Restez connectés avec nous

Club

LDC – Kimpembe revient sur la qualification contre Dortmund et évoque l’Atalanta

Dans un long entretien accordé à RMC Sport, Presnel Kimpembe a pu aborder de nombreux sujets. En plus de la blessure de Kylian Mbappé (attaquant de 21 ans), de son amour pour le club, ainsi que son regard sur Thiago Silva (défenseur central de 35 ans) et Edinson Cavani (buteur de 33 ans), le défenseur central de 24 ans formé à Paris a évoqué la Ligue des Champions 2019-2020. Cela en commençant par le fameux 8e de finale retour remporté face au Borussia Dortmund le 11 mars dernier (2-0, à revivre ici).

« Quelque chose de spécial dans le groupe entre l’aller et le retour ?

Non, je pense que c’est ce qui est vu par les médias, on va dire. Le groupe a toujours été soudé, a toujours été bien. Avec les réseaux sociaux, on arrive à le montrer un peu plus, entre guillemets. On sait qu’on est un très bonne équipe et avant tout, une grande famille. Tout le monde s’apprécie, il n’y a pas de problèmes avec ça. C’est sûr que la Ligue des champions crée plus de soutien les uns envers les autres. C’est ce qu’on aime, et c’est ce qu’on recherche.

Kimpembe « c’était quelque chose de beau. On ne demande que ça. »

La célébration avec les supporters ?

C’était un match à huis clos… avec les supporters avant notre arrivée dans notre stade, qui nous ont soutenus sur la route en arrivant, pendant le match, et après le match. Franchement, c’était quelque chose de beau. On ne demande que ça. »

Il n’y a pas eu un changement majeur dans le groupe entre les deux rencontres. Pour arriver au résultat du second match, il a fallu une certaine « construction », que des bases soient déjà posées. Mais il est clair que l’état d’esprit affiché par toute l’équipe a été bien meilleur. Peut-être grâce aux moments passés ensemble, il y a aussi le discours du coach. Ainsi qu’une possible prise de conscience. En tout cas, les Parisiens ont montré qu’ils peuvent former un groupe fort et solidaire. Cela avec ensuite une belle fête qui peut créer un lien encore plus fort au sein de l’effectif, mais aussi avec le reste du club et les supporters. Reste à ne pas oublier les bons ingrédients pour vivre une telle soirée. Notamment le 12 août prochain, pour un quart de finale face à l’Atalanta Bergame que Kimpembe a aussi évoqué.

Kimpembe «  Il n’y aura pas d’excuses…On travaille bien. »

“C’est une équipe qui n’a pas l’habitude d’être là, mais ils n’ont pas fait une saison comme ça par hasard. Cela reste, tout de même une grosse équipe, avec un pouvoir offensif très puissant. On le sait, on en est conscients. Après, ça va être un match engagé. J’espère un beau match. C’est une équipe qu’on ne va surtout pas sous-estimer.

Un quart de finale sec, ça change les choses ?

Non, ça ne change rien. Après, c’est sûr qu’il va falloir rentrer dedans directement parce qu’on n’aura pas de seconde chance. Il n’y aura pas d’excuses, zéro excuses. On est revenus à l’entrainement depuis le 22 juin. On a travaillé pour ça. On espère être tous prêts pour le match mais on n’aura pas d’excuses sur le plan physique. On travaille bien à l’entraînement. Tout se passe bien. »

Alors que certains cherchent à désigner absolument un favori dans cette rencontre, Kimpembe reste lui à l’essentiel. Il y a un bel adversaire à respecter, mais le PSG a les armes pour se qualifier. Il ne servira à rien de se plaindre ou de s’excuser après la rencontre en cas d’échec. Peu importe le contexte. Il faut donner le maximum au quotidien pour être prêt individuellement à faire un grand match, puis que tout le monde pense au collectif pour que l’équipe puisse faire une belle performance. Il n’y a qu’ainsi que le PSG peut avancer en Ligue des Champions. Et il en a clairement le potentiel.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Club