Restez connectés avec nous
CDF - Les notes des Parisiens à Wasquehal, Zlatan Ibrahimovic homme du match

Coupe de France

CDF – Les notes des Parisiens à Wasquehal, Zlatan Ibrahimovic homme du match

Pour ce 32ème de finale de la Coupe de France, le Paris-Saint-Germain (actuel leader de Ligue 1 avec 51 points) se déplaçait à Wasquehal (équipe de CFA).

Malgré la victoire des Franciliens (1-0), difficile de s’enthousiasmer face à cette performance.

Peu convainquant dans la manière, les Parisiens ont néanmoins facilement dominé les débats et ont su gérer leur rentrée.

Sirigu (6)- Match plutôt tranquille et solide pour le portier italien. Il a néanmoins dû s’employer face aux tentatives de l’équipe nordiste (13 ieme et 33 ieme minutes notamment)

Aurier (5,5)- Auteur d’un match sérieux, le latéral droit a néanmoins été moins tranchant qu’à l’accoutumée. Même si défensivement, il a fait le job, c’est offensivement que l’international ivoirien a un peu déçu (1 centre sur 6 réussi). Cependant, aucun doute que le défenseur reviendra à son meilleur niveau dans les prochaines rencontres.

Kimpembe (7) – Le jeune joueur issue du centre de formation parisien a une nouvelle fois démontrer tout son potentiel. Solide sur ses appuis et discipliné au marquage (6 duels gagnés), il a su remplacer Thiago Silva de fort belle manière. Une satisfaction pour Laurent Blanc.

Thiago Motta (6) – Dans un rôle plutôt inhabituel en charnière centrale, l’italien a réalisé un bon match en remportant la quasi intégralité de ses duels, en ressortant proprement les ballons et en réussissant l’intégralité de ses passes (126). Son placement ne lui a cependant pas permis de pouvoir animer et d’organiser le jeu comme à son habitude.

Kurzawa (7) – En lieu et place de Maxwell, le latéral droit a été plutôt remuant dans son couloir et à su distiller de bons centres notamment en première mi-temps. Cette activité offensive ne l’a pas pour autant empêché d’être sérieux défensivement.

Matuidi (6) – L’indéboulonnable international français a su orienter le jeu francilien vers l’avant en distribuant de bons ballons vers Kurzawa, entre autre, et permettant ainsi d’initier des attaques placées et de créer le danger dans le camp adverse. Ce dernier sera remplacé à la 80 ième minute de jeu par Marquinhos.

Stambouli (5,5) – L’homme de l’ombre du milieu de terrain a eu du mal à faire oublier le rôle impeccable de sentinelle normalement assuré par Thiago Motta. Sérieux et désireux de bien faire, l’ancien montpelliérain a rendu une copie moyenne mais néanmoins satisfaisante en qualité d’habituelle doublure.

Verratti (6.5) – Le petit italien a encore su faire parler ses qualités techniques au service du collectif. Auteur de la passe décisive sur le but d’Ibrahimovic, il a été néanmoins omniprésent sur les phases offensives en réalisant la majorité de ses passes vers l’avant. L’international italien démontre une nouvelle fois qu’il est véritablement indispensable dans l’entrejeu parisien.

Augustin (6) – En dépit de ses occasions manquées, le jeune attaquant a su démontrer une certaine vivacité devant le but et a su peser sur la défense adverse. Il a cependant été  moins en vue en seconde période. Néanmoins, il est clair que ce jeune joueur a du potentiel.

Rabiot (5,5) – Placé sur le flanc droit de l’attaque, le milieu de terrain a réalisé quelques mouvements intéressants. Cependant, ce dernier n’a pas su apporter suffisamment de vitesse ou à être suffisamment dangereux dans son couloir et a souvent repiqué dans l’axe et s’est appliqué à joueur majorité dans la latéralité. Il a été remplacé par Lucas, à la 58 ième minute, ce qui a permis de redonner plus de vitesse au jeu du Paris-Saint-Germain.

Ibrahimovic (7) – Homme du match – Malgré quelques maladresses en début de partie, le géant suédois a sans doute été le joueur le plus actif de cette partie. Décrochant vers le milieu de terrain, il a su rythmer la partie et s’est également procuré de nombreuses occasions devant la cage gardée par Romain Sanson. Malgré les fêtes, Zlatan démontre qu’il revient en grande forme et qu’il, comme le bon vin, se bonifie en vieillissant.

 

 

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Coupe de France