Restez connectés avec nous
Verratti "Le club, les joueurs, les supporters, on doit savoir que ce n’est pas facile"

Club

Verratti « Le club, les joueurs, les supporters, on doit savoir que ce n’est pas facile »

Ce dimanche à Lille, le Paris Saint-Germain peut être officiellement sacré champion de France 2018-2019. Il faut pour cela ne pas perdre lors de ce choc de la 32e journée de Ligue 1. Un possible titre évoqué par le milieu parisien Marco Verratti (26 ans) au micro de PSG TV.

“Le championnat, il faut le gagner. Que ça arrive plus vite, plus tard ou dans les dernières minutes du dernier match. C’est toujours important. Beaucoup de gens à l’extérieur pensent que c’est facile, mais ce n’est pas comme ça. Le club, les joueurs, les supporters, on doit savoir que ce n’est pas facile. On est des personnes normales, on travaille comme tout le monde, on joue au foot. Paris nous a pris parce qu’on est bon. Si on gagne le championnat parce qu’on est bien, ce n’est pas parce que les autres ils sont moins forts que nous.”, a déclaré Verratti.

Gagner en France n’est pas facile, mais un peu plus de concurrence ne ferait pas de mal.

Disons-le tout de suite, la dernière phrase du milieu n’a pas beaucoup de sens. Il a sans doute mal exprimé son idée. Si le PSG est champion, comme pour toutes les compétitions avec un vainqueur, c’est que les autres, au moins à un moment, ont été « moins forts ». Cependant, cela ne veut pas dire qu’ils sont mauvais ou que c’est facile. Là, c’est surtout que Paris arrive à être meilleur sur toute la saison. Rien d’évident, même si c’est souvent banalisé. La Ligue 1 n’est pas le championnat le plus spectaculaire, mais il a ses difficultés. Dont l’aspect physique, que Dani Alves (arrière droit de 35 ans) a mentionné justement hier sur RMC SportCe n’est pas ce qu’il y a de plus beau, certes. Il reste que cela peut rendre les matchs très difficiles. On voit aussi très vite quand le PSG n’est pas à fond dans une rencontre, puisqu’il se retrouve en difficulté.

Bien sûr, on pense surtout à la Ligue des Champions en ce moment et les échecs en 8e de finale font mal. Ce n’est pas pour autant qu’il faut dénigrer les titres nationaux. Ils sont tous bons à prendre et il faut les savourer. Même si une concurrence un peu plus forte ne ferait pas de mal pour la « tension » et la joie finale. On espère voir les autres clubs « attendus » être un peu plus réguliers la saison prochaine pour avoir un parcours un peu plus « palpitant », même si le PSG restera probablement champion. Reste aussi l’idée qu’un peu plus d’adversité sur la durée aiderait Paris à progresser et à savoir répondre dans les moments difficiles en Europe.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Club