Restez connectés avec nous
Ligue 1 - Un chant rennais homophobe à l'encontre du PSG va être jugé par la LFP, indique Le Parisien

Autour du PSG

Ligue 1 – Un chant rennais homophobe à l’encontre du PSG va être jugé par la LFP, indique Le Parisien

Dimanche dernier, le Paris Saint-Germain s’est incliné contre le Stade Rennais en clôture de la 2e journée de Ligue 1 (2-1). Et durant cette rencontre, les supporters rennais au Roazhon Park ont chanté le « célèbre » « Paris, Paris, on t’enc… ». Ce qui a amené une enquête de la Ligue de Football Professionnel et un jugement lors de la commission de discipline du 28 août rapporte Le Parisien.

« Les fans ne l’ont pas encore compris, sans doute : les instances du football français ont décidé de chasser l’homophobie des stades cette saison. La direction technique de l’arbitrage et la Ligue de football professionnel (LFP) ont décidé de pratiquer la tolérance zéro dans ce domaine.

Selon nos informations, les insultes homophobes de Rennes – PSG ont été consignées dans le rapport du délégué, Patrice Couty. Mais ni ce dernier ni Antony Gautier n’ont estimé que le match phare de 21 heures sur Canal + méritait une interruption, même brève, comme le stipule l’étape 1 du protocole d’actions dont disposent désormais les officiels.

« le barème peut aller de rien à l’amende, ferme ou avec sursis, en passant par la fermeture partielle des tribunes notamment. »

Le dérapage de Rennes – PSG va trouver sa suite le 28 août. Ce jour-là, comme tous les mercredis, la commission de discipline de la LFP se réunit et examinera le dossier. Comme pour l’utilisation de fumigènes (également le cas à Rennes dimanche), le barème peut aller de rien à l’amende, ferme ou avec sursis, en passant par la fermeture partielle des tribunes notamment. »

On peut comprendre la lutte contre le manque de respect autour du football. C’est une belle cause, car il est possible d’avoir des matchs passionnants dans une belle mentalité. Cependant, on espère que cela n’ira pas à des extrêmes. Il faut laisser une certaine liberté aux supporters avec ce qui fait partie de l’ambiance et du chambrage habituel. Rien que dans ce chant, on n’est pas sûr que les fans pensent au caractère homophobique. Cependant, il faut aussi penser au fait que cela est peut-être plus dérangeant pour ceux offensés. Mais c’est pour dire que les supporters n’ont pas forcément ce mal en tête. C’est un débat large qu’il faut avoir calmement. Comme souvent, les sanctions sans discussion risquent de ne pas mener à grand-chose.

Publicités

Vidéos football

 

Articles récents

Autres articles présents dans Autour du PSG