Restez connectés avec nous
Leonardo se confie : la Ligue 1, Barcelone, Mbappé, Neymar, Di Maria, Bernat et Draxler
©Iconsport

Club

Leonardo se confie : la Ligue 1, Barcelone, Mbappé, Neymar, Di Maria, Bernat et Draxler

Leonardo, directeur sportif du Paris Saint-Germain (depuis son retour en juin 2019 après un premier passage de 2011 à 2013), était au micro de France Bleu Paris ce jeudi matin. Le dirigeant brésilien s’est confié à propos de différents sujets. C’est une longue interview publiée en 3 fois, avec ici la première partie qui concerne la course au titre (retrouvez la 2e ici), le 8e de finale retour de la Ligue des Champions contre le FC Barcelone (après le 1-4) de l’aller, ainsi que les avenirs de Neymar (attaquant de 29 ans), Kylian Mbappé (attaquant de 22 ans), Juan Bernat (arrière gauche de 28 ans), Angel Di Maria (ailier de 33 ans) et Julian Draxler (milieu offensif de 28 ans). 

Leonardo « Ce sera peut-être très intéressant pour tout le monde. »

Inquiet pour le titre en Ligue 1 ? 

Non, je pense que cette période valorise les dernières années où on a gagné la Ligue 1. On entend souvent que c’est facile. C’est la démonstration que ce n’est pas comme ça. Si tu n’as pas les moyens, c’est un championnat qui est difficile comme les autres. Avec Lille qui est là, constant, Lyon aussi, ça devient un championnat intéressant.

4 concurrents pour le titre, c’est passionnant ?

C’est passionnant oui. On va arriver en avril avec beaucoup de compétition. Si on passe le 8e de finale, il y aura un trafic des matches décisifs. Parfois, on entendait que c’était dommage qu’à ce moment le championnat soit déjà décidé. Là, ce sera le contraire. Ce sera peut-être très intéressant pour tout le monde.

Je ne veux pas trop souligner tout ça, mais si je reviens au 11 mars, on a fait 4 mois sans match à cause du confinement, puis on a joué deux finales en quelques jours, le 24 juillet et 31 juillet, et ensuite le Final 8, puis on repris la Ligue 1 et la Champions League est arrivée tout de suite. Tout le monde se blesse, car on n’a pas eu le temps de bien se préparer. On a vécu des choses incroyables. On a été toujours présent en Ligue des Champions. Mais il y a des choses difficiles. On va se préparer pour la fin.

Leonardo « on est sur un marathon qui est incroyable »

On s’était préparé pour le Final 8 ou toute la saison ?

C’était très difficile. Avec deux finales de coupes nationales, puis le Final 8. C’était normal de faire un peu entre les deux. Il y a eu la saison ensuite sans une bonne préparation. Et on a beaucoup de joueurs qui ont eu le Covid. Je ne veux pas me cacher derrière la pandémie, mais ce n’est pas une situation normale. Quand on depuis regarde le 11 mars, où on s’est qualifié en quarts de C1, on est sur un marathon qui est incroyable

Paris est toujours favori ?

Je pense que Paris est un des favoris. C’est normal. On ne peut pas dire que l’on ne pense pas à gagner. Si on regarde les dernières journées, Lille, Monaco et Lyon ont accumulé des victoires. Il reste 12 matchs, si le rythme continue, ce sera difficile. C’est normal que les ambitions et les objectifs. Soient les mêmes.

Leonardo « On connaît l’histoire de cette compétition. »

1 seul point contre eux cette saison ?

Ce sont des matches qui sont arrivés dans des conditions un peu particulières. Il y aussi le mérite de ces équipes. Ils ont pu aussi se préparer. Lyon ne joue pas les coupes, Lille est là sur les matchs importants depuis longtemps. Monaco enchaîne les victoires, 7 je crois. Alors ils ont fait un saut dans le classement. Après, c’est très intéressant de voir quatre équipes en 6 points.

Je n’ai pas parlé après l’aller contre le Barça, j’ai apprécié ce match ?

Bien sûr. C’est une victoire très importante. Comme je l’ai dis, dans la phase de poule on était dans une situation difficile après 2 défaites. Mais on a gagné, dans la difficulté, on a été présent. Maintenant que l’on cet aller contre le Barça, on répond présent. C’est très important. Après, il faut bien gérer. Il faut respecter Barcelone. On connaît l’histoire de cette compétition.

Il faut intégrer Di Maria et Neymar au collectif de l’aller, c’est pour bientôt ?

On a eu beaucoup de blessures cette année, on sait pourquoi. On cherche à vivre avec. Des joueurs ont pu récupérer vite et bien jouer. On cherche toujours à ce qu’ils reviennent dans de bonnes conditions. On a moins de blessés maintenant, c’est bien. Il faut revenir dans un bon moment.

Leonardo « On a pris la décision et on était conscient, mais ce n’est pas facile pour le coach avec des matchs tout de suite. »

La patte collective, le début d’identité, c’est ce qui était recherché avec Pochettino ? Je suis content ?

