Restez connectés avec nous

Autour du PSG

PSG/Real Madrid – Vu du Parc : une première européenne réussie sur le terrain et en tribunes

PSG/Real Madrid - Vu du Parc : une première européenne réussie sur le terrain et en tribunes

Mercredi dernier, le Paris Saint-Germain recevait le Real Madrid au Parc des Princes pour le compte de la 1ere journée de la phase de groupes de la Ligue des Champions 2019-2020. Une rencontre qui s’est terminée avec une victoire remarquable 3-0 et à laquelle nous avons assisté depuis les tribunes. Nous vous invitons à revivre cette soirée avec des détails qui ont pu échapper à la télévision.

Une ambiance qui a mis un petit peu de temps à monter.

PSG/Real Madrid - Vu du Parc : une première européenne réussie sur le terrain et en tribunes

Le tifo du CUP à l’entrée des joueurs.

On a d’abord été un peu surpris par le calme relatif dans les tribunes du Parc des Princes à 1h du coup d’envoi. L’ambiance n’est jamais à son paroxysme à ce moment-là, mais il peut y avoir un début d’excitation et quelques chants. Là, il y avait plus de monde qu’au même moment avec une rencontre de Ligue 1, mais c’est tout. Cela a commencé à monter un petit peu avec l’arrivée des gardiens parisiens à l’échauffement. Chose rare, Keylor Navas, portier du PSG, a été ovationné aussi par le parcage visiteur et il a répondu avec des applaudissements. Mais c’est plutôt logique ici avec le Costaricien qui a fait 5 superbes années à Madrid et qui vient de rejoindre le PSG.

De l’autre côté, quelques minutes plus tard, c’est Alphonse Areola (gardien de 26 ans) qui a été applaudi par le PSG même s’il est prêté au Real Madrid cette saison. Le portier formé à Paris a aussi applaudi le Parc des Princes. L’ambiance est encore montée d’un cran avec l’entrée des joueurs sur le terrain, les supporters parisiens se sont levés pour accueillir les joueurs et il y a quelques chants. Même si c’est resté relativement « timide ».

Beaucoup de sérieux dès l’échauffement.

On a pu remarquer alors toute la détermination parisien avec tous les joueurs qui ont été extrêmement sérieux dans les exercices physiques. Il y avait aussi un peu plus d’intensité que d’habitude dans le jeu de possession. L’échauffement s’est comme toujours fini avec l’exercice de frappes, qui consiste en une passe à un membre du staff pour remise à 20 mètres du but. Là, Mauro Icardi (attaquant de 26 ans) s’est distingué avec des passes en l’air et des reprises de volée impressionnantes.

Seul vrai bémol à cet avant-match, le son des musiques et publicités diffusées par le Parc des Princes étaient plus élevé que d’habitude à en devenir vraiment désagréable par moments. Cela empêche aussi un peu l’ambiance de monter, puisque les tribunes peinent à s’entendre. Pour ce qui est du scandomètre (mesure de la force avec laquelle le Parc scande le nom des joueurs durant l’annonce des compositions d’équipes), ce sont plutôt Marco Verratti (milieu de 26 ans) et Angel Di Maria (ailier de 31 ans) qui ont gagné, mais de peu. Et cet avant-match a été terminé sur une belle note, avec le chant « Allez Paris Saint-Germain » qui a été plutôt bien chanté dans le moment entre les compositions et l’entrée des joueurs. Même s’il est possible de faire encore mieux.

Une superbe entrée et une belle ambiance.

Les fumigènes de la Tribune Auteuil après le 2-0.

Est ensuite arrivé le moment de l’entrée des joueurs avec le superbe tifo du Collectif Ultras Paris et la musique de la Ligue des Champions, suivie d’une immense acclamation du Parc des Princes. La rencontre a débuté dans une très belle ambiance, même s’il y avait un peu de crainte face à la pression madrilène. On a aussi vu le coach Thomas Tuchel très en colère sur le coup-franc obtenu par le Real à la 11e minute, alors qu’une faute venait d’être refusée au PSG.

