Restez connectés avec nous
Baysse "Thiago Motta, ça a beau être un grand joueur, c’est assez nul comme provocation"

Adversaires

Baysse « Thiago Motta, ça a beau être un grand joueur, c’est assez nul comme provocation »

Paul Baysse, le défenseur de 29 ans de l’OGC Nice, est revenu sur la victoire contre le Paris Saint-Germain lors de la 36e journée de Ligue 1 (3-1) et notamment sur le comportement des Parisiens. Notamment Thiago Motta bien sûr, le milieu de 34 ans du Paris Saint-Germain étant venu le provoquer un peu en zone mixte.

« Une soirée de rêve. Dès qu’on a marqué, on a senti l’agressivité en face. Des coups, des insultes, des regards, des discussions avec l’arbitre… Ça m’a surpris car ces joueurs ont l’habitude de la pression.

Ok, Mario (Balotelli) n’avait pas à en rajouter mais ils sont les premiers à chambrer quand ça roule pour eux : les petites passes, les grigris… On sent beaucoup de nervosité, de frustration. Suffit de voir le tacle de Di Maria ou l’incident avec Thiago Motta. Je n’ai pas compris son attitude. A aucun moment durant le match, on ne s’est provoqués, accrochés et il vient vers moi pour un coup de tête. Il m’a touché en haut de la lèvre, heureusement j’avais reculé.

Après le match, j’étais passé à autre chose. Et le voilà qu’il revient derrière moi pendant que je réponds à la presse. Naïvement, je pensais qu’il venait s’excuser et il se fout de ma gueule ! Ça a beau être un grand joueur, c’est assez nul comme provocation. Parce que le coup de tête, c’est de la violence pure et simple et il devrait le savoir, lui qui en avait été victime devant Brandao. »

De nombreuses tensions sans qu’il n’y ait quoi que ce soit de terriblement grave.

On ne sait pas vraiment ce qui est passé par la tête de Thiago Motta à ce moment là devant les caméras. Il a eu soudainement envie de chambrer un adversaire dont il n’avait visiblement digéré ce qu’il considère être comme une simulation. Baysse avait déjà évoqué ce moment et ne semble donc toujours pas l’avoir digéré. Le plus important est de toute façon que c’était un match à grand enjeu, avec une grande tension et les Parisiens n’ont pas été assez solides. Cela s’est vu sur plusieurs faits de jeu et au score.

On note tout de même la remarque de Baysse sur l’action concernant Balotelli. Les Parisiens font de petites passes pour créer des décalages et fatiguer un adversaire qui défend souvent en bloc. Les « grigris » qu’il évoque, sont peut-être les dribbles plutôt normaux qui ont simplement pour but d’éliminer d’adversaire afin de créer des occasions. Ce qu’a fait Balotelli ressemblait plus à une petite provocation gratuite, sans que ce ne soit très grave.

On n’a en fait rien de vu de bien particulier dans ce match, sauf que le PSG a mal joué et que 2 joueurs ont un peu craqué en fin de rencontre.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

The request cannot be completed because you have exceeded your quota.

Autres articles présents dans Adversaires