Restez connectés avec nous

Anciens

Anciens – Hoarau « le côté humain vanté par les Verts, moi je ne l’ai pas vu! »

Anciens - Hoarau le côté humain vanté par les Verts, moi je ne l’ai pas vu!

Après 5 ans passés dans l’effectif du Paris Saint Germain (2008-2013), dont il est le 10e meilleur buteur de l’histoire, la carrière de Guillaume Hoarau (32 ans) s’est un peu perdue. Parti en Chine en janvier 2013, il revient en Ligue 1 à Bordeaux en janvier 2014. Un retour pas vraiment réussi avec seulement 3 buts en 17 matchs. Mais il aurait pu rester dans le championnat français, si les choses avec l’AS Saint-Etienne, où il devait signer, ne s’étaient pas mal passées.

Alors qu’il vient de finir sa deuxième saison en Suisse aux Young Boys de Berne, en étant deuxième meilleur buteur du championnat (18 réalisations), l’ancien attaquant parisien revient sur un moment pénible de sa carrière où  un transfert vers l’ASSE ne s’est pas conclu à la dernière minute. Et d’une manière qu’il n’a pas apprécié.

Le Réunionnais raconte dans France Football ces instants où sa carrière a pris un virage surprenant et où le club de la Loire a manqué de valeurs humaines.

« Après six mois à Bordeaux, j’étais à deux doigts de filer à Saint-Étienne. Je me trouvais dans le train avec mon agent pour aller signer quand on m’a appelé pour m’annoncer que le contrat n’était pas prêt, ni homologué, et qu’il était préférable d’attendre vingt-quatre ou quarante-huit heures. À notre arrivée, personne à la gare. Avec mon agent, on s’est retrouvés comme deux cons à attendre. Alors qu’on s’était mis d’accord, je n’ai plus jamais eu de nouvelles… Ce que j’ai trouvé ‘limite’.

Christophe Galtier me suivait depuis la Chine, il souhaitait me donner ma chance pour être à nouveau performant. Saint-Étienne aurait été franchement la meilleure chose qui puisse m’arriver. Je ne suis pas en mode revanche et je ne me plains pas, mais j’aurais aimé avoir des explications. C’est le football. Ce sont des choses qui arrivent. Reste que le côté humain vanté par les Verts, moi je ne l’ai pas vu ! »

Une histoire pas très glorieuse pour le club des Verts et son entraîneur. Mais cela a permis à l’ancien chouchou du Parc des Princes (pour ses buts, son travail et son humour) de rebondir dans un championnat où il se sent très bien et où il tutoie le podium des meilleurs buteurs. Souhaitons à Hoarau une belle et heureuse fin de carrière, avec peut-être un dernier défi à venir ou simplement de belles années en Suisse.

Publicités

Vidéos Football

 

Articles récents

Autres articles présents dans Anciens