Restez connectés avec nous
LDC - Al-Khelaïfi serait proche d'obtenir un accord colossal pour les droits TV
©Iconsport

Autour du PSG

Nasser Al-Khelaïfi évoque les «trois clubs rebelles» qui «gaspillent de l’énergie»

Nasser Al-Khelaïfi, président du Paris Saint-Germain, est aussi à la tête de l’ECA depuis avril dernier. Ce lundi, lors de son discours à Lausanne en ouverture de l’assemblée générale de l’ECA, le président parisien, n’a pas hésité à envoyer quelques coups aux clubs qui avaient tenté de mettre en place la création de la Super Ligue il y a quelques semaines, comme le rapporte L’Equipe

Nasser Al-Khelaïfi «Ensemble, nous avons défendu les intérêts du football européen pour tous»

« Nous n’allons pas nous attarder sur l’évocation du 18 avril (date de la révélation de ce projet porté par douze grands clubs européens, dont neuf ont très vite renoncé) et de la « not-so-Super League », parce que je n’aime pas accorder trop d’importance aux faiseurs de fables et aux échecs.

Ensemble, nous avons défendu les intérêts du football européen pour tous, pour les joueurs, les clubs, les ligues, les associations nationales et surtout les supporters. Et tandis que les trois clubs rebelles (le Real, le Barça et la Juve) gaspillent de l’énergie, déforment les récits et continuent à crier au ciel, les autres avancent et concentrent toutes leurs forces sur la construction d’un avenir meilleur pour le football européen. »

Année après année, le président parisien s’est imposé parmi l’élite du football européen. Nasser Al-Khelaïfi, gère parfaitement le PSG, il a su affronter les hautes instances quand il le fallait ainsi que la pression des autres clubs européens. Globalement, si le club de la capitale en est là où il est aujourd’hui, c’est essentiellement car il a su parfaitement se construire. Mais le président du PSG ne s’est pas arrêté là, ce dernier a su s’imposer et acquérir du respect au milieu de tous les autres présidents emblématiques du football européen.

S’il est nommé à la tête de l’ECA, c’est n’est pas anodin, d’autant plus dans une période où il y a eu le souhait de certains clubs de construire une Super Ligue. Nasser Al-Khelaïfi, a su monter au créneau au bon moment et défendre les valeurs du football. Il a eu le courage d’aller à contre-courant, ce que quasiment aucun autre club européen n’a fait. Le PSG peut parfois être critiqué, mais globalement, son président ne peut qu’imposer le respect et devrait dans les années à venir prendre encore un plus d’envergure dans le monde du football. Les supporters peuvent être fiers de leur président.

 

Retrouvez nos articles sur Google News et MSN/Bing News :

Google News   MSN News

Derniers articles

Articles les plus populaires

Autres articles présents dans Autour du PSG