Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Neymar s’est aussi mis en difficulté avec sa défense face à l’accusation de viol

Neymar s'est aussi mis en difficulté avec sa défense face à l'accusation de viol

Neymar, attaquant de 27 ans du Paris Saint-Germain et du Brésil, est dans une affaire plutôt gênante avant le début de la Copa America. Le numéro 10 de la Seleçao a été accusé de viol par une jeune femme brésilienne. Ce qui se serait passé le 15 mai dans un hôtel à Paris. Le joueur a répondu en avouant une relation avec cette femme, mais en assurant n’avoir rien fait de mal. Pour « prouver » son innocence, il a notamment publié une vidéo sur Instagram avec la discussion WhatsApp qu’il a avec cette Brésilienne. De quoi voir notamment des échanges explicites. Cela peut sembler une bonne façon de montrer qu’il n’a pas forcé cette femme, mais c’est aussi un souci pour l’attaquant. L’Equipe et Le Parisien reviennent sur ce cas particulier.

« Un délit passible d’un à cinq ans de prison au Brésil. »

L’Equipe « La diffusion d’images intimes pourrait lui valoir des ennuis. Voilà pourquoi la réplique médiatique n’a pas tardé. Ce qui n’était peut-être pas prévu par le clan Neymar, c’est la volonté de la DRCI, chargée de la répression des crimes informatiques, d’enquêter sur la divulgation par le joueur de ‘scènes de sexe, de nues ou de pornographie, sans le consentement de la victime’. Un délit passible d’un à cinq ans de prison au Brésil. Comme les messages rendus publics ont été édités et, pour certains, floutés, le téléphone portable de Neymar va faire l’objet d’une expertise technique.

Le Parisien « Cette accusation de viol vient un peu plus ternir l’image d’un joueur dont les frasques font régulièrement le bonheur des médias brésiliens. La divulgation des messages et des photos intimes jette un voile scabreux sur l’icone de pub au sourire enfantin. Pas certain que ses sponsors apprécient. Idem pour son club, qui ne s’est pas manifesté depuis samedi et la révélation d’une affaire qui colle peu avec l’image populaire et familiale régulièrement mise en avant. »

On pouvait se demander à quel point Neymar avait le droit de diffuser sur les réseaux sociaux des discussions et images privées. Visiblement, il y a en effet un souci qui est posé par cette vidéo. Mais on se serait surpris que Neymar et son entourage n’y aient pas pensé avant. L’essentiel était peut-être de protéger un peu son image face à une accusation de viol. Elle est déjà bien ternie, comme le souligne Le Parisien. Mais il faut attendre pour voir les vraies répercussions. On tient encore à souligner que tant qu’il n’y a pas de preuve, Neymar n’est pas coupable. Laissons la justice faire son travail.

Publicités

Vidéos Football

 

Articles récents

Autres articles présents dans Autour du PSG