Restez connectés avec nous
PSG- Trapp doit se préparer à un Classico du tonnerre selon Köpke

Club

PSG- Trapp doit se préparer à un Classico du tonnerre selon Köpke

Andreas Köpke, ancien portier de l’OM et actuellement entraîneur, est revenu sur l’arrivée de Kevin Trapp au Paris Saint-Germain, ainsi que sur les difficultés que pourraient rencontrer ce dernier. 

Pendant le mercato estival, Le Paris Saint Germain a décidé de recruter un jeune gardien allemand, Kevin Trapp, afin d’ajouter de la concurrence au poste de gardien. Poste auquel évoluaient jusque-là l’italien Salvatore Sirigu et le français Nicolas Douchez.

Le choix a pu en suprendre plus d’un, le PSG venant tout juste d’être libéré des contraintes du Fair Play Financier. L’entraîneur des gardiens de la sélection allemande Andreas Köpke est revenu sur ce choix dans les colonnes de France Football.

« Les dirigeants parisiens ont effectué un excellent choix, car il ne cesse de progresser depuis quelques années. Et Kevin a pris une très bonne décision, car il rejoint un club qui fait désormais partie des plus grands en Europe » félicite l’entraîneur.

« À Paris, il va pouvoir franchir de nombreux paliers et découvrir la Ligue des Champions, ce qui ne peut être que bénéfique pour son évolution » a-t-il ajouté.

Kevin Trapp est un gardien en devenir. A L’instar de Sirigu qui avait été recruté de Palerme sans être connu du grand public, le portier allemand débarque à Paris pour faire ses preuves.

Si, pour l’instant, son talent n’a pu être décortiqué sous toutes les angles, grâce notamment à une défense bien organisée et compacte, Kevin a pu montrer que son jeu au pied et son aisance dans les sorties aériennes avaient de quoi rassurer les dirigeants parisiens sur leur investissement.

L’école des gardiens allemands, avec bien entendu Manuel Neueur en tête, a une philosophie très particulière qui pousse les portiers à devenir pratiquement des libéros.

Si, en plus, la défense continue de faire son travail de manière appliquée et rigoureuse, il devrait être compliqué pour les adversaires du PSG de marquer des buts.

L’ancien gardien de la Nationalmanschaft (1990-1998) s’est ensuite exprimé sur ses chances d’intégrer la sélection à court terme.

« Kevin a été stoppé à plusieurs reprises dans son élan par des blessures qui l’ont tenu éloigné des terrains. Mais il a toujours récupéré rapidement pour retrouver son meilleur niveau dans un laps de temps plutôt réduit » analyse l’entraîneur.

« Ensuite, il a des concurrents redoutables face à lui. Au total, ils sont quatre ou cinq à se tirer la bourre pour devenir le numéro 2 derrière Manuel Neuer. En vue du Championnat d’Europe en France, il reste deux places à pourvoir derrière Neuer et Kevin fait partie des candidats » a-t-il néanmoins ajouté.

Détrôner Neuer sera aussi compliqué pour Trapp que pour Sirigu face à Buffon. Le portier du Bayern de Munich est un joueur complet, qui est pour beaucoup dans la victoire au Championnat du Monde du Brésil en 2014, ainsi que dans le titre en Ligue des Champions remportée par le Bayern en 2013 face au Borussia Dortmund.

Derrière Neuer, la Mannschaft peut compter sur René Adler (Hambourg SV) et Roman Weidenfeller (Borussia Dortmund) et bien sûr sur Marc-André Ter Stegen (FC Barcelone).

Agés respectivement de 30 et 35 ans, les deux premiers cités devraient logiquement laisser leurs places aux deux benjamins (Ter Stegen est né en 1992 et Trapp en 1990). La relève est donc assurée pour la sélection allemande.

« Déjà, qu’il se prépare à vivre un classico du tonnerre face à l’OM. Ces duels m’avaient tellement marqué, sans parler des débordements extra-sportifs à l’époque. C’est le match de l’année » a présenté l’ancien joueur de l’OM.

« Et puis, je ne doute pas un instant qu’il va rapidement s’intégrer et s’imposer, car il est très intelligent. Le fait qu’il parle déjà un peu français va également l’aider, même si l’anglais devrait suffire dans ce groupe cosmopolite » renchérit-il.

« Mais il n’arrive pas en terrain conquis et il va falloir qu’il fasse ses preuves. Il peut s’inspirer du bel exemple de Marc-André ter Stegen, qui a effectué une grande saison au FC Barcelone » énonce l’ancien portier de l’OM, réaliste.

« Lui aussi était assez méconnu en débarquant de Mönchengladbach il y a un an, mais il a pleinement justifié la confiance placée en lui par les dirigeants catalans en réalisant de très belles performances en Ligue des Champions » a-t-il conclu.

Andreas Köpke a certainement connu les plus belles et les pires années du Classico, entre rivalité exacerbée et violence extra sportive. L’ambiance aujourd’hui s’est assagie, et la différence entre les deux équipes ne permet plus des rencontres aussi chaudes qu’avant.

Néanmoins, les joueurs parisiens arrivent toujours en milieu hostile, et Trapp devra être resté concentré malgré les sifflets et insultes adverses.

Si Ter Stegen a su s’imposer dans les cages barcelonaises en remplaçant Victor Valdes et supporter le Classico contre le rival madrilène, nul doute que Trapp pourra faire aussi bien avec Paris contre Marseille.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Club