Restez connectés avec nous
Metz/PSG - Pochettino en conf : Messi, gestion, Mbappé, Wijnaldum, tactique et jeunes
©Iconsport

Club

Metz/PSG – Pochettino en conf : Messi, gestion, Mbappé, Wijnaldum, tactique et jeunes

Mercredi, dans le cadre de la 7ee journée de Ligue 1 2020-2021, le Paris Saint-Germain (1er) affrontera le FC Metz (20e) au Stade Saint-Symphorien (coup d’envoi à 21h, diffusion sur Canal+). A la veille de cette rencontre, le coach parisien Mauricio Pochettino a répondu à plusieurs questions en conférence de presse. L’occasion d’évoquer la sortie et la petite blessure de Lionel Messi (attaquant de 34 ans), ainsi que la gestion de l’effectif dans cette période, le travail tactique pour que Kylian Mbappé (attaquant de 22 ans) touche plus le ballon, l’adaptation de Georginio Wijnaldum (milieu de 30 ans), la façon de jouer de l’adversaire, les choix de latéraux et la place des Titis.

Pochettino  » On a vu que Leo se touchait le genou. »

L’état de santé de Messi ? Sa douleur était la raison de sa sortie ou c’était un choix ?

Le club a publié le communiqué officiel sur la douleur de Messi. La situation est claire. Ensuite, pour expliquer, sur le banc on observe toujours les joueurs. On a vu que Leo se touchait le genou. Nous avons vu cela notamment après un tir. J’ai aimé sa performance, il a été très bon dans le placement, dans le rendement. Il a été très proche de marquer. Mais avec ce que l’on avait vu, les informations que l’on avait, on a décidé de le sortir.

Surpris par les polémiques autour du changement ?

Non, je comprends la situation et je l’accepte. Je ne suis pas plus ou moins surpris. La priorité, ce sont les joueurs et leur santé. Comme je l’ai dit, avec les informations que l’on avait, on a pensé que la meilleure chose pour lui était de sortir. Comme tous les grands champions, il veut toujours être sur le terrain. Cela se comprend. Je suis calme, pas surpris. C’est normal que cela arrive.

On a 4 matchs en 10 jours, dont 2 déplacements, on gère l’effectif globalement ou au match par match ?

C’est clair que l’on a un planning pour le mois. Le plus important est le match face à nous, avec la priorité donnée à la santé des joueurs. C’est ma priorité en tant que personne et staff. Pour les matchs, la priorité est toujours de gagner le prochain match. Là, c’est Metz et on veut continuer à bien avancer en championnat. On doit aller gagner.

Pochettino « Maintenant, on s’appuie notamment sur les relations de Messi avec Di Maria et Neymar, puisqu’ils se connaissent. « 

Comment faire pour que Mbappé touche plus de ballons que face à Lyon ?

J’aime cette question, parce que cela permet de développer le point tactique. Nous devons créer les automatismes avec le temps et les entraînements. Il faut que les joueurs soient ensemble, pas seulement en match. Contre Lyon, on a joué dans un système un peu différent d’avant, en passant du 4-3-3 au 4-2-3-1. Il y a donc des réglages un peu différents, notamment en attaque. Je suis content de la performance.

Il y a eu une bonne circulation du ballon, des occasions créées et défensivement on a pu mettre la pression pour récupérer beaucoup de ballons haut. Maintenant, on s’appuie notamment sur les relations de Messi avec Di Maria et Neymar, puisqu’ils se connaissent. Mais on intègre Mbappé aussi, cela prend du temps mais je suis content de la performance des joueurs contre Lyon.

Pochettino « Il faut que le joueur et la famille s’installent pour que lui puisse jouer tranquillement. »

Quelle place pour Wijnaldum ?

Gini est arrivé dans le groupe avec un manque de préparation. C’est aussi un changement important pour lui, pas seulement au niveau sportif. Il y a eu un grand changement au niveau personnel, familial. La préparation d’avant-saison permet de s’adapter à une nouvelle vie. Sauf que cet été il n’y a pas forcément eu de temps. En plus des entraînements et des matchs, il y a beaucoup de paramètres.

Il faut de la patience, de l’adaptation. Il faut que le joueur et la famille s’installent pour que lui puisse jouer tranquillement. Wijnaldum peut apporter beaucoup de choses dans le jeu.

Les joueurs qui ont beaucoup joué sont en pleine forme ou ont quelques bobos ?

C’est quelque chose que je dis beaucoup depuis que je suis là, il y a une grande charge de compétition pour les joueurs. Alors le défi est qu’ils puissent enchaîner. On travaille beaucoup avec le staff médical pour trouver la meilleure récupération possible. Nous avons un groupe de 35 joueurs. Je sais qu’ils ne peuvent pas tous jouer, mais je suis content de les voir travailler pour mériter de jouer. On suit les joueurs au quotidien pour prendre les meilleures décisions.

Metz joue souvent en marquage individuel, le milieu sera une clef pour trouver des solutions ?

Nous allons jouer contre une équipe qui est similaire à Bruges, avec ce marquage individuel, notamment dans notre camp. Nous avions eu quelques problèmes, il manquait de la mobilité pour faire le lien avec les attaquants. Nous travaillons sur cela, pour trouver la meilleure solution. Il faut réussir à exploiter les espaces, il faut aussi en créer. Cela peut être en poussant les ailiers haut pour que les attaquants utilisent les espaces au maximum.

Pochettino « Tout dépend de la réflexion tactique que l’on a. »

Un latéral offensif et l’autre défensif, c’est important ?

Pas nécessairement. Cela dépend de l’état de forme des joueurs. Nous avons aussi parlé avant de la connexion entre les joueurs. Avoir cet équilibre dont nous avons besoin en défense et en attaque est important. Avec Nuno Mendes, il n’a pas encore eu le temps de parfaitement se connaître avec l’équipe. C’était son premier match. Cela va venir. On veut jouer avec des latéraux offensifs, en fonction de la forme de l’équipe. Tout dépend aussi de notre envie d’attaquer ou non, de qui est sur le terrain. On peut donner de la place aux latéraux. On peut aussi choisir une option plus défensive. Tout dépend de la réflexion tactique que l’on a.

Normalement, une présaison est faite pour cela, pour tout préparer, pour travailler ces choses avec plusieurs semaines et des matchs. Là, on doit encore essayer des choses pendant les matchs après avoir préparé dans des vidéos. Ce n’est pas une situation que l’on aime, mais on doit s’adapter à cette expérience.

Pochettino « Mais, avec le temps, il y a aura des possibilités pour développer la contribution des jeunes. »

Mon avis sur le niveau des Titis du PSG ? Quelle est leur place dans le projet ?

Ce n’est pas simple pour les jeunes. Nous avons un très grand groupe, alors c’est compliqué de trouver de la place. Notre idée est de pouvoir avoir des jeunes du club qui rentrent dans le groupe. C’est une très bonne chose. Mais dans ce projet, il faut encore un peu de patience. Le PSG veut gagner la Ligue des Champions, il faut de la patience.

Les jeunes n’ont pas encore pu démarrer des matchs et n’auront pas forcément cette chance tout de suite. Mais, avec le temps, il y a aura des possibilités pour développer la contribution des jeunes. Ce serait fantastique pour les supporters et le club est concentré là-dessus pour l’avenir.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Club