Restez connectés avec nous
Tuchel revient sur la victoire contre Le Mans et donne des nouvelle de Kimpembe, Cavani et Gueye

Club

Tuchel revient sur la victoire contre Le Mans et donne des nouvelle de Kimpembe, Cavani et Gueye

Thomas Tuchel, entraîneur du Paris Saint-Germain, était en conférence de presse mercredi soir à la MMArena après la victoire face au Mans dans le cadre des 8es de finale de la Coupe de la Ligue (1-4, retrouvez ici les quarts de finale). Le coach allemand est d’abord revenu sur ce succès relativement large, mais pas brillant. Tous les propos sont relayés par Le Parisien.

« Là, il fallait seulement gagner. Je ne veux pas être trop critique avec mon équipe et mes joueurs. Même si on doit toujours être exigeant. Le terrain a rendu les choses difficiles, vraiment. C’était dur d’être précis dans les passes. On a joué avec des joueurs qui manquent de rythme. Je n’aime pas trop attendre de l’équipe.

Tuchel « pas de problème, nous sommes heureux. »

Nous avons marqué trois buts en première période. On a eu les occasions pour marquer le cinquième ou le sixième but. Nous faisons une erreur sur le but encaissé et on a perdu un peu le rythme après, le match s’est refermé. Mais pas de problème, nous sommes heureux. »

Il est indéniable que le PSG n’a pas été fantastique hier. Notamment en seconde période, durant laquelle les Parisiens ont surtout semblé gérer et attendre la fin du match en évitant une blessure. Ce n’est pas ce qu’il y a de plus réjouissant, mais c’est humain. Et même plutôt intelligent dans cette période avec beaucoup de matchs. Au moins, la mission est remplie et les Parisiens ont eu l’intelligence de plier le match avant de se relâcher un peu, tout en gardant un certain sérieux pour ne pas être en difficulté. Il était mieux de se préserver pour pouvoir bien finir l’année avec la réception d’Amiens samedi (19e de journée de Ligue 1).

Tuchel a d’ailleurs été interrogé à propos des éventuels retours de Presnel Kimpembe (défenseur central de 24 ans), Idrissa Gueye (milieu de 30 ans) et Edinson Cavani (buteur de 32 ans) pour cette dernière rencontre en 2019.

Tuchel « Pour Idrissa, nous devrons décider s’il est nécessaire. »

« Pour Kimpembe et Cavani, c’est non. Pour Idrissa, nous devrons décider s’il est nécessaire. C’est peut-être possible mais nous verrons. »

Dans le cas de Kimpembe, ce n’est pas une surprise puisque son retour avait été annoncé pour le mois de janvier. C’est en revanche une vraie déception dans le cas de Cavani. Lequel a enfin marqué la semaine dernière, mais se retrouver dans une blessure. Pour Gueye, il faudra qu’il se sente parfaitement bien afin de jouer, car on n’imagine pas qu’un risque soit pris juste avant la trêve. Surtout que les Paredes, Verratti, Herrera, Marquinhos et Kouassi devraient pouvoir jouer.

Le coach parisien a ensuite été invité à commenter le 6e but en autant de matchs de Kylian Mbappé (attaquant de 20 ans).

Tuchel « Mbappé veut marquer, toujours. »

« C’est bien. C’est son job. On a pris la décision de le laisser jouer. Il le voulait. Kylian doit rester dans le rythme. Il veut marquer, toujours. C’est un bon moment. Il peut jouer encore contre Amiens. »

Mbappé est l’un des rares titulaires à avoir enchaîné, ce n’est pas une décision prise au hasard. C’est parce qu’il pouvait le faire physiquement. Et le PSG devait gagner ce match, il fallait donc des joueurs décisifs. Même s’il a eu des loupés, le jeune attaquant a rempli son rôle : une passe décisive et un but. Il continue donc sur un rythme impressionnant et voudra sans doute enchaîner samedi soir contre Amiens (19e journée de Ligue 1).

Tuchel « Nous sommes flexibles. C’est bien comme ça. »

Enfin, l’entraîneur du PSG a évoqué le système en 4-4-2 : devenu la « référence » à Paris ?

« Aujourd’hui, oui. Demain, je ne sais pas. Ça dépend du moment, des blessures… On a pris cette décision il y a quelques matchs pour que les attaquants aient de l’espace. Parce que nous avons eu des blessés au milieu, aussi. Nous sommes capables de jouer en 4-3-3, en 4-4-2… Nous sommes flexibles. C’est bien comme ça. »

Il est temps pour les journalistes d’intégrer l’idée que le PSG peut changer de système. Cela s’est moins vu sur le début de saison, sans doute à cause des blessures, et déjà ils ont pu oublier : Tuchel aime pouvoir varier afin de s’adapter à ses joueurs et aux adversaires. Alors il y a un travail pour préparer différentes options. En ce moment, c’est le 4-4-2 qui est préféré. Et il restera sans doute dans les options les plus utilisées, mais cela ne veut pas dire que le reste est oublié. L’essentiel reste la mentalité des joueurs, l’énergie, la solidarité et le mouvement.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Club