Restez connectés avec nous
Bordeaux/PSG - Herrera "on doit mieux finir le match."
©Iconsport

Ligue 1

Bordeaux/PSG – Herrera « on doit mieux finir le match. »

Ander Herrera, milieu de 32 ans du Paris Saint-Germain, s’est arrêté au micro de PSG TV après la victoire (2-3, retrouvez le résumé ici) face à Bordeaux ce samedi au Stade Matmut Atlantique dans le cadre de la 13e journée de Ligue 1 2021-2022. Le milieu espagnol a souligné qu’il y a encore des progrès à faire même s’il y a eu de bonnes choses.

« L’écart au classement avec le second est très important. On doit s’améliorer, on a bien joué, on a contrôlé le match pendant 70 minutes, mais on doit mieux finir le match. On ne peut pas avoir les 15-20 minutes de ce soir, car si on avait pas les 3 buts d’avance on aurait souffert encore plus. Donc on a bien joué, on a contrôlé le match, mais on doit aussi faire notre analyse, et se dire qu’on doit mieux finir le match.

Mon match ? Bien, j’ai joué comme n°6 aujourd’hui, un peu plus défensif, un peu plus sur le contrôle du ballon, pour aider Marqui et Thilo dans le travail sur la ligne défensive. Donc je suis ici pour aider, pour m’adapter à ce dont le coach a besoin. Je suis content, c’est bien de jouer beaucoup de matches, d’aider l’équipe, et je suis prêt pour ça. »

Ce PSG là n’est toujours pas capable de rester constant sur 90 minutes, mais la prestation a tout de même délivré quelques messages positifs. Le premier, Neymar, attaquant de 29 ans, revient en bonne forme. Il a performé et ses deux buts, très limpides montrent clairement la montée en puissance du brésilien. Il n’a pas tout réussi, mais il a beaucoup dézonné pour aider le milieu de terrain qui a eu du mal à faire parvenir les ballons aux attaquants. Son retour en forme fait du bien, et la réussite offensive fait aussi du bien. Le problème, c’est que ce PSG là laisse toujours cette impression mitigée. Ils ont dominé outrageusement, ils ont éteint les Bordelais avant de leur ouvrir la porte. 

Gagner 0-3 et se faire remonter à 2-3 par des joueurs de Bordeaux qui n’avaient rien de dangereux est assez inquiétant. Pochettino demande du temps et les résultats lui donnent raison. 10 points d’avance, avant les matchs de dimanche, il y a pire comme constat. Pourtant, dans le jeu, il y a des axes de progressions importants. Il faut retrouver de la confiance et de la solidité et c’est à l’entraîneur d’apporter cela. Ses changements n’ont pas envoyé le bon message, les joueurs ont reculé et ont fini par le payer. Plus de peur que de mal.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Ligue 1