Archives

Sessègnon, le moment ou jamais !

Publie le 30/09/2010 a 18:51



  • De retour de blessure après 3 semaines d’arrêt et une entorse, Stéphane Sessegnon va retrouver le terrain. Pour la réception de Karpaty Lviv en Europa League, le Béninois occupera le flanc droit de l’attaque parisienne en l’absence de Ludovic Giuly, bléssé. Ce retour, très attendu, est l’occasion pour Sessegnon de prouver que cette année, il faudra également compter sur lui.

    Encore des promesses

    Avec l’arrivée de Nenê lors du mercato, Stéphane Séssegnon devait profiter de son replacement côté droit pour exploser. Lors de la 1ère journée de Ligue 1, le PSG s’impose 3-1 face à Saint-Etienne et Stéphane Sessegnon régale. De part son but (officiellement attribué à Janot) et son activité, le PSG pense avoir -enfin- retrouvé le vrai Stéphane Séssegnon. Pourtant, presque deux mois ont passé et les choses ont bien changé pour le Béninois. Titulaire indiscutable en début de saison, ses performances en dents de scie alliées aux entrées et aux matches convaincants de Ludovic Giuly ont changé la donne. Incapable de confirmer les espérances entrevues face à Saint-Etienne, Sessegnon s’est éteint match après match avant de sombrer avec ses partenaires à Sochaux (3-1).

    Justement, à Sochaux (4ème journée), le Béninois passait son premier test de la saison. Nenê suspendu, Sessegnon se devait de prendre le jeu à sa charge. Prestation collective et individuelle indignent de son statut, l’ancien manceau manque le coche. Après cet échec dans le Doubs, il rejoint le Bénin pour disputer les éliminatoires de la CAN 2012. Manque de chance pour Sessegnon, il se blesse à la cheville. Verdict : entorse et 3 semaines d’arrêt. Dans une situation où le PSG s’apprêtait à disputer un mois de septembre charnière (Arles-Avignon, Séville, Rennes, Lens), Sessegnon, indisponible, ne peut désormais que constater.

    Les absents ont toujours tort

    4 matches, 3 victoires, 1 nul. Le bilan du PSG en ce mois de septembre frise la perfection. Ludo Giuly, remplaçant en début de saison, s’est révélé indispensable au collectif parisien. Les exploits de Nenê et du groupe ont déssiné un nouveau contour de l’équipe Rouge et Bleu. Un contour sans Stéphane Sessegnon, blessé. Néanmoins, le Béninois fait son grand retour ce soir en Europa League. Profitant de la blessure de Giuly, il passera face aux Ukrainiens de Lviv un nouveau test. Nouvelle chance aussi. Cette rencontre est le moment idéal pour se relancer. Si Antoine Kombouaré se méfie de Lviv, il avoue également qu’elle possède quelques points faibles. « Elle (Lviv) a cependant quelques soucis sur le plan défensif. » Des soucis qu’il faudra exploiter. Qui mieux que Stéphane Sessegnon pour se jouer d’une défense fébrile ? Dès 19h, le béninois pourra faire d’une pierre deux coups : permettre au PSG de signer sa deuxième victoire européenne et surtout, prouver qu’il est bel et bien de retour. Cette fois-ci, pour plusieurs matches.

    Publie le 30/09/2010 a 18:51

    Sessègnon, le moment ou jamais !

    De retour de blessure après 3 semaines d’arrêt et une entorse, Stéphane Sessegnon va retrouver le terrain. Pour la réception de Karpaty Lviv en Europa League, le Béninois occupera le flanc droit de l’attaque parisienne en l’absence de Ludovic Giuly, bléssé. Ce retour, très attendu, est l’occasion pour Sessegnon de prouver que cette année, il faudra également compter sur lui.

    Encore des promesses

    Avec l’arrivée de Nenê lors du mercato, Stéphane Séssegnon devait profiter de son replacement côté droit pour exploser. Lors de la 1ère journée de Ligue 1, le PSG s’impose 3-1 face à Saint-Etienne et Stéphane Sessegnon régale. De part son but (officiellement attribué à Janot) et son activité, le PSG pense avoir -enfin- retrouvé le vrai Stéphane Séssegnon. Pourtant, presque deux mois ont passé et les choses ont bien changé pour le Béninois. Titulaire indiscutable en début de saison, ses performances en dents de scie alliées aux entrées et aux matches convaincants de Ludovic Giuly ont changé la donne. Incapable de confirmer les espérances entrevues face à Saint-Etienne, Sessegnon s’est éteint match après match avant de sombrer avec ses partenaires à Sochaux (3-1).

    Justement, à Sochaux (4ème journée), le Béninois passait son premier test de la saison. Nenê suspendu, Sessegnon se devait de prendre le jeu à sa charge. Prestation collective et individuelle indignent de son statut, l’ancien manceau manque le coche. Après cet échec dans le Doubs, il rejoint le Bénin pour disputer les éliminatoires de la CAN 2012. Manque de chance pour Sessegnon, il se blesse à la cheville. Verdict : entorse et 3 semaines d’arrêt. Dans une situation où le PSG s’apprêtait à disputer un mois de septembre charnière (Arles-Avignon, Séville, Rennes, Lens), Sessegnon, indisponible, ne peut désormais que constater.

