Restez connectés avec nous
Un lecteur propose ses idées : Le foot, ce sport ayant abandonné l’esprit du jeu

Editos

Un lecteur propose ses idées : Le foot, ce sport ayant abandonné l’esprit du jeu

De nos jours, rares sont les rencontres ne laissant pas les fans de foot sur leur faim, entre manque d’implication des joueurs, frilosité des coachs et lacunes arbitrales souvent liées à des règles peu propices à favoriser le jeu.

Il est vrai que depuis sa création, le sport le plus pratiqué dans le monde s’est éloigné peu à peu de ce qu’il fut au départ, à savoir un jeu consistant à marquer des buts pour gagner, alors qu’à présent, la part des investissements financiers du professionnalisme ayant fait son œuvre, on évite déjà d’en encaisser pour ne pas perdre et seulement après, si tout se passe bien, les opportunités offensives font le reste…Normal, en somme puisque les clubs pros sont devenus des entreprises et que dans le monde entrepreneurial, on n’investit qu’après avoir équilibré ses comptes.

http://www.lunivers-de-lentraineur.com/index.php?option=com_content&task=view&id=357

Le lien ci-dessus permettra au plus jeunes de mieux constater comment les tacticiens ont fini par gagner la partie en maîtrisant le jeu, au point de parfois le neutraliser et le réduire à une partie d’échecs, bien aidés en cela par les instances, qui traînent les pieds pour faire évoluer leur sport, là où elles devraient adapter les règles, afin de contrecarrer les stratégies des apprentis-sorciers du ballon rond.

Des solutions pour favoriser l’offensive, garante essentielle d’un spectacle plein et riche en coups d’éclat, on peut pourtant en trouver beaucoup…Rien qu’en faisant fonctionner mes petites cellules grises, j’en ai trouvé quelques unes à suggérer à nos amis parisfaniens :

1/ Limiter l’influence des scores nuls au classement, en supprimant les coefficients (suppression des 3 points par victoire), mais avec un classement prioritaire au nombre de victoires (comme pour les médailles au J.O), celui des nuls n’intervenant que pour départager les ex-aequos (3 résultats nuls ne vaudraient plus autant qu’une victoire et il faudrait s’arracher pour avancer au tableau).

2/Toutes les remises en jeu jouées au pied, ainsi donc contrairement aux touches lancées à la main plus maîtrisables pour les défenses, dans la mesure où la surface de jeu exploitable est plus restreinte qu’avec un jeu au pied, les offensives occasionneraient bien plus de changements d’ailes immédiats, donc d’étirements des défenses.

3/Plusieurs aménagements inspirés, entre autres du rugby (mais parfois d’autres sports), avec notamment : les sorties temporaires de 10 minutes pour carton jaune, la vidéo pour tout acte de brutalité et surtout la « goal line technologie » généralisée (heureusement, ça commence à titre expérimental et ça donnera moins de risques d’erreur), le port du micro et de la caméra sur l’arbitre qui responsabilisera tout le monde (et surtout les joueurs quand ils parlent mal).

4/Le remplacement de l’actuelle surface de réparation (située à 16m50 des buts), par une zone des 15 mètres, allant d’une ligne de touche à l’autre et dans laquelle toute faute d’anti-jeu volontaire (pas de fautes de maladresse) sera sanctionnée d’un penalty.

5/Plus de hors-jeu, hors de la nouvelle zone des 15 mètres, l’espace central entre les deux zones devenant libre de toutes récupérations de passes.

Au fil de leur passion pour notre sport (et le club de notre cœur, bien sûr), d’autres idées ont sûrement parcouru, un jour, les esprits de nos amis parisfaniens, alors étendons les sur le clavier, des fois qu’elles soient lues par des acteurs influents en haut lieu.

Article rédigé par un membre actif de notre communauté de lecteurs Justo 1958, que nous remercions. Et nous invitons les autres à s’essayer aussi!

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Editos