Je pense que l’objectif de tout le monde c’est d’avoir l’identité, d’avoir quelque chose que l’on reconnaît dans la manière de jouer et se comporter. On en a parlé avec Pochettino. Il y a aussi ça pour les joueurs, le changement de coach en janvier, c’est une autre chose. On a pris la décision et on était conscient, mais ce n’est pas facile pour le coach avec des matchs tout de suite. Et les joueurs doivent tout absorber, il y a beaucoup de changement. Cela dans une saison compliquée. Ce n’est pas pour se cacher, c’est un fait.

Pochettino a bien su entrer dans le groupe et c’était le plus important. Après, le fait d’avoir l’identité de jeu, ça prend du temps. On ne peut pas dire que l’on va faire ça tout de suite. On doit valoriser la disponibilité de tout le monde. On savait que c’était un grand changement. Il y a 12 matchs, 9 victoires dont l’aller contre le Barça. On est 3e en Ligue 1.

Leonardo « Je pense que c’est une bonne chose et qui va se développer. »

Comment est l’homme Pochettino ? Tout se passe bien dans notre relation ? 

On doit le laisser tranquille, il vient d’arriver. Il doit faire comprendre ce qu’il veut. Il a du calme, de la sérénité, c’est une base importante pour communiquer. C’est très important, on avait un accord initial pour savoir ce que l’on attend. On a parlé de l’identité de jeu, de ligne technique. Le fait qu’il ait joué au club cela compte aussi. Il y a beaucoup de choses qui étaient déjà en lui. C’est un excellent coach, mais c’est quelque chose en plus qui a aidé.

L’ouverture qu’il a, sa façon de communiqué son idée de jeu, proche du style offensif du PSG, avec de la qualité et de la compétitivité. Je pense que c’est une bonne chose et qui va se développer.

Leonardo « il touche le comportement de chacun. »

Il apaise un peu les joueurs ? Comme Paredes et Verratti à Barcelone ? Son discours va dans ce sens ?

Je ne peux pas tout révéler (rires). Mais oui il dégage cela. Après, il a besoin de temps. On ne peut pas faire un jugement complet. Il a un comportement général, il est calme et très attentif. Il cherche l’équilibre dans l’équipe. Et ainsi il touche le comportement de chacun.

Une peur avant le retour face au Barça ?

Non, je crois en Dieu et au travail. Après, on peut parler de beaucoup de choses. Ce qui est arrivé au PSG ces dernières années est arrivé à d’autres. La Champions League est une compétition folle. Tu joues un match aller, et il y a trois semaines avant le retour. Il peut tout se passer. Ce n’est pas simple à gérer. Après, on doit être tranquille. On a l’expérience dans cette compétition. On doit être attentifs et ne pas penser au passé. On va essayer de confirmer contre Barcelone pour continuer. La compétition est très importante pour nous.

Leonardo « On se concentre sur notre objectif. »

Une surprise de voir les médias espagnols et des candidats à la présidence du Barça se plaindre d’un PSG pas respectueux ?

Je ne veux pas entrer dans ce débat. Le respect a toujours été présent. Il ne faut entre là-dedans. On se connaît tous dans le monde du football. On se concentre sur notre objectif. On a beaucoup de matchs devant nous.

Leonardo « On va arriver au moment où on doit prendre une position et une décision. »

Mbappé, on en est où sur sa prolongation ? Il a été exceptionnel contre le Barça ?

J’ai été surpris par le jugement disproportionné fait à Kylian d’un match à l’autre. Il est quelque chose de concret. On ne peut pas discuter Kylian. Si on regarde ce qu’il a fait, il est tellement unique, tellement énorme, que l’on n’est pas là pour discuter de ce qu’il est ou pas. Il est, point. Après, il y a un parcours. Après j’entends que Kylian veut des responsabilités, mais il les a déjà.

Par rapport au contrat, on parle. Cela fait longtemps qu’on parle. Je pense que l’on avance, la position est toujours plus claire. Tout le monde le sait. On va arriver au moment où on doit prendre une position et une décision. On arrive toujours plus proche de ce moment-là. C’est normal que ce soit comme ça.

On discute ou il y a une proposition ?

Il y a tout déjà. Tout est clair, on avance, on parle. Il y a une bonne ouverture dans le dialogue. On va arriver au moment de la décision.

Leonardo parle de Neymar, Di Maria, Bernat et Draxler.

Neymar, c’est fait ?

J’ai vu ce qui était dit dans la presse sur la prolongation de contrat. On parle, les choses sont claires. On arrive bientôt au moment de dire que quelque chose sur la vision de tout le monde sur le futur. On est en bonne voie avec Neymar. Le contrat n’est pas encore signé et c’est que là qu’il est décidé.

On arrive aussi au bon moment pour Di Maria et Bernat. L’idéal c’est d’arriver au bout le plus vite possible. De notre côté il y a l’intention de prolonger tous les quatre. Après, il y a Draxler aussi en fin de contrat, on va voir la situation. On a moins parlé, mais on va voir. C’est un joueur important pour le club, il faut clarifier. Il a eu moins d’opportunités ces dernières années, mais on va voir.

 

Publicités

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Club