    Les absents ont toujours tort

    4 matches, 3 victoires, 1 nul. Le bilan du PSG en ce mois de septembre frise la perfection. Ludo Giuly, remplaçant en début de saison, s’est révélé indispensable au collectif parisien. Les exploits de Nenê et du groupe ont déssiné un nouveau contour de l’équipe Rouge et Bleu. Un contour sans Stéphane Sessegnon, blessé. Néanmoins, le Béninois fait son grand retour ce soir en Europa League. Profitant de la blessure de Giuly, il passera face aux Ukrainiens de Lviv un nouveau test. Nouvelle chance aussi. Cette rencontre est le moment idéal pour se relancer. Si Antoine Kombouaré se méfie de Lviv, il avoue également qu’elle possède quelques points faibles. « Elle (Lviv) a cependant quelques soucis sur le plan défensif. » Des soucis qu’il faudra exploiter. Qui mieux que Stéphane Sessegnon pour se jouer d’une défense fébrile ? Dès 19h, le béninois pourra faire d’une pierre deux coups : permettre au PSG de signer sa deuxième victoire européenne et surtout, prouver qu’il est bel et bien de retour. Cette fois-ci, pour plusieurs matches.




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    LDC - Govou le PSG peut être très fort au printemps en Ligue des champions

    LDC – Govou « le PSG peut être très fort au printemps en Ligue des champions »

    LDC

    Depuis hier soir, on connait les premiers et deuxièmes de groupe en Ligue des Champions. Les ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Mercato - Lucas Alario, cible du PSG selon RMC"
    5 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Dugarry: Ben Arfa "Comment on peut avoir aussi peu d’intelligence footballistique ?""
    6 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines – Boquete "Je veux aider au projet qui consiste à devenir la plus grande équipe d’Europe"

    Féminines – Boquete « Je veux aider au projet qui consiste à devenir la plus grande équipe d’Europe »

    Actu Féminin

    Dans une interview accordée à EFE, Veronica Boquete, milieu de terrain offensif de 29 ans du ...

    Vidéos PSG

    Sessègnon, le moment ou jamais !

    <Archives

    De retour de blessure après 3 semaines d’arrêt et une entorse, Stéphane Sessegnon va retrouver le terrain. Pour la réception de Karpaty Lviv en Europa League, le Béninois occupera le flanc droit de l’attaque parisienne en l’absence de Ludovic Giuly, bléssé. Ce retour, très attendu, est l’occasion pour Sessegnon de prouver que cette année, il faudra également compter sur lui.

    Encore des promesses

    Avec l’arrivée de Nenê lors du mercato, Stéphane Séssegnon devait profiter de son replacement côté droit pour exploser. Lors de la 1ère journée de Ligue 1, le PSG s’impose 3-1 face à Saint-Etienne et Stéphane Sessegnon régale. De part son but (officiellement attribué à Janot) et son activité, le PSG pense avoir -enfin- retrouvé le vrai Stéphane Séssegnon. Pourtant, presque deux mois ont passé et les choses ont bien changé pour le Béninois. Titulaire indiscutable en début de saison, ses performances en dents de scie alliées aux entrées et aux matches convaincants de Ludovic Giuly ont changé la donne. Incapable de confirmer les espérances entrevues face à Saint-Etienne, Sessegnon s’est éteint match après match avant de sombrer avec ses partenaires à Sochaux (3-1).

    Justement, à Sochaux (4ème journée), le Béninois passait son premier test de la saison. Nenê suspendu, Sessegnon se devait de prendre le jeu à sa charge. Prestation collective et individuelle indignent de son statut, l’ancien manceau manque le coche. Après cet échec dans le Doubs, il rejoint le Bénin pour disputer les éliminatoires de la CAN 2012. Manque de chance pour Sessegnon, il se blesse à la cheville. Verdict : entorse et 3 semaines d’arrêt. Dans une situation où le PSG s’apprêtait à disputer un mois de septembre charnière (Arles-Avignon, Séville, Rennes, Lens), Sessegnon, indisponible, ne peut désormais que constater.

    Les absents ont toujours tort

    4 matches, 3 victoires, 1 nul. Le bilan du PSG en ce mois de septembre frise la perfection. Ludo Giuly, remplaçant en début de saison, s’est révélé indispensable au collectif parisien. Les exploits de Nenê et du groupe ont déssiné un nouveau contour de l’équipe Rouge et Bleu. Un contour sans Stéphane Sessegnon, blessé. Néanmoins, le Béninois fait son grand retour ce soir en Europa League. Profitant de la blessure de Giuly, il passera face aux Ukrainiens de Lviv un nouveau test. Nouvelle chance aussi. Cette rencontre est le moment idéal pour se relancer. Si Antoine Kombouaré se méfie de Lviv, il avoue également qu’elle possède quelques points faibles. « Elle (Lviv) a cependant quelques soucis sur le plan défensif. » Des soucis qu’il faudra exploiter. Qui mieux que Stéphane Sessegnon pour se jouer d’une défense fébrile ? Dès 19h, le béninois pourra faire d’une pierre deux coups : permettre au PSG de signer sa deuxième victoire européenne et surtout, prouver qu’il est bel et bien de retour. Cette fois-ci, pour plusieurs matches.

    By
    @
    OTER ?>