Restez connectés avec nous
Nantes/PSG - Kombouaré en conf : envie de gagner, Pochettino, Messi et Mbappé
©Iconsport

Ligue 1

Nantes/PSG – Kombouaré en conf : envie de gagner, Pochettino, Messi et Mbappé

Ce samedi, dans le cadre de la 25e journée de Ligue 1 2021-2022, le Paris Saint-Germain (1er) affrontera Nantes (9e) au Stade de la Beaujoire. Antoine Kombouaré, entraîneur de l’équipe nantaise, s’est exprimé en conférence de presse à propos de cette rencontre (coup d’envoi à 21h, diffusion sur Canal+Décalé). L’occasion d’évoquer son attente pour cette rencontre, la victoire du PSG contre le Real Madrid en 8e de finale aller de la Ligue des Champions, les critiques subies par le coach Mauricio Pochettino et l’attaquant Lionel Messi (34 ans), ainsi que son admiration pour Kylian Mbappé (attaquant de 23 ans) et la situation nantaise.

Kombouaré « On a envie de faire quelque chose de grand. »

Qu’attendez-vous de vos joueurs ?

J’attends beaucoup de choses. J’attends d’être grands, de sortir victorieux de cette confrontation. Même on sait que ce sera compliqué, difficile. Ils sont premiers, on ne compte plus leurs points d’avance sur le 2e. Ils n’ont perdu qu’une fois à Rennes. 18 victoires, 5 nuls, 1 défaite. Mais j’attends des joueurs de répondre présent.

C’est un énorme défi qui nous attend. Donc on se prépare. On a envie de faire quelque chose de grand. Il faudra qu’on soit énorme, fort, qu’on joue ce match, qu’on arrive à résoudre les problèmes mais aussi à leur poser des problèmes.

Kombouaré « c’était surtout un grand PSG. Il faut mettre en avant ce travail. »

Vous avez été impressionné par la victoire contre le Real Madrid ?

Oui. C’est une grande victoire pour Mauricio Pochettino, certainement leur match référence cette saison. Lui attendait de voir son équipe jouer ensemble, défendre et faire un pressing ensemble, et ils ont été capables de le faire pendant 90 minutes. J’ai entendu dire que ce n’était pas un grand Real Madrid, mais c’était surtout un grand PSG. Il faut mettre en avant ce travail.

Pochettino est injustement critiqué ?

Je ne sais pas, mais beaucoup trop. Il a une équipe à mettre en place, ce n’est pas toujours facile avec les pépins. Ce n’est pas un travail facile. Je trouve qu’on est beaucoup trop dur avec lui. Mais il fait front et les réponses sont sonnées sur le terrain.

Kombouaré « il peut s’appuyer sur ce match. »

C’est l’ancien entraîneur du PSG qui parle ? C’est plus dur d’entraîner le PSG ? 

Non, mais je regarde les matchs, je fais mon analyse. Et puis il y a d’autres entraîneurs qui sont passés au PSG. Ce n’est pas propre à moi. Tout le monde rencontre des problèmes. Mais ce qui est bien, c’est qu’aujourd’hui

il est en train de faire grandir son groupe, il met en place son travail et il peut s’appuyer sur ce match pour dire à ses joueurs « on est sur la bonne voie ». Maintenant, le plus dur dans le football c’est de répéter ce genre de performance. Mais ce qui m’intéresse, c’est comment on fait pour ne pas prendre de but contre cette équipe et comment on fait pour ne pas en prendre au moins 1.

N’est pas le bon moment pour les affronter ? Rennes a gagné après la Ligue des Champions et vous aviez gagné l’an dernier dans ce cas aussi…

(Rires) Je vous ai dit les statistiques. L’année dernière, il faut éviter d’en parler. Lille a fait ce qu’il faut pour être champion mais ce n’était pas un grand PSG. Là, on critique un peu leur jeu mais ils sont chiurgicaux, ils gagnent leurs matchs. Il faut reconnaître la valeur de cette équipe, les grands joueurs qu’il y a et leur capacité à gagner les maths. C’est cela que l’on demande à une équipe. Après, le bon moment je vous dirai ça après le match.

Kombouaré « Il faut respecter sa carrière. »

On est trop dur avec Messi aussi ?

Le problème, c’est que vous parler à un inconditionnel. Moi, on ne le touche pas. Je ne le critiquerai jamais. Il faut accepter qu’il a 34 ans, l’idée que ce n’est plus le Messi du Barça. Mais j’adore le joueur. Toutes les critiques envers Messi sont très dures. Il fait partie des rares joueurs pour qui je veux payer pour aller au stade. Il a une grande humilité, j’aime ce genre de bonhomme.

Il faut respecter sa carrière. Il est encore très, très bon. Il n’a plus le même coup de reins, ce n’est plus 50 buts par saison, mais c’est Messi. Mais c’est moi le problème (rires). Dites ce que vous voulez, moi je dis ce que je veux. Il a fait un bon match. Certains veulent le voir prendre le ballon et dribbler tout le monde, mais c’est fini.

Votre équipe est plus en difficulté collectivement dernièrement ?

Je ne suis pas d’accord. On peut avoir des soucis, oui. Mais je pense que l’on n’a jamais été aussi fort. On est costaud. La preuve, c’est que malgré la difficulté on gagne nos matchs. Il n’y a pas longtemps c’était très différent. On a toujours eu ce souci dans l’efficacité. Mais je trouve que le groupe a plus de maturité et de confiance. On joue les matchs pour les gagner.

Le système à 5 défenseurs ?

Les adversaires peuvent se casser les dents sur notre défense et nous on peut marquer sur nos occasions. C’est un point fort.

Kombouaré « On le voit monter en puissance. »

Avoir gêné Paris à l’aller a donné de la confiance ?

Non, parce que ce n’est pas le même PSG. On le voit monter en puissance, il arrive dans le moment décisif avec toutes les forces pour gagner la Ligue des Champions. On l’a vu sur le match de mardi, tout le monde est concentré, veut jouer. On a vu l’entrer de Neymar, qui a défendu à gauche. Tout le monde travaille.

Ce qu’il manque à notre équipe ?

Il y a des problèmes que l’on rencontre encore, pas que physiques. On a des trous et c’est ce qu’il faut combler. Mais si on arrive toujours à être solide, c’est intéressant. Mais on travaille pour être plus consistant. Il manque beaucoup de choses. Ce sont les problèmes d’une équipe qui avec plus de victoires aurait plus d’assurance. On est Nantes, pas le PSG. Eux ils ne jouent pas un match complet en étant consistant, sauf contre le Real. Alors c’est logique que l’on ait des soucis.

Kombouaré « ils sont costauds physiquement et mentalement. »

Le PSG joue assez autour de Mbappé ?

Je ne sais pas, mais ce qui est sûr c’est qu’aujourd’hui c’est le meilleur attaquant au monde. Il y a lui et les autres. Il est décisif, il fait gagner son équipe. Et surtout ils sont costauds physiquement et mentalement. Ils ont su marquer 6 buts après la 85e minute. Ils savent pousser jusqu’au bout. Avec Mbappé.

Une période enthousiasmante ?

Ce qui est bien dans notre position, c’est que l’on peut y croire, on peut espérer réussir un coup. Quand on est dernier, on a surtout la peur de prendre une valise. Là, c’est possible aussi. Mais on peut penser à gagner.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Ligue 1