Restez connectés avec nous
Katoto doute du PSG "il y a des choses que je ne reconnais pas vraiment"
@iconsport

Club

Katoto doute du PSG « il y a des choses que je ne reconnais pas vraiment »

Marie-Antoinette Katoto, attaquante du Paris Saint-Germain de 24 ans, s’est exprimée pour France Bleu Paris au sujet de son retour dans le club parisien. Elle se dit troublée par un changement et une ambition qu’elle considère moindre que par le passé. Elle a aussi évoqué Jocelyn Prêcheur, mais aussi « Tabi » Chawinga, avec qui elle s’entend très bien. Elle a par ailleurs assuré ne pas se projeter sur les Jeux Olympiques de Paris en juillet prochain.

Katoto « Pour moi, c’est assez troublant, car j’ai l’impression que tout est nouveau »

« Au Paris Saint-Germain, comment analysez-vous ce début de saison ?

Pour moi, c’est assez troublant, car j’ai l’impression que tout est nouveau. Dans le style de jeu. Mais aussi par rapport aux résultats qu’on a pu connaître. Je pense qu’au Paris Saint-Germain, j’ai rarement autant perdu sur les quatre premiers mois d’une saison. Cela me surprend un peu. Je pense que l’on est capables du meilleur comme du pire. Il y a des choses que je ne comprends pas, peut-être que je les comprendrai avec le temps.

C’est aussi frustrant car je pensais qu’on avait de meilleurs objectifs, en tout cas plus élevés et qu’on avait réussi à atteindre un niveau proche du top avant ma blessure. Et depuis que je suis revenue, j’ai l’impression que cela a un peu baissé, il y a des choses que je ne reconnais pas vraiment. Et c’est la question que je me pose : « qu’est-ce qui ne va pas ? ». Il y a des choses positives, notamment dans le jeu, on a plus le ballon.

Katoto « C’est une super fille sur et en dehors du terrain, c’est très facile avec elle »

Vous avez changé d’entraîneur. Jocelyn Prêcheur a remplacé son père, Gérard.

Jocelyn est un peu plus calme, il a un peu plus de tact pour aborder certains sujets. Il sait comment s’y prendre avec certaines joueuses, elle est là la grande différence.

Vous avez l’air de bien vous entendre avec la nouvelle recrue, Tabita Chawinga ?

Dès les premiers jours, j’ai été avec « Tabi » lors de la trêve internationale de septembre. C’était très facile avec elle, on a passé beaucoup de moments ensemble. On a bien bossé, on a créé un lien. C’est une super fille sur et en dehors du terrain, c’est très facile avec elle.

Katoto « Je ne me pose pas la question des Jeux (Olympiques) »

Les Jeux Olympiques à Paris, c’est déjà dans un coin de votre tête ?

Pour dire la vérité, je n’y pense pas du tout aux Jeux. Je reviens d’abord petit à petit, je vais essayer d’avoir mon pic de forme en deuxième partie de saisons et je ne me pose pas la question des Jeux. Je ne dis pas que c’est un objectif, mais j’en ai beaucoup d’autres en priorité.

Qu’est-ce qu’on peut vous souhaiter ?

La santé tout d’abord et puis que je me retrouve petit à petit. »

Le PSG démarre un nouveau projet, que ce soit au sein de sa section féminine comme masculine. Plusieurs changements sont donc intervenus et cela demande donc du temps avant que tout soit mis en place. Mais dans ces conditions certaines erreurs peuvent être faites et si le PSG se retrouve à enchaîner les défaites, notamment sur la scène européenne c’est qu’il y a peut-être quelque chose qui ne fonctionne pas. À ce niveau ce sont les dirigeants qui doivent se pencher sur le problème afin de trouver une solution.

Les ambitions du club de la capitale ne doivent pas être revu à la baisse et si les résultats ne sont pas là, il faut alors changer de formule. Néanmoins nous ne sommes qu’au début de saison, certaines joueuses comme Katoto reviennent de blessure et d’autres ont quitté le club. Tous ces changements demandent donc un temps d’adaptation, même si un mauvais cycle comme celui-là doit être déroutant quand vos ambitions de joueuses sont élevées.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Club