Restez connectés avec nous
Leonardo évoque Al-Khelaïfi, Mbappé, Neymar, l'état d'esprit et Pochettino
©Iconsport

Club

Leonardo évoque Al-Khelaïfi, Mbappé, Neymar, l’état d’esprit et Pochettino

Leonardo, directeur sportif du Paris Saint-Germain, était au micro de Canal+ avant le match de ce samedi face au FC Metz (34e journée de Ligue 1).  L’occasion de revenir sur la position du PSG face à la Super League, sur la déclaration du président du Real Madrid Florentino Pérez à propos de Kylian Mbappé (attaquant parisien de 22 ans), les avenir de ce dernier et Neymar (attaquant de 29 ans), ainsi que le « positif » autour du club et le coach Mauricio Pochettino.

Leonardo  » je suis personnellement très fier de Nasser. »

Ma réaction face à la position de Nasser Al-Khelaïfi contre la Super League ?

Je pense qu’on est très, très fier de Nasser. On connaît son travail depuis longtemps et dans cette situation il a eu une position de leadership très importante. Je pense qu’il a suivi ses valeurs, les valeurs du club. Donc on est fier. Il en sort en tant que président de l’ECA. C’est la reconnaissance de sa personne. C’est quelqu’un pour collaborer, maintenant mais aussi dans le futur. Le football est dans la difficulté et cherche des solutions. C’est le cas pour tout le monde. Le PSG passe aussi avec ses difficultés. Mais je suis personnellement très fier de Nasser.

Leonardo  » Ce que l’on veut, c’est la victoire. »

Florentino Pérez, président du Real Madrid, a dit que sans la Super League Mbappé ne viendra pas au Real ? 

On ne va pas rentrer dans ça aujourd’hui. On doit penser aux matchs qui restent dans toutes les compétitions. Après, tout le monde veut faire qui fait quoi. Tout le monde a ses objectifs et sa manière d’être. Il s’est passé beaucoup de choses dans la semaine, mais on doit rester concentré sur le terrain. Le PSG a vécu beaucoup de choses ces dernières années. Des moments difficiles aussi. Cela fait peu de temps. On doit penser à aujourd’hui. On a une équipe forte, solide, avec des valeurs très fortes. On ne doit pas oublier cela à cause de distractions. Ce que l’on veut, c’est la victoire.

Leonardo « Le moment de la décision va arriver, mais ce n’est pas important aujourd’hui. »

Mbappé va prolonger ? Pourquoi ce n’est pas réglé ?

Tout est clair, on connaît la situation. Il sait ce que l’on pense. Il a encore une année de contrat, ce n’est pas la fin. Après, tout le monde parle. Le moment de la décision va arriver, mais ce n’est pas important aujourd’hui. Aujourd’hui, l’important c’est de gagner.

Je suis optimiste pour Mbappé ?

Ce n’est pas que le cas de Kylian. On est optimiste en général, le club est optimiste. Si on regarde l’histoire récente, on n’a pas une raison de ne pas être optimiste par rapport à ce qu’on a fait et ce qui se passe autour. Mais je demande encore une concentration totale sur le terrain.

Neymar proche de prolonger ?

Tout le monde connaît déjà notre intention. On n’est pas pressé de capitaliser ce dont on a parlé. Personne ne court derrière nous. On est tranquille. Le rapport est très bon, franc. Bien sûr que l’on veut concrétiser. Mais l’objectif c’est d’aller en finale de Ligue des Champions le 29 mai.

Leonardo « Il y a une fierté aujourd’hui que je sens par rapport au club. »

L’ambiance est positive dans le club ? J’avais dit qu’on était trop négatif en France ?

Le négatif, c’était le fait de ne pas y croire. Il faut croire que l’on peut le faire. Je pense que c’est important et on l’a dit. On est allé en finale la saison dernière et là on est en demi, on a le niveau c’est indiscutable. Je dirais que c’est positif aujourd’hui autour de nous. On le voit même dans la rue quand on rencontre quelqu’un. Il y a une fierté aujourd’hui que je sens par rapport au club. Je pense que l’on a bien vu ce que le football représente au niveau social.

Leonardo « Il a apporté de la tranquillité, de l’humilité. »

Pochettino apporte beaucoup ?

Oui. Ce n’était pas facile pour lui. Il est arrivé au mois de janvier, avec le Barça à jouer très vite. On est en demi-finale aujourd’hui. Il a apporté de la tranquillité, de l’humilité. C’était important. En arrivant dans une équipe qui était allée en finale, il a su apporter ces choses petit à petit. Il a bien compris. Si on n’a pas tous ces éléments, on ne gagne pas contre le Bayern Munich. Cela fait plaisir de voir cette solidité. Il faut maintenant capitaliser et aller au bout.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Club