Restez connectés avec nous
La formation parisienne axée sur « la qualité »

Actu Jeunes

La formation parisienne axée sur « la qualité »

A l’image d’Adrien Rabiot lors de l’été dernier, les dirigeants parisiens n’ont pas renoncé à intégrer des jeunes issus du centre de formation au groupe professionnel. Bien au contraire.

La Masia du FC Barcelone fait figure de modèle pour QSI. Ainsi, des moyens considérables ont été apportés afin de développer la formation au PSG. Les méthodes de travail ont également évolué. « En accord avec Leonardo et la direction technique, nous avons fait le choix du travail intégré, c’est-à-dire que tous les exercices, y compris le travail athlétique, se font avec le ballon. On s’adapte à l’évolution du jeu moderne. On a fait la synthèse entre ce qui se fait à haut niveau en l’adaptant aux profils de joueurs dont nous disposons. Nous privilégions la qualité à la quantité, mais le but reste de former de très bons joueurs. On préfère avoir un ou deux joueurs intégrés au groupe pro, comme récemment Adrien Rabiot qui a pu découvrir la Ligue des Champions, que d’avoir des titres sans avoir fait monter aucun de nos jeunes », confie Bertrand Reuzeau, le directeur du centre de formation, dans les colonnes du Parisien.

L’été dernier, les dirigeants du PSG avaient laissé partir le jeune Ilan Boccara (19 ans) à l’Ajax d’Amsterdam. A la fin du mois d’octobre, celui-ci déclarait que le club de la capitale ne se trouvait « plus dans l’optique de lancer des jeunes ». Pour Reuzeau, ce transfert « prouve que la formation francilienne intéresse les plus grands clubs européens ».

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Actu Jeunes