro 10. Mais quand je suis rentré à Diambars, il y avait deux numéros 6 très costauds qui faisaient ce boulot, je me suis retrouvé un peu sur le banc, des fois arrière gauche, arrière droit, et j’ai vu que c’est ce qui marchait. Alors je me suis dit que j’allais faire comme eux, que j’allais travailler, le physique à l’entraînement et surtout regarder mon coéquipier.

Gueye « c’est ce qui allait marcher pour moi. »

Mon modèle était Matar Fall, et encore aujourd’hui quand je le vois je lui dis toujours merci. J’essayais de copier ce qu’il faisait, comment il allait chercher le ballon dans les pieds de l’adversaire. J’ai commencé à aimer ça, et à jouer. Et j’ai continué à travailler dans ce sens là parce que je savais que c’est ce qui allait marcher pour moi en tant que numéro 6. Maintenant j’aime aller chercher le ballon dans les pieds de l’adversaire pour ensuite distribuer et faire avancer le jeu. », propos relayés par Eurosport.

Il est difficile aujourd’hui d’imaginer Gueye sur le terrain sans qu’il ne donne le maximum afin de gêner l’adversaire et récupérer la balle. Cependant, c’est assez courant chez les jeunes d’avoir des joueurs peu enclins à ce genre d’efforts. Cela continue même au niveau professionnel. C’est bien de voir certains joueurs comprendre que c’est nécessaire, que c’est aussi une partie pleine de mérite et de résultats dans le football.

L’international sénégalais n’est sans doute pas le joueur le plus spectaculaire qui soit, même s’il ne faudrait pas faire comme s’il était maladroit avec un ballon, mais il reste un reste élément essentiel dans une équipe. Il faut aussi des joueurs avec cette détermination et ce sens du jeu défensif. Ce qui est dommage au PSG c’est qu’il manque un peu de régularité dans l’utilisation du ballon.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Club