Restez connectés avec nous
PSG/Bayern - Pochettino évoque la mentalité, Verratti, Florenzi, Marquinhos et Icardi
©Iconsport

Club

PSG/Bayern – Pochettino évoque la mentalité, Verratti, Florenzi, Marquinhos et Icardi

Mardi, dans le cadre des quarts de finale retours de la Ligue des Champions 2020-2021, le Paris Saint-Germain (2e de Ligue 1) affrontera le Bayern Munich (1er de Bundesliga) au Parc des Princes (coup d’envoi à 21h, diffusion sur RMC Sport). A la veille de cette rencontre, le coach parisien Mauricio Pochettino a répondu à plusieurs questions en conférence de presse. L’occasion d’évoquer la préparation de la rencontre, la tactique, la qualification, ainsi que les présences ou non de Marquinhos (défenseur central et capitaine de 26 ans), Alessandro Florenzi (arrière droit de 30 ans), Marco Verratti (milieu de 28 ans) et Mauro Icardi (buteur de 28 ans).

Pochettino « nous avons gagné et c’est ce que nous voulons faire demain. »

On a souffert sur les côtés à l’aller, possible de défendre sur les côtés et l’axe ?

Je crois que l’une des qualités de ce Bayern Munich est de jouer sur les ailes. Nous avons souffert oui, mais nous avons gagné et c’est ce que nous voulons faire demain. On veut corriger des choses, comme toujours. Comme Kimpembe l’a dit, nous contre la meilleure équipe dans le monde en ce moment.

Quelle tactique pour ce retour ?

Je crois que nous avons comment le Bayern joue et il ne va pas changer sa philosophie. Nous non plus. Nous verrons qui pourra imposer son style, ses idées. Nous aurions besoin de beaucoup de temps pour parler de la tactique. Chaque équipe va respecter le style de jeu qu’elle a.

Pochettino « Il faut avoir du respect et chercher à imposer notre jeu. »

C’est toujours du 50-50 ?

Oui, c’est une double confrontation dans laquelle chaque équipe peut se qualifier. Nous respectons énormément le Bayern, la meilleure équipe du monde. Ce sont de grands champions, il faut les respecter et nous allons essayer de les battre. Il faut avoir du respect et chercher à imposer notre jeu.

Marquinhos pourra jouer ?

Je ne sais pas encore. Nous verrons demain comment il se sent. En principe, il pourrait être dans le groupe. Je ne crois pas qu’il pourra démarrer, mais il pourrait être sur le banc. Nous déciderons demain.

Pochettino « Pour Verratti, ce sera difficile de commencer. Pour Florenzi, cela va dépendre de l’analyse. »

Un PSG moins performant à domicile qu’à l’extérieur, pourquoi ?

Je suis d’accord et c’est difficile de répondre. C’est difficile de comprendre le pourquoi de la différence de rendement. Nous devrons nous pencher dessus à la fin de la saison. Mais j’espère que l’on ne le verra pas demain (sourire).

Verratti et Florenzi prêts à débuter ?

Nous n’avons pas encore choisi l’équipe. Pour Verratti, ce sera difficile de commencer. Pour Florenzi, cela va dépendre de l’analyse. Nous verrons demain.

On pense garder plus le ballon avec Paredes et Verratti sur le retour ?

Je ne crois pas que ce soit une question de noms. Il faut se souvenir que contre le Barça aussi on avait eu du mal à garder le ballon, avec Paredes et Verratti sur le terrain. C’est une question d’attitude collective. On doit avoir une certaine approche. Il ne faut pas seulement bien défendre, mais aussi savoir avoir le ballon et faire mal à l’adversaire. C’est le défi demain, et nous pouvons nous appuyer sur le résultat positif du match aller.

Pochettino « C’est sûr qu’ils vont nous mettre en difficulté par moments et c’est là qu’il faut montrer de la force, de la solidarité, de la solidité. »

Il faut une bonne préparation mentale pour éviter de paniquer, surtout si on prend un but, comme contre le Barça ?

Oui, j’ai parlé de l’attitude collective dans le style de jeu, il faut aussi l’aptitude. Il faut les deux. Le Barça, c’est du passé. Le match de demain est contre le Bayern Munich, c’est la meilleure équipe du monde. C’est sûr qu’ils vont nous mettre en difficulté par moments et c’est là qu’il faut montrer de la force, de la solidarité, de la solidité.

Agacé par le fait que les médias parlent d’un exploit pour l’idée ?

Non, cela ne me gêne pas. Le favori est toujours le champion, là c’est le cas du Bayern Munich. Nous sommes les aspirants pour gagner le titre. Il faut analyser toutes les circonstances. Mais je ne suis pas agacé. Bien sûr, ce serait important de se qualifier en demi-finale car le PSG veut gagner toutes les compétitions. Ce serait un moment important d’éliminer le Bayern Munich.

Pochettino « Icardi n’est pas dans le groupe. »

Icardi disponible ? Kean titulaire ?

Kean est dans le groupe, mais nous n’avons pas décidé de l’équipe de départ. Icardi n’est pas dans le groupe.

Mon sentiment sur Kimpembe ?

Il a un rôle important, c’est un joueur formé à Paris et qui montre les valeurs du PSG. Il aime le club et c’est un joueur avec une grande qualité. C’est un joueur important de l’équipe.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Club