Restez connectés avec nous
Mercato - Skriniar déjà en danger au PSG ?
©Iconsport

Anciens

Paisley mitigé sur les premiers mois de Skriniar « je le sens vraiment emprunté »

Grégory Paisley, ancien joueur du Paris Saint-Germain s’est exprimé dans Le Parisien sur les débuts de Milan Skriniar, 28 ans, à Paris. Il s’est dit assez mitigé par rapport à ce qu’il avait vu de lui dans le passé à l’Inter Milan. Il le trouve davantage « emprunté » dans sa mobilité, même s’il lui reconnait des qualités de passes. Pour lui, le temps de l’adaptation, on verra le « vrai Skriniar » en janvier.

Paisley « Je l’ai vu plus performant dans un contexte différent avec une défense à trois »

« Je suis un peu mitigé dans la mesure où je l’ai vu plus performant dans un contexte différent avec une défense à trois qui lui apporter plus de sécurité dans la relance ou dans sa manière de défendre. Là, je le sens vraiment emprunté quand il a le ballon. La relance n’est pas sa qualité première, mais il était capable de casser les lignes, d’allonger le jeu avec précision.

Paisley « Mais il vaut mieux être patient, on sera fixé lors de la deuxième partie de saison »

A Paris, je le trouve emprunté également dans ses appuis, quand il doit se retourner. Le fait qu’il soit aligné dans l’axe gauche ne l’aide pas non plus. Je suis également mitigé par rapport à sa manière de défendre. Est-ce que c’est dû à sa blessure ? C’est possible. Mais il vaut mieux être patient, on sera fixé lors de la deuxième partie de saison.

Pasley « Il a dû digérer beaucoup de changements, il doit s’adapter »

Il va se servir de ses premiers mois pour l’adaptation, on verra le vrai Skriniar après la trêve de décembre. Il a dû digérer beaucoup de changements, il doit s’adapter à un nouveau système, un nouveau championnat. Il faut lui laisser encore du temps. »

C’est vrai que son début de saison n’est pas parfait, il montre des lacunes dans la mobilité, dans ses relances et son jeu de tête est vraiment en retrait de ce qu’il peut et doit faire. Le ressenti de Paisley est logique, les attentes sont grandes surtout quand on connait les qualités du joueur. Il est un peu trop discret par rapport à son leadership naturel et clairement, sa longue blessure y est pour quelque chose.

On peut ajouter qu’il doit aussi s’adapter à un nouveau contexte, une nouvelle philosophie de jeu complexe prônée par Luis Enrique, dans laquelle il est l’une des pièces maitresse. Le temps devrait faire son affaire et il va monter en puissance, sauf blessure évidemment. On l’attend surtout pour la seconde partie de saison, en espérant que le PSG soit encore en Coupe d’Europe où il pourrait être un joueur très important surtout avec sa grande expérience.

Retrouvez nos articles sur Google News et MSN/Bing News :

Google News   MSN News

Derniers articles

Articles les plus populaires

Autres articles présents dans Anciens