Restez connectés avec nous
Laurent Blanc "laissez souffler" les équipes européennes, et la tentative de 4-4-2

Autour du PSG

Laurent Blanc “laissez souffler” les équipes européennes, et la tentative de 4-4-2

Le Paris Saint-Germain s’est imposé 4-1 face à Troyes et est donc champion d’automne dès cette 15e journée de Ligue 1. Malgré cela, le journaliste de Canal+ Olivier Tallaron, a questionné Laurent Blanc sur le côté décevant du PSG, notamment en première période.

« (Il râle) Remettez un peu le contexte. Les équipes qui ont joué en coupe d’Europe cette semaine, laissez les souffler. On a pu voir Lyon hier qu’il y a vraiment eu des problèmes. Quand on joue la semaine en déplacement, on est rentrés tard, on ne joue même pas trois jours après et on gagne 4-1.

Après, On peut toujours être meilleurs, certainement, mais je suis très heureux dans la mesure où il fallait gagner ce match et on l’a fait. Ce n’est pas un match qui restera dans les mémoires, je suis d’accord avec vous mais il faut prendre des points pour être champion. »

Le PSG est reparti avec les trois points (comme d’habitude) et a livré un bon match (comme souvent). Cette première mi-temps en demi-teinte et un peu brouillonne, qui s’explique en partie par la fatigue et le turnover, est aussi due à un changement de dispositif de la part de Laurent Blanc qui mis en place un 4-4-2 en début de match plutôt qu’un 4-3-3. Une expérience qui n’a pas forcément été convaincante, mais pas n’est pas inutile.

“Moi, cela m’a plu et je l’ai fait pour certaines raisons. Je pense qu’il y avait des gens qui voulaient marquer des buts et qui devaient en marquer. Il y a eu des bonnes choses et des moins bonnes mais en ce qui concerne par exemple le but d’Edi, je suis content parce qu’il fallait qu’il marque. Il avait besoin de marquer et on voit qu’il a marqué en position centrale. Rien que pour ça, c’était déjà une bonne chose.

Après, on revient dans un schéma plus classique. Si je vais le retenter ? Je ne sais pas, peut-être, en cours de match, en fin de match, en début. Le système, pour moi, c’est important mais c’est surtout l’animation qui est importante.”

Les Parisiens ne combinaient pas comme à leur habitude dans ce dispositif, il faut noter aussi que les deux milieux de terrain étaient Rabiot et Stambouli, plutôt que Verratti et Motta, ce qui influe aussi sur la qualité, sans oublier que les deux Français n’ont pas l’habitude de jouer ensemble, encore moins à ce poste. Le retenter serait une bonne chose, pour varier, mais aussi pour habituer les joueurs à jouer dans un dispositif différent, ce qui peut permettre de s’adapter à un adversaire particulier ou le surprendre, même si le 4-3-3 reste le système préférentiel.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG