Restez connectés avec nous
Hakimi se confie : manque de ballons au PSG et Coupe du Monde
@Iconsport

Club

Hakimi se confie : manque de ballons au PSG et Coupe du Monde

Achraf Hakimi, latéral droit de 24 ans du Paris Saint-Germain et du Maroc, s’est confié auprès de Marca dans une interview publiée ce lundi. L’occasion d’évoquer notamment la Coupe du Monde avec le bon parcours du Maroc, qui affrontera l’Espagne ce mardi en 8e de finale, ainsi que son rôle en sélection. Il est aussi question de la différence pour lui entre la sélection et le PSG.

Hakimi « C’est une jeune génération, qui a faim, qui veut changer les choses. »

Qu’est-ce qui a changé chez Achraf pour passer de joueur prometteur à confirmé ?

Les choses changent, bien sûr. Cette Coupe du monde est différente parce que quatre années d’apprentissage de grandes choses se sont écoulées. Je suis venu avec une mentalité différente et beaucoup plus mature. Avec une autre responsabilité aussi, quelque chose que je remarque.

A quel point le Maroc a grandi ?

Ce sont des groupes différents. C’est une jeune génération, qui a faim, qui veut changer les choses. Nous voulons entrer dans l’histoire, c’est ce que nous réalisons, et changer les mentalités sur le monde arabe, en disant que, pourquoi pas, les équipes arabes peuvent faire de grandes choses en Europe. On le fait, surtout en Coupe du monde.

Hakimi « Il y a de grands joueurs en Afrique qui méritent un peu plus de respect. »

Des équipes méprisées ?

Je ne sais pas si c’est du mépris, mais les équipes africaines sont un peu moins valorisées. Il y a de grands joueurs en Afrique qui méritent un peu plus de respect, que l’on valorise le travail qu’ils font et l’effort pour arriver là où ils sont. Je suis très heureux que les équipes africaines fassent de grandes choses car cela a ouvert la porte à ceux d’entre nous qui sont venus et maintenant nous l’ouvrons à un autre.

A quel poste vous sentez-vous le plus à l’aise ?

Où l’équipe a besoin de moi. Je ferai de mon mieux pour me sentir à l’aise et pour que l’équipe se sente ainsi. Je m’en fous, je suis là pour aider et pour tout ce dont l’entraîneur a besoin.

Hakimi « parfois tu cours et tu ne reçois pas le ballon. »

Quelles sont les différences entre vôtre avec le Maroc et le PSG ?

Ils sont différents. A Paris il y a des grands joueurs, comme ici, mais avec le Maroc j’ai plus d’importance dans le jeu, je touche plus le ballon, ils me donnent l’importance d’être à l’aise. A Paris, c’est très différent : parfois tu cours et tu ne reçois pas le ballon. Ici, ils essaient de me trouver, ils savent à quel point je peux être important offensivement et défensivement. Ils me donnent beaucoup de confiance et j’essaie de le rendre.

Vous vous sentez comme un leader au Maroc ?

Non, je ne peux pas penser individuellement. Nous avons une super équipe. J’essaie de faire de mon mieux et d’aider les jeunes, de leur transmettre ce que j’ai vécu avant car ils me voient comme une référence. Je ressens la chaleur de mes collègues et je la leur transmets.

Hakimi « On va essayer de jouer notre match, notre jeu, et essayer de les battre. »

Comment avez-vous géré le temps entre le Canada et l’Espagne ?

Nous avons eu le temps pour se déconnecter et de célébrer, car c’était historique, et aussi de se préparer. Il ne faut pas grand-chose, on sait comment ils sont, comment ils jouent, les joueurs qu’ils ont… On a vu qu’on pouvait faire de grandes choses contre eux.

L’Espagne fait partie des favoris ?

C’est une équipe qui est toujours là pour gagner, depuis que la Coupe du monde a commencé. Il est dans le Top-5. Maintenant, nous les affrontons, mais nous sommes avec une énorme confiance. On va essayer de jouer notre match, notre jeu, et essayer de les battre.

Hakimi « Ils doivent avoir peur de nous, vraiment. Et pourquoi pas, on peut surprendre à nouveau. »

Vous êtes pris plus au sérieux ?

Nous faisons notre travail, nous avons été premiers du groupe et je pense que nous méritons déjà un peu de respect. Je pense que l’Espagne le sait et qu’elle doit avoir un peu peur de nous. Ils doivent avoir peur de nous, vraiment. Et pourquoi pas, on peut surprendre à nouveau.

Hakimi « Les gens parlent un peu trop. Ils ne le connaissent pas. »

Mbappé est surpris par le Maroc ?

Non, non. Il savait de quoi nous étions capables. Nous parlons toujours parce qu’avec des amis, vous parlez toujours, nous sommes toujours en contact et nous jouons.

Beaucoup ont parlé de lui, est-ce qu’il est à l’aise aujourd’hui ?

Je pense qu’il est à l’aise. Les gens parlent un peu trop. Ils ne le connaissent pas, c’est un bon garçon et il est à l’aise. Il veut aussi faire de belles choses avec son équipe et il est super content.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Club