Restez connectés avec nous
CDF - Auxerre n'a pas besoin de faire "un pèlerinage à Lourdes" pour battre le PSG

Coupe de France

CDF – Auxerre n’a pas besoin de faire « un pèlerinage à Lourdes » pour battre le PSG

Le Paris Saint-Germain est à un match d’être historique. Mais l’AJ Auxerre ne compte pas donner la finale de Coupe de France et ainsi le fameux triplé aux Parisiens. Un ancien du club, qui a gagné la compétition face au PSG en 2003 (2-1), a donné son avis sur ce match. Fabien Cool s’exprime dans France Football.

« Il faut avoir une bonne étoile, prier et avoir de la chance. Même s’il y avait du talent dans le match que l’on a joué en 2003, je dirais que les faits de jeu contre le PSG ont eu une incidence énorme. Si ça pouvait se passer de la même façon, ça serait bien. Nous, on avait profité de l’expulsion assez sévère d’Hugo Leal. On avait donc évolué face à un PSG à dix pendant 25 ou 30 minutes. Ça nous a permis de revenir et de s’imposer. Avant tout, les Auxerrois devront simplement se concentrer sur eux-mêmes. Comment battre le PSG ? Déjà commencer par ne pas faire attention au PSG mais à leur propre système de jeu, leur plan de jeu et s’y tenir jusqu’au bout.

Les trois équipes du Championnat qui ont battu Paris cette année n’ont pas été faire un pèlerinage à Lourdes avant ! Mais j’espère surtout qu’il n’y aura pas un fait de jeu comme lors de la finale de la Coupe de la Ligue. Ça serait dommage pour la fête et deux faits de jeu en deux finales, ça pourrait commencer à faire beaucoup. Mais sinon, j’espère qu’Auxerre va tenir afin de pourquoi pas les faire douterCe sont des phrases bateaux mais le Petit Poucet contre l’ogre, pour trouver une solution pour le battre… À part jouer à 140% ce jour-là, et espérer que les autres ne soient qu’à 80… »

Le PSG est largement favori, c’est certain. Même sans Javier Pastore, et peut-être Thiago Silva, l’effectif parisien est largement au-dessus de celui d’Auxerre. Mais si le football était aussi simple, il n’intéresserait pas tant que cela. L’exploit d’un côte, l’accident de l’autre, est toujours possible.

Les Parisiens ne doivent pas faire l’erreur de considérer que c’est déjà gagné. Craqué maintenant serait terrible, car c’est bien la fin que l’on retient d’une saison. Et le triplé historique cela commence à faire longtemps qu’il est mentionné, espérer. Échouer maintenant serait douloureux. Mais on ne peut pas imaginer le PSG ne pas être concentré dans ce match. Compte tenu du niveau et de la détermination que l’on a pu voir dans les derniers matchs (sauf celui de samedi, un peu particulier), les Parisiens semblent bien fixés sur l’idée de gagner.

Auxerre devra se battre du début à la fin sans excès d’engagement (et donc de carton rouge) afin d’avoir une vraie chance. Du moins, la plus grand possible.

 

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Coupe de France