Restez connectés avec nous

Anciens

Sissoko revient sur son passage au PSG et le départ de Kombouaré « on l’a appris dans la presse »

Sissoko revient sur son passage au PSG et le départ de Kombouaré "on l'a appris dans la presse"

Mohamed Sissoko, milieu de 34 ans notamment passé par le Paris Saint-Germain de 2011 à 2013 (avec un prêt à la Fiorentina sur les 6 derniers mois), était au micro de Radio VL dans l’émission 100% Ligue 1 il y a peu. L’occasion d’évoquer son passage très mitigé à Paris et sur le changement d’entraîneur avec Carlo Ancelotti qui a pris la place d’Antoine Kombouaré en janvier 2012.

« Dans tous les clubs où je suis passé, j’ai laissé une empreinte importante. J’ai un sentiment mitigé avec le PSG, sur le fait que les gens n’ont pas vu le vrai Sissoko. Je n’étais pas au top de ma forme, je sortais d’une grosse blessure. Donc ça a été un peu compliqué.

Sissoko « Il avait fait son boulot. »

Le départ de Kombouaré ?

Dans le football, les entraîneurs arrivent, repartent…Cela a été compliqué quand même, on était premier en Ligue 1 même si on était éliminé en Europa League. Il avait fait son boulot. Les Qataris avaient déjà Ancelotti comme cible pour ensuite attirer des joueurs de Serie A.

Le départ, on l’a appris dans la presse. Il y a eu des joueurs vraiment affectés, d’autre se sont dit que c’est le football, c’est comme ça. »

Clairement, Sissoko peut avoir quelques regrets face à son passage au PSG. Même s’il a pu parfois exprimer ses qualités, il y a des blessures et suspensions qui sont venues hacher son temps de jeu. Avec certains cartons qui semblaient venir de sanctions sévères pour un joueur ayant eu l’habitude de jouer en Premier League ou en Serie A. C’est dommage, il y avait beaucoup d’espoir autour de son recrutement. Mais l’international malien n’a pas réussi à vraiment s’intégrer dans le jeu du PSG.

Lequel a en plus changer en pleine saison avec le changement d’entraînement. Ce qui n’aide pas à s’intégrer. Même si c’est difficile de se plaindre face à l’arrivée d’un coach comme Ancelotti, on peut regretter la manière. Kombouaré n’avait pas tout réussi, mais il était tout de même premier en Ligue 1. On aurait aimé qu’un ancien joueur aussi important ait le droit à de meilleures conditions. Que les joueurs apprennent son départ dans la presse est par exemple plutôt triste.

Publicités

Vidéos Football

 

Articles récents

Autres articles présents dans Anciens