Restez connectés avec nous
Raspentino : « Que Furiani devienne un traquenard pour le PSG »

Adversaires

Raspentino : « Que Furiani devienne un traquenard pour le PSG »

« Pour moi qui suis de Marseille, Paris a toujours été le grand ennemi. Depuis tout petit, on m’a inculqué cette rivalité. Et puis les affronter avec le Sporting, c’est plus qu’un simple match de foot. C’est la Corse contre la capitale de la France. C’est limite quelque chose de social. Si je suis dans le groupe samedi, si le coach m’aligne ou me fait rentrer même cinq minutes, j’aurai la bave aux lèvres. Avant chaque match, un joueur doit être à 100 %, avant le PSG il doit être à 200 % ! Tout le monde sait qu’ils ont une équipe incroyable. Dans un grand jour, c’est impossible de les accrocher. Ils sont injouables. Mais parfois, ils ont des soirées sans. Des soirs où ils doutent. Si samedi on parvient à tenir le 0-0 jusqu’à la mi-temps, le stade va s’enflammer et croira en nos chances. Contre une telle équipe, on n’a rien à perdre. Autant aller de l’avant et les bouger dans les duels. Si on se contente de les regarder, on n’aura aucune chance. Eux, ils ont l’argent, les stars et des remplaçants de luxe. Mais nous, on a un avantage énorme, c’est qu’on va jouer à domicile. On va avoir toute une ville et 16 000 personnes dans le stade derrière nous. Les Parisiens vont devoir affronter tout ça ! Je sais que des joueurs comme Ibrahimovic, Cavani ou Thiago Silva ont l’habitude de jouer dans des ambiances chaudes, ça les transcende. Mais à la maison, j’ai toujours dit qu’on était capable de battre tout le monde. Il faut que Furiani devienne un traquenard pour le PSG, qu’ils prennent conscience qu’ici ce n’est pas comme ailleurs. Il faut qu’on leur rentre dedans sur les premiers ballons », a déclaré l’attaquant bastiais dans les colonnes de Corse-Matin.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Adversaires