Restez connectés avec nous
OL/PSG - Echouafni assure "on a confiance en nous, en notre jeu."
©Iconsport

Club

OL/PSG – Echouafni assure « on a confiance en nous, en notre jeu. »

Olivier Echouafni, entraîneur de l’équipe féminine du Paris Saint-Germain (1er), était en conférence pour évoquer le match ce dimanche soir contre l’Olympique Lyonnais (2e avec 1 point de retard) en match en retard de la 16e journée de D1 2020-2021 (coup d’envoi à 21h, diffusion sur Canal+). Le coach parisien a donc évoqué son groupe, l’importance de la rencontre (il ne reste qu’une journée ensuite), la façon d’aborder le match et la confiance en son équipe.

Echouafni « On savait qu’il y allait y avoir une forme de déstabilisation. »

Le point sur le groupe ?

La première chose, tout le monde a été testé négatif. C’est une très bonne nouvelle. Pour ce qui est de l’état de santé global. On a à peu près le groupe. Certaines joueuses ne sont pas à 100% mais tout le groupe fera le déplacement.

Marie-Antoinette Katoto a participé à une partie de la semaine de travail sur le plan de la course, mais on n’est pas sûr qu’elle soit au top. Nous sommes donc vigilants. On se donne jusqu’au match pour savoir si l’on pourra l’aligner ou non. Après, Formiga avait reçu un gros coup face à Barcelone. Elle s’entraîne depuis une dizaine de jours, mais elle n’est peut-être pas encore à 100%.

Endler vers l’OL ? Cela pollue la préparation du match ?

On savait qu’il y allait y avoir une forme de déstabilisation. Mais on ne veut pas rentrer dedans. On pense à nos matchs, à notre saison. Les joueuses veulent être récompensées de leur très belle saison avec un trophée. Cela va se jouer sur ces 2 journées.

Echouafni « On a aussi montré qu’on est en capacité d’être en place dans ces matchs face à Lyon. »

On s’est servi des matchs précédents pour préparer ? On pense innover ?

Est-ce que c’est le moment d’innover ? Je ne pense pas, surtout quand on a quelque chose qui marche. On prépare tous les matchs à la vidéo, pas seulement Lyon. Après, l’OL vient de changer de coach donc il y a des différences. Alors on a analysé les détails, on a décortiqué pour bien se préparer.

Comment est la dynamique des deux équipes ?

On a retrouvé une dynamique. On l’avait peut-être perdu après la demi-finale de Ligue des Champions. On a aussi montré qu’on est en capacité d’être en place dans ces matchs face à Lyon. On sait maintenant que l’on est capable de les mettre en difficulté. On s’est bien remis dedans, ce n’était pas simple après Barcelone. Mais c’est la force de ce groupe, qui a gagné en maturité. Lyon est aussi sur une bonne dynamique. On veut faire une grande performance.

Une faiblesse dans le nouveau Lyon ?

Je ne parle pas de cela. Mais je parle d’état d’esprit. Avec un changement de coach, il y a des choix différents. Celles qui étaient mises de côté se sont peut-être un peu plus montrées. Après, il faut toujours être très vigilant. Quand il y a un tel changement, cela peut apporter une impulsion importante. Mais on a confiance en nous, en notre jeu. On a montré que l’on peut faire des différences.

Echouafni « Pour l’efficacité sur les plans défensif et offensif, on est présent. »

Ce que cela change d’arriver à ce match en leader ?

On avait tendance à être derrière lors des saisons précédentes. Aujourd’hui, on est devant et j’espère que ce sera à notre avantage. Il faudra le démontrer sur le terrain, mais l’objectif est de ne pas subir les événements, loin de là. On veut continuer à être performant sur le plan défensif. Cette saison, on a marqué 80 buts, et on en a encaissé 4. Pour l’efficacité sur les plans défensif et offensif, on est présent. Nous sommes toujours capables de marquer, ce qui est bien, c’est important. On a également été solide ces derniers temps, notamment lors de nos deux derniers déplacements au Havre et à Reims.

La saison de Sandy Baltimore, élue meilleure espoir de D1 ?

Je suis très heureux pour elle. Mais avoir une récompense collective c’est encore plus fort. Sandy a pris énormément de confiance, elle a franchi des étapes importantes, elle a eu plus de temps de jeu et elle a su être performante. Elle le doit à elle, à son travail. Elle a un talent incroyable. C’est sans doute une des joueuses les plus techniques en France, voire en Europe. C’est une grande fierté de voir ce qu’elle réalise.

Echouafni « On a aussi une force collective importante. On doit s’appuyer là-dessus. »

Ce que cela change de ne pas avoir Katoto ?

On a montré ces dernières semaines que l’on peut aussi marquer sans elle. Il y a des joueuses en confiance. Il y a 2 ans, j’aurais sans doute dit que l’on est plus en difficulté. C’est une grande joueuse, bien sûr. J’espère qu’elle sera là. Mais on a aussi une force collective importante. On doit s’appuyer là-dessus. On travaille très bien, les joueuses répondent bien aux exigences.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Club