Bien sûr, l’ouverture du score de Di Maria a enflammé le Parc. Presque au figuré, puisque plusieurs fumigènes ont été allumés en Tribune Auteuil (sans que ce soit aussi dangereux qu’un incendie, évidemment). Le Parc a eu une petite frayeur ensuite sur le tir d’Eden Hazard qui passe près du but de Navas, lequel a d’ailleurs réussit un superbe arrête alors que Gareth Bale avait retiré dans le ballon après qu’il ait rebondi contre les panneaux publicitaires. On a aussi vu que Thiago Silva (défenseur central de 34 ans) reprendre plusieurs fois Thomas Meunier (arrière droit de 28 ans) après des tentatives d’attaques du Real Madrid. Il y avait visiblement un problème de positionnement ou d’intervention.

La VAR qui laisse du suspense et des douleurs qui font peur.

Le Parc des Princes a pu exulté encore un peu plus tard avec le superbe doublé de Di Maria. Cela ressemblait presque à de l’euphorie, sauf que les supporters ont été un peu calmés par le but de Bale d’une reprise du droit. Lequel a finalement été refusé pour une main évidente, mais c’était plus simple d’être serein une fois que l’arbitre l’avait confirmé (d’ailleurs, il y a eu des sifflets en attendant). De quoi arriver à une pause très applaudie par le Parc.

La seconde période a été longtemps un peu moins « marquée », avec simplement une belle ambiance, des contres ratées de peu et un milieu parisien impérial qui n’a pas laissé trop de frayeurs. Il y a tout de même un coup reçu par Di Maria, le laissant par terre quelque temps, qui a fait monter un vent de crainte. Mais il était proche de marquer quelques instants plus tard. Sauf que son lob est trop haut (ce qui est rare d’ailleurs) et l’Argentin se prend la tête dans les mains malgré son doublé déjà inscrit.

Célébration du 3e but.

On pense à ce moment qu’il va sortir compte tenu de sa douleur reste, mais il reste sur le terrain. Lui-même semble un petit peu surpris, surtout qu’il est replacé en pointe. Le Parc est en tout cas heureux de voir le joueur toujours sur le terrain et chaque corner tiré est accompagné d’une standing ovation de la Tribune la plus proche de lui. L’Argentin n’oublie pas d’applaudir les supporters au passage. Il y a tout de même une légère vague d’agacements face aux pertes de balle sur les contres, notamment à l’encontre de Meunier. Surtout quand il loupe ensuite son tacle pour arrêter une occasion du Real Madrid. Mais le vrai coup de froid est venu avec la sortie sur douleurs de Marquinhos. On sait maintenant qu’il va bien et cela ressemblait à des crampes, mais il y a toujours une peur dans ce genre de cas avec un joueur aussi important.

Une belle fête, sans trop en faire.

Au moins, cette blessure a permis d’Herrera de faire une entrée en jeu pleine d’énergie. On a d’ailleurs vu l’Espoir crier sur ses coéquipiers pour qu’ils viennent au pressing sur une touche du Real Madrid dans son camp. Le Parc des Princes a pris ensuite un dernier coup de refroidissement avec un but du Real Madrid, mais un hors-jeu a été signalé et la VAR a confirmé. Ce qui a permis au Parc de célébrer presque comme un but. En ajoutant un chambrage envers le Real Madrid.

Finalement, les Parisiens ont pu vraiment célébrer un nouveau but avec celui de Meunier. De quoi plier la rencontre à la 90e minute. Tout le monde est resté debout jusqu’à la fin (certains sont mêmes partis). Et à la fin du match, le Parc a pris le temps d’applaudir les joueurs. Lesquels sont allés saluer les tribunes, sans une immense euphorie. Ce qui montre qu’ils savent que c’était un très bon match, mais que c’est loin d’être suffisant pour que la saison soit réussie.

Publicités

Vidéos football

 

Articles récents

Autres articles présents dans Autour du PSG