Restez connectés avec nous
Revue de presse : Droits TV angoissants et qui ralentissent le mercato
@Iconsport

Ligue 1

Ligue 1 – La LFP a présenté son projet de lancement de chaîne

L’attente pour l’attribution des droits TV en Ligue 1 pour les années à venir est longue et inquiétante. Les équipes du Championnat de France sont en danger, surtout quand on sait l’importance de ces droits dans leur budget. Ce vendredi, la Ligue de Football Professionnel a fait un pas vers une éventuelle situation avec la présentation de sa création de chaîne en solution s’il n’y aucun accord avec un autre diffuseur. C’est ce que rapporte L’Equipe, sans écarter encore les autres options espérées.

Le plan A est au point mort.

« Cette chaîne s’appuierait sur sept distributeurs potentiels : les quatre FAI (fournisseurs d’accès à Internet), que sont Free, Bouygues, SFR et Orange, mais aussi Amazon Prime Video, le diffuseur principal des trois dernières saisons, Molotov TV (un distributeur de chaînes par Internet) et Google TV.

Mais ces acteurs du marché n’offrent a priori pas de minimums garantis à la Ligue… Les propositions consistent en un pourcentage reversé pour chaque abonné recruté, mais pas une somme fixe déconnectée de la réussite de cette nouvelle antenne dédiée au football français.

Les dirigeants de CVC, le fonds qui a offert 1,5 milliard à la LFP contre 13 % de ses recettes commerciales, ont soutenu cette initiative. D’autant qu’elle est la seule en piste, car le plan A (la même chaîne 100 % L1, mais faite par beIN Sports et distribuée en exclusivité par le groupe Canal+ censée générer 700 millions de recettes annuelles) est au point mort. Et n’a même jamais existé selon la chaîne cryptée.

Les autres pistes évoquées sont beIN Sports et DAZN.

Les autres pistes évoquées comme alternatives à cette chaîne lancée par la LFP sont beIN Sports et DAZN. Les deux sont toujours en contact avec la LFP et pourraient éventuellement sortir du bois. »

Si on regarde le positif, la LFP a au moins un plan de secours qui pourrait être mis en place. C’est bien mieux que de se retrouver en août avec des matchs qui ne seraient pas diffusés. Ce n’est tout de même pas réjouissant.

On ne peut pas enlever que l’abonnement prévu à 25 euros par mois sera difficilement un succès tant c’est un prix élevé. Il serait surtout rassurant de voir des diffuseurs plus expérimentés (et accessibles si possible) se manifester. Peut-être que ce plan sert aussi justement à mettre un peu de pression.

Le dénouement de ce complexe et inquiétant dossier est loin d’être connu. Il faut encore patienter, avec plus au moins d’optimisme.

Retrouvez nos articles sur Google News et MSN/Bing News :

Google News   MSN News

Derniers articles

Articles les plus populaires

Autres articles présents dans Ligue 1