Restez connectés avec nous
PSG/Barcelone - Echouafni "On prend une petite option"
©Iconsport

Club

PSG/Barcelone – Echouafni « On prend une petite option »

Olivier Echouafni, entraîneur de l’équipe féminine du Paris Saint-Germain, était au micro de PSG TV après le match nul 1-1 contre le FC Barcelone en demi-finale aller de la Ligue des Champions. Le coach est donc revenu sur ce résultat et s’est tourné vers le retour le 2 mai à 12h à Barcelone.

« C’était un match de très haut niveau avec deux équipes aux deux styles différents, mais je m’attendais à ce genre de performance. Le score, 1-1, est à peu près équilibré, même si je trouve que nous avons eu des occasions bien nettes, comme en première mi-temps avec deux face à face, et deux coups de pied arrêtés qui ont été sauvés sur la ligne. Endler a aussi fait des parades très importantes.

Echouafni « on est une des meilleures équipes hors de nos bases, on va aller prouver qu’on est capables de se qualifier. »

Ce que je regrette surtout, c’est peut-être notre entame de match quand on prend ce but, qui nous fait un peu douter. Après ça, on se doit de continuer dans nos principes, nos projets. Mais on savait qu’en face de nous il y avait une équipe de haut niveau. Il y avait beaucoup d’intensité mais aussi beaucoup de duels très athlétiques. C’est une demi-finale de Ligue des Champions, il y a une place à aller chercher.

Le match retour ?

On prend une petite option. On fait déjà mieux que face à Lyon à domicile, et comme on est une des meilleures équipes hors de nos bases, on va aller prouver qu’on est capables de se qualifier à l’extérieur. »

Le PSG a les armes pour se qualifier, mais il est clair qu’il n’y a rien de simple face au Barça. On a vu un beau match de football avec des opportunités pour chaque équipe et ce 1-1 semble plutôt juste. Bien sûr, le coach parisien aurait préféré un meilleur résultat.

Mais ce n’est pas si mal, car il y a clairement la place pour se qualifier. Il faudra encore tout donner pour faire une grande performance en cherchant à gagner. Echouafni a raison de rappeler que les Parisiennes en sont capables. Même s’il faut avoir à l’esprit qu’il sera nécessaire de se battre pendant 90 minutes pour se qualifier.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Club