Restez connectés avec nous
Gouaillard «C'est l'heure du Matador» Marchetti «l'uruguayen enchaîne les saisons en équilibre instable»

Club

Gouaillard «C’est l’heure du Matador» Marchetti «l’uruguayen enchaîne les saisons en équilibre instable»

Zlatan Ibrahimovic a quitté le Paris Saint-Germain en juin dernier, c’est donc Edinson Cavani qui sera l’attaquant de pointe la saison prochaine. Un débat a été organisé dans Le Parisien :   « Cavani peut-il faire une belle saison en pointe cette année ? « . Selon Frédéric Gouaillard «C’est l’heure du Matador».

« Avec Edinson Cavani, on parle d’un attaquant qui a déjà inscrit 81 buts sous le maillot du PSG en 3 saisons. Donc qui n’a rien à prouver du point de vue de l’efficacité. Mais on parle aussi d’un avant-centre qui, enfin, va évoluer sur la longueur à son vrai poste : c’est-à-dire dans l’axe. A ce niveau-là, un meilleur positionnement prend tout son sens et se mesure en buts supplémentaires.

Il n’y a qu’à voir Antoine Griezmann lors de l’Euro 2016 avec la France, et sa différence de rendement dès lors qu’il a joué aux côtés d’Olivier Giroud. Lors de ses trois saisons napolitaines entre 2010 et 2013, l’Uruguayen, qui évoluait seul en pointe, a à chaque fois dépassé les 30 réalisations (38 buts en 2012-2013, et 33 buts en 2011-2012 et 2010-2011). A un tel degré d’efficacité, cela ne relève pas du hasard.

D’autre part, avec Unai Emery, Cavani va jouer avec un entraîneur qui parle sa langue, qui a décidé d’en faire son numéro 1 au poste d’avant-centre et dont le style de jeu correspondra mieux à ses qualités de profondeur et de pressing. Pour toutes ces raisons, c’est l’heure du Matador. »

Mais, Harold Marchetti voit les choses différemment et ne voit pas l’Uruguayen redevenir l’attaquant qu’il était au Napoli.

« Présenté comme un fuoriclasse (NDLR : un joueur hors catégorie) à son arrivée en 2013, l’ex-terreur des défenses de Serie A a perdu de sa superbe dans la capitale. Dans l’axe, sa position préférentielle, ou sur le flanc gauche, l’international uruguayen enchaîne les saisons en équilibre instable. Si ses statistiques n’ont rien d’infamant (voir par ailleurs), sa propension à connaître des trous d’air interpelle.

Plus généralement, il n’a jamais su s’affranchir de la figure tutélaire de Zlatan. Ses déficiences techniques, rédhibitoires au très haut niveau, font le lit de la polémique. Son investissement défensif mérite d’être souligné, mais on attend autre chose du Matador. Il doit, d’un geste, d’une inspiration, estoquer ses adversaires et ne pas opérer à fleuret moucheté.

Le départ du Suédois pourrait-il agir comme un déclic ? Le conditionnel s’impose pour cet attaquant qui réclame depuis trois ans d’évoluer en pointe mais qui, dès qu’il en a l’occasion, disparaît des radars ! »

Cette saison, Edinson Cavani aura la confiance de son entraîneur et sera l’attaquant numéro 1 de l’équipe. Bien qu’il ait évolué 3 ans aux côtés de Zlatan Ibrahimovic, dans un style de jeu qui ne lui correspondait pas et à un poste qui n’était pas le sien, l’Uruguayen a toujours inscrit une vingtaine de buts par saison.

En évoluant sur un côté, il jouait aussi un rôle défensif important, ce qui l’emmenait à enchaîner les courses et parfois manquer de lucidité sur les phases offensives. Seul en pointe, l’attaquant parisien ne sera plus autant sollicité défensivement, ce qui devrait l’aider à garder sa lucidité face au but.

Son manque de technique lui a été parfois reproché, mais Edinson Cavani n’a pas les caractéristiques pour jouer à la passe à 10. Comme Higuain, Mandzukic ou encore Torres, ce sont des purs numéro 9 qui ont besoin de vitesse et de profondeur pour véritablement briller. Avec le style de jeu instauré par Unai Emery et les joueurs autour de l’Uruguayen comme, Ben Arfa, Di Maria ou encore Pastore, tout laisse penser que le parisien va évoluer dans les meilleures conditions pour enchaîner les buts.

Emery semble être le coach idéal pour Cavani mais s’il ne parvient pas à briller cette saison c’est qu’il y a un véritable problème et qu’il ne correspond pas à l’entraîneur, au positionnement ou autre. Mais, tout semble réunis au sein de l’équipe pour que le « Matador » redevienne l’attaquant qu’il était en Serie A, espérons donc que ce soit enfin sa saison.